Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Générale

  • La relativité générale est une théorie relativiste de la gravitation. Elle décrit l'influence sur le mouvement des astres de la présence de matière et, plus généralement d'énergie, en tenant compte des principes de la relativité restreinte. La relativité générale englobe et supplante la théorie de la gravitation universelle d'Isaac Newton.
    Une question à ce sujet ? Demandez toujours...
La relativité générale est une théorie relativiste de la gravitation. Elle décrit l'influence sur le mouvement des astres de la présence de matière et, plus généralement d'énergie, en tenant compte des principes de la relativité restreinte. La relativité générale englobe et supplante la théorie de la gravitation universelle d'Isaac Newton.
Une question à ce sujet ? Demandez toujours...
 #30972    par McNow
 mardi 27 mai 2014 à 18:29
Aloha !

Cette théorie me paraît incomplète voir même fausse à partir d'un niveau. (je ne contredis rien)
Fausse quand une vitesse "v" devient égale ou supérieur à celle de la vitesse de la lumière. Vous allez me dire:
"Oui mais rien ne va à la vitesse de la lumière"
Normale si on s'en tient à cette théorie sa ne risquera jamais... Réfléchissez, c'est hyper logique ! Si dans (par exemple avec la formule de base dans la relativité générale avec v²/c²) la formule: v=c, sa ne risque pas de marcher car on trouvera 1/0 = infini. "c" car on pense que c'est la vitesse "suprême ou je ne sais quoi" Pourtant on connaît une chose qui va beaucoup plus vite....
C'est complètement idiot de se baser sur une vitesse quelconque qu'on croit que c'est la plus rapide alors que ça n'a jamais été prouvé par a+b. Certes sa marche quand v est inférieur à c. Mais personne ne se demande pourquoi sa ne marche pas quand v=c ? Ou bien je suis le seul...
En conclusion, pour ma part, la théorie est juste si v < c mais fausse quand v= c car nous avons une mauvaise conception du temps ainsi qu'une mauvaise vision de la vitesse à ce niveau qui est très complexe.

McNow,
 #30978    par bongo
 mercredi 28 mai 2014 à 17:09
Ce n'est pas de la relativité générale, mais de la relativité restreinte.

La base expérimentale de la relativité restreinte est l'expérience de Michelson-Morley. Je te laisse lire ce lien wikipedia, et dès que tu auras tout compris, on pourra en discuter.
 #30990    par McNow
 jeudi 29 mai 2014 à 20:38
Merci pour le lien je l'ai lu x)
A part quelques termes que je ne comprends pas comme éther luminifère, j'ai vu dans les formules "t1" et "t2" que si v=c, on trouvera un quotient qui sera égal à 0 . Au final ça revient à l'infini quand v=c non ?
Puis imaginons si on peut aller à la vitesse de la lumière, le temps d'après la relativité serait aussi infini comme :
t= 1.e/racine carré (1-c²/c²)
e= temps propre
Et pour moi, l'infini n'est qu'une notion abstraite en maths ou en physique afin de se simplifier la vie.
Tu vois ou je veux en venir ?
 #31019    par McNow
 lundi 2 juin 2014 à 18:31
Euh, j'avais pas répondu ? Bizarre, désolé pour l'attente !
Mise à part certains termes que je ne comprends pas, je me bases sur les calcules où on retrouve : (v/c)^n . C'est à dire que si v=c alors on obtient le même résultat : infini .
Pourquoi on est sûr à 100 pourcent que la vitesse de la lumière est la vitesse "suprême" ?
Pour moi, c'est très loin d'être le cas ainsi que ça reste une vitesse comme toutes les autres. Pourquoi on ne prend pas la vitesse d'expansion de l'univers comme référence ? Car là c'est une vitesse IMPOSSIBLE à atteindre sans contestation.
De base, la lumière c'est quoi ? Une onde.
Puis nous savons qu'une masse en mouvement dans un référentiel provoque des dilatations au niveau du temps (d'où la théorie de la relativité) Enfin ça c'est logique.
Mais pourquoi tout fonder sur une vitesse d'une onde qui est "basique" au point de vue de l'univers alors que nous affirmons qu'elle est impossible à dépasser ?

Ps: ou puis-je trouver la démonstration de t= 1/ racine carré de (1-v²/c²)) .e ?

Merci,

McNow,
 #31135    par bongo
 dimanche 22 juin 2014 à 09:53
McNow a écrit :Pourquoi on est sûr à 100 pourcent que la vitesse de la lumière est la vitesse "suprême" ?
Parce que l'expérience d'interférométrie de Michelson-Morley montre qu'il n'y a pas de différence de vitesse de la lumière dans n'importe quelle direction, même si la source ou le récepteur sont en mouvement relatif.

Quand tu es dans un train à 300 km/h, si tu marches dans le sens de la marche à 5km/h, tu es bien d'accord que ta vitesse par rapport au sol est de 305 km/h ?

La terre est en mouvement autour du soleil à une vitesse de 30 km/s, le soleil est lui même en mouvement autour du centre de la galaxie à la vitesse d'au moins 200 km/s, et la galaxie toute entière est en mouvement par rapport au fond de dernière diffusion à 600 km/s.

La vitesse de la lumière dans le vide est de 300 000 km/s.
Normalement, en raison des variations saisonnières du mouvement de la terre, on devrait pouvoir mesurer cette différence de vitesse non ? Si la terre avance dans un sens on devrait voir 300 030 km/s, et si la terre va dans l'autre sens on devrait pouvoir mesurer 299 970 km/s.

L'expérience de Michelson-Morley montre, si tu l'avais vraiment compris, que la vitesse de la lumière est invariable, quelque soit le mouvement de la terre.

Que tu ailles à l'encontre d'un faisceau de lumière ou en fuyant le faisceau, tu mesureras toujours une vitesse de la lumière de 300 000 km/s c'est troublant non ?

McNow a écrit :Pourquoi on ne prend pas la vitesse d'expansion de l'univers comme référence ? Car là c'est une vitesse IMPOSSIBLE à atteindre sans contestation.
Il n'y a pas de vitesse d'expansion de l'univers. L'expansion est décrite par la loi de Hubble, qui relie le distance et la vitesse de fuite des galaxies suivant la loi :
v = H0 * d
Il n'y a pas de vitesse là dedans, étant donné que les galaxies sont à des distances différentes, leur vitesse sera forcément différente, et donc la grandeur fondamentale n'est pas la vitesse.

Le paramètre décrivant l'expansion est le taux d'expansion, ou variation du facteur d'échelle, ce n'est pas du tout une vitesse.
Tu sembles oublier que c'est la relativité qui a permis de comprendre l'expansion de l'univers.
McNow a écrit :De base, la lumière c'est quoi ? Une onde.
C'est une onde électromagnétique, décrite par les équations de Maxwell, qui sont des équations covariantes, c'est-à-dire qui respecte le principe de relativité restreinte.
McNow a écrit :Puis nous savons qu'une masse en mouvement dans un référentiel provoque des dilatations au niveau du temps (d'où la théorie de la relativité) Enfin ça c'est logique.
Non pas du tout, le mouvement c'est comme rien (cf. Galilée).
C'est quand tu veux comparer des mesures dans deux référentiels différents que tu vas voir des différences de durées...
McNow a écrit :Mais pourquoi tout fonder sur une vitesse d'une onde qui est "basique" au point de vue de l'univers alors que nous affirmons qu'elle est impossible à dépasser ?
Parce que c'est vérifié expérimentalement. (cf. l'expérience de Michelson Morley que tu devais lire et je pense que tu n'as pas compris).

McNow a écrit :Ps: ou puis-je trouver la démonstration de t= 1/ racine carré de (1-v²/c²)) .e ?
Tout cours de relativité.
par exemple
http://www.vuibert.fr/ouvrage-978231100 ... ivite.html
Mais c'est enseigné en 3ème année (cours de L3, ça suppose un minimum de bagage mathématique et de physique)
 #31165    par McNow
 lundi 23 juin 2014 à 17:07
Bonjour,

Je suis d'accord avec toi, et je le savais que la lumière possède une vitesse constante, pour moi sa ne me choc pas étant donné qu'elle dilate l'espace afin de se frayer un passage ! (explication ironique)
Et s' il y avait juste une transformation ou "décalage" du corps quand il passe à une vitesse égal ou au dessus de celle de la lumière ?
On sais que la lumière est une vitesse maximale pour une masse et une information, mais si !... il y avait une troisième "chose" qui caractériserait les deux quand on dépasse la lumière ? (il s'agirait d'une transformation en faite)
On peut penser à de l'énergie quand t'on regarde les photons par exemples. Il n'est pas possible que l'énergie d'un photon ne soit tout simplement juste une différence ou autres d'énergie ?

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

4 Réponses 
 11428 Vues
 Dernier message de bongo
 mercredi 3 mai 2017 à 11:27