Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Accueil

  • Ceci est la page d'accueil du forum
Le Big Bang désigne l’époque dense et chaude qu’a connue l’univers il y a environ 13,7 milliards d’années, ainsi que l’ensemble des modèles cosmologiques qui la décrivent, sans que cela préjuge de l’existence d’un « instant initial » ou d’un commencement à son histoire.
Et vous, vous en pensez quoi ?
 #29410    par cosmos
 samedi 11 janvier 2014 à 15:42
Le Big Bang est souvent décrit comme une explosion à partir d'une singularité. Or, cette description me semble être en contradictoire. Pour en venir à ce que j'ai en tête, je vais parler du LHC au CERN. Les physiciens recréent les conditions du Big Bang en brisant les atomes en particules plus petites.
Si on remonte le temps nous avons des galaxies formées sur des trous noires (condensé de matière) qui explosent en particules élémentaires. Au fur et à mesure que la température augmente, les particules élementaires libérées du noyau des atomes commencent à bouilloner dans tout l'espace comme un gaz agité et toute l'énergie de la matière se libère dans l'espace selon E=mc^2.
Le Big Bang serait donc l'inverse d'une bombe atomique, l'énergie imploserait en particles élémentaire, puis en atomes, puis en trous noirs supermassifs qui forment les galaxies. Ca expliquerait aussi le vide laissé entre les galaxies après l'implosion...

Que penssez vous de ma théorie du Big Bang?
 #29415    par cosmos
 samedi 11 janvier 2014 à 18:15
courgette a écrit :Une implosion projette les débris vers l'intérieur. Pas le bigbang.


Ce que j'entends pas implosion c'est l'inverse d'une explosion. Dans une implosion les débris qui sont dispersés se rassemblent pour former un petit corps. Ici les particules elementaires dispersées dans l'espace (une sorte de bain de particles) s'assemblent en un tout petit point pour former un noyau d'atome...

après les atomes dispersées s'assemblent dans des endroit très concentrés pour former les trous noirs au centre des galaxies et des étoiles
 #29435    par bongo
 dimanche 12 janvier 2014 à 13:15
cosmos a écrit :Le Big Bang est souvent décrit comme une explosion à partir d'une singularité.
Cette image "grand public" a des limites. C'est probablement plus visuel, mais le Big Bang c'est plutôt l'expansion de l'espace.
cosmos a écrit :Or, cette description me semble être en contradictoire. Pour en venir à ce que j'ai en tête, je vais parler du LHC au CERN. Les physiciens recréent les conditions du Big Bang en brisant les atomes en particules plus petites.
Les physiciens recréent les températures et de pression qui régnaient quelques fractions de seconde après le big bang. Le LHC vulgairement parlant est une sorte de four. Sauf qu'au lieu d'atteindre 200°C pour cuire un gâteau, le LHC atteint des températures plus élevées que dans une explosion thermonucléaire, bien plus élevées qu'au centre du soleil.
La seule façon connue pour atteindre ces températures, c'est d'accélérer des particules à des vitesses proches de celle de la lumière, et de les faire entrer en collision.
Les atomes sont des grosses particules composites, constituées de protons, de neutrons et d'électrons (électrons considérés comme élémentaires).
Les protons, bien que composites, ne peuvent révéler qu'indirectement ses constituants : les quarks. Les quarks n'aiment pas se montrer, ils restent confinés, sous certaines conditions, les quarks se montrent, ils sont un peu frileux et timides. Si la température est suffisante, et si la densité est suffisante, alors ils sortent.
cosmos a écrit :Si on remonte le temps nous avons des galaxies formées sur des trous noires (condensé de matière) qui explosent en particules élémentaires. Au fur et à mesure que la température augmente, les particules élementaires libérées du noyau des atomes commencent à bouilloner dans tout l'espace comme un gaz agité et toute l'énergie de la matière se libère dans l'espace selon E=mc^2.
Le Big Bang serait donc l'inverse d'une bombe atomique, l'énergie imploserait en particles élémentaire, puis en atomes, puis en trous noirs supermassifs qui forment les galaxies. Ca expliquerait aussi le vide laissé entre les galaxies après l'implosion...

Que penssez vous de ma théorie du Big Bang?
Je pense qu'il y a une confusion de deux notions :
- expansion de l'espace qui correspond au fait que l'espace s'expand au cours du temps, c'est à dire que toutes les secondes, les galaxies lointaines s'éloignent de nous
- condensation de la matière : quand la température baisse, les quarks sont confinés dans les protons et neutrons, les protons et neutrons qui ont fusionné restent à l'état liés dans le noyau atomique, les autres restent à l'état libre, le plasma de noyau et d'électron se condense en atome neutre, les atomes se regroupent entre eux pour former des molécules, et la matière se condense en perdant de l'énergie sous la forme d'astres
 #29439    par cosmos
 dimanche 12 janvier 2014 à 16:13
bongo a écrit :- expansion de l'espace qui correspond au fait que l'espace s'expand au cours du temps, c'est à dire que toutes les secondes, les galaxies lointaines s'éloignent de nous

J'ai un peu de peine avec ce concept. A mon avis l'Univers est statique et l'éloignement des galaxies est une illusion.. Comment tu expliques que les galaxies s'éloignent?

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

Nouveau message Questions sur l'univers le big bang et l'infini
par Discorde » mercredi 21 mars 2018 à 00:03 » In L'Univers
37 Réponses 
 27274 Vues
 Dernier message de bongo
 dimanche 16 février 2020 à 14:53
Nouveau message big bang, matiere noire ,energie sombre
par monkeyDgio » lundi 5 juin 2017 à 13:18 » In Le Big Bang
7 Réponses 
 19295 Vues
 Dernier message de bongo
 mardi 13 juin 2017 à 09:33