Page 6 sur 7

Re: L'espace à 4 dimensions et la vitesse de déplacement spatio-temporelle.

Message non luPublié :mercredi 21 avril 2021 à 13:03
par externo
Pas mal les maths. Mais pourquoi vouloir à toute force que le temps propre invariant par changement de référentiel représente la norme dans l'espace temps ? Le plus naturel est de tirer de ces calculs la conclusion que l'écoulement du temps est absolu et ne dépend pas du référentiel.

Re: L'espace à 4 dimensions et la vitesse de déplacement spatio-temporelle.

Message non luPublié :jeudi 22 avril 2021 à 14:26
par bongo
externo a écrit : mercredi 21 avril 2021 à 13:03Pas mal les maths.
Merci. Mais il y a pas que les maths, il y a aussi les idées physiques qui guident derrière la technique mathématique.
Si tu ne comprends pas les détails, tu as le droit de poser des questions...
externo a écrit : mercredi 21 avril 2021 à 13:03Mais pourquoi vouloir à toute force que le temps propre invariant par changement de référentiel représente la norme dans l'espace temps ?
Parce que la norme est invariante. Le fait d'avoir découvert quelque chose d'invariant par changement de référentiel permet d'exhiber des symétries et une structure mathématique... ce qui permet d'exprimer les lois de la physique dans son langage le plus naturel.
externo a écrit : mercredi 21 avril 2021 à 13:03Le plus naturel est de tirer de ces calculs la conclusion que l'écoulement du temps est absolu et ne dépend pas du référentiel.
Au contraire, l'enseignement de la relativité montre que non, l'écoulement du temps n'est pas identique...

Il y a d'autres ignorants qui n'y connaissent rien et qui essaient de réinventer la relativité. Je te signale juste qu'il y a des gens plus intelligents que nous qui y sont passés avant. Ce n'est pas pour rien qu'Einstein, Minkowski et ensuite Dirac, Feynman, Schwinger, Tomonaga, Weinberg, Glashow, Salam, Politzer, t'Hooft, Higgs etc... ont ensuite construit sur les épaules d'Einstein et ont encore poussé un cran plus loin notre compréhension de la nature.

Voici une mise à jour avec des diagrammes etc...
Et un calcul de la déviation des rayons lumineux version newtonienne...

Re: L'espace à 4 dimensions et la vitesse de déplacement spatio-temporelle.

Message non luPublié :samedi 24 avril 2021 à 03:03
par externo
Je regarde le pdf et j'essaie de comprendre, mais je suis clairement en train de passer à autre chose et je me désintéresse peu à peu de ces questions.

Re: L'espace à 4 dimensions et la vitesse de déplacement spatio-temporelle.

Message non luPublié :samedi 24 avril 2021 à 21:38
par bongo
Dommage de passer à autre chose sans avoir vraiment compris...

Re: L'espace à 4 dimensions et la vitesse de déplacement spatio-temporelle.

Message non luPublié :mercredi 28 avril 2021 à 14:13
par externo
Tu peux continuer si tu veux je regarderai, et sinon en détail pour le moment ce sera pour plus tard. Ca servira pour d'autres aussi. Si tu peux établir l'équation d'Einstein ce sera pile dans le sujet de ce forum : "Einstein et la théorie de la relativité générale"

Re: L'espace à 4 dimensions et la vitesse de déplacement spatio-temporelle.

Message non luPublié :jeudi 29 avril 2021 à 13:52
par bongo
externo a écrit : mercredi 28 avril 2021 à 14:13Tu peux continuer si tu veux je regarderai, et sinon en détail pour le moment ce sera pour plus tard. Ca servira pour d'autres aussi.
Comme je n'aime pas les monologues, je vais pas non plus refaire un cours, il y en a plein de disponibles sur internet. Tous ces trucs, exos j'y suis déjà passé il y a plus de 20 ans.
externo a écrit : mercredi 28 avril 2021 à 14:13Si tu peux établir l'équation d'Einstein ce sera pile dans le sujet de ce forum : "Einstein et la théorie de la relativité générale"
C'est beaucoup plus compliqué... il faut introduire la géométrie différentielle... ça se fait pas en une page. Disons que l'idée part de l'espace-temps de Minkowski, où la métrique peut changer en fonction du point. Cela introduit l'idée de courbure, mais il faut l'introduire proprement avec l'idée de transport parallèle etc... Puis les équations de conservations... et derrière exhiber un tenseur d'ordre 2 qui a une quadridivergence nulle. Trop compliqué... C'est dans n'importe quel cours de relativité générale.