Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Definition de l'espace et du temps

  • La relativité générale est une théorie relativiste de la gravitation. Elle décrit l'influence sur le mouvement des astres de la présence de matière et, plus généralement d'énergie, en tenant compte des principes de la relativité restreinte. La relativité générale englobe et supplante la théorie de la gravitation universelle d'Isaac Newton.
    Une question à ce sujet ? Demandez toujours...
La relativité générale est une théorie relativiste de la gravitation. Elle décrit l'influence sur le mouvement des astres de la présence de matière et, plus généralement d'énergie, en tenant compte des principes de la relativité restreinte. La relativité générale englobe et supplante la théorie de la gravitation universelle d'Isaac Newton.
Une question à ce sujet ? Demandez toujours...
 #4929    par manuelarm
 lundi 4 février 2008 à 22:05
Ce Week end, j'ai revu la conference de Carlo rovelli de 2005, qui avait pour titre l'espace et le temps n'existe pas ?
Cela m'a donné l'envie d'ouvrir ce sujet pour que nous puissions de discuter ou que chacun donne la conception qu'il en a.

Pour rappel Carlo Rovelli est l'un de ceux qui travail sur la théorie de gravite quantique à boucle.
Dernière modification par manuelarm le mardi 5 février 2008 à 01:09, modifié 1 fois.
 #4941    par MIMATA
 mardi 5 février 2008 à 00:44
Voici une petite vidéo à ce sujet, un montage réalisé par des étudiants d'une facture plutôt amateur mais le sujet reprend des documentaires plus complets. Il s'agit d'une sorte de synthèse de plusieurs docs :

[dailymotion]x3oify[/dailymotion]

Maintenant voici mon avis :

Le temps et l'espace existent...en tout cas à mes yeux d'humain car je peux constater à chaque instant des manifestations de ces deux phénomènes...c'est léger comme argument mais on peut pas plus expérimental.
De plus, je pense que notre Univers est la conséquence directe de l'apparition de l'espace temps. Sans espace-temps, point d'univers.

A ma décharge, j'avoue ne pas très bien connaître les arguments qui tendent à montrer que l'espace te le temps n'existent pas et je veux bien quelques précisions à ce sujet.
 #4948    par MIMATA
 mardi 5 février 2008 à 01:19
Le coup des 300 milliards d'années oui :Y-17: j'ai même pas percuté la première fois ! J'ai dit que c'était amateur mais on peut saluer la synthèse, malgré l'erreur.

Je vais écouter la conférence dont tu parles, j'aurais sûrement une autre opinion après.

Pour l'instant, voici le teaser de la conférence :
Cité des sciences a écrit :La gravité quantique : quand l'espace et le temps n'existent plus.

Carlo Rovelli, professeur à l'université de la Méditerranée, Marseille, membre de l'Institut universitaire de France

Les deux grandes révolutions de la physique du XX e siècle sont la relativité générale et la mécanique quantique. Les deux ont changé notre vision du monde, chacune dans son domaine : la relativité générale a changé notre compréhension de l'espace et du temps, la mécanique quantique notre compréhension de la matière et de l'énergie. Mais les deux semblent encore être en contradiction l'une avec l'autre : nous n'avons pas encore une image du monde cohérente qui comprenne les deux. La révolution physique du XX e siècle n'est donc pas encore terminée.

La théorie qui doit lier les deux ensembles et conduire la grande révolution physique du XX e siècle à sa conclusion est activement recherchée aujourd'hui. On l'appelle « gravité quantique ». Elle est recherchée dans des directions différentes, comme la gravité quantique « à boucles », la théorie « des cordes », la « géométrie non commutative » et autres. Ces théories cherchent à donner une description de l'espace-temps quantique, et bouleversent encore une fois en profondeur notre conception de l'espace et du temps.

Dans la gravité quantique « à boucles », en particulier, l'espace et le temps deviennent granulaires : il y a des « atomes d'espace » et des « atomes de temps ». L'espace n'est plus le conteneur du monde, et le temps n'est plus ce le long duquel le monde existe. En effet, nos notions habituelles d'espace et de temps disparaissent, et nous pouvons dire qu'il faut probablement apprendre à penser le monde complètement sans espace et sans temps.
 #4968    par quantique
 mardi 5 février 2008 à 20:33
En ce qui concerne le temps, j'ai donné mon point de vue dans le post relatif à la théorie de l'information : pour moi, le temps n'existe pas. Il est en effet troublant que l'on sache si bien définir l'espace mais on ne sait pas définir le temps ; on peut définir l'espace sans faire référence au temps, l'inverse est impossible.

D'ailleurs, la notion quotidienne du temps est un ressenti mais on ne sait pas le définir.

La RG ayant démontré que l'espace et le temps sont les 2 pages d'une même feuille et, le 1er étant "visible", l'autre non, on peut en déduire que la facette temps n'est qu'une manière de percevoir l'évolution de l'espace.

La très bonne définition, repris par plusieurs physiciens, est que cette notion de temps est la résultante de notre mode de pensée : nous accumulons sans cesse de nouvelles informations que nous stockons et chaque nouvelle information est comparée avec celles déjà stockées, cette comparaison crée cette impression de temps qui n'est en fait qu'un constat d'un écart.

Ce fonctionnement est lié également au fait que les formes de vie sont à coutre courant de l'universel principe entroprique (2ème loi de la thermodynamique statistique) : tout l'Univers, tous ses systèmes physiques tendent vers un désordre toujours plus grand.

Les formes de vie sont par définition des entités ordonnées qui vont générer à leur tour des entités ordonnées donc nous sommes en dehors de la tendance entropique universelle (même si nous rejetons des déchets qui entrent un peu en faveur de l'entropie).

En étant en dehors du cycle entropique, nous nous mettons de facto en position de spectateur versus le reste de l'Univers qui s'entropise de plus en plus, cette position d'observateur nous sort en quelque sorte de la scène d'où cette possibilité de constat, d'oeil extérieur, et, par le biais de nos incessantes comparaisons avec notre mémoire, le constat d'un écart dans l'observation de l'espace, écart que l'on explique par l'avancement du "temps".

Je ne veux pas étendre plus encore la réflexion mais, en réfléchissant à ce concept, on s'aperçoit alors que la notion de durée n'existe en fait pas.
 #4970    par MIMATA
 mardi 5 février 2008 à 20:46
Je n'arrive toujours pas à piger cette histoire d'entropie comme quoi tout dans l'Univers tend vers le désordre...
A ce que je sache, tout éléments s'organise dans l'Univers, des éléments dispersés se rassemblent, les atomes cherchent tous la stabilité ce qui les pousse à se transformer pour tenter d'acquérir une forme plus stable que celle qu'ils ont, jusqu'à devenir du fer, la gravité rassemble les éléments jusqu'à les contenir dans des trous noirs, etc. etc. bref, il me semble au contraire que tout cherche à se stabiliser et donc à s'ordonner de la manière la plus stable possible...

C'est où que j'ai faux ? :Y-26:

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

44 Réponses 
 105101 Vues
 Dernier message de Markus Bloch
 samedi 5 janvier 2019 à 14:43
0 Réponses 
 22482 Vues
 Dernier message de cinemaedenlaciotat
 mardi 30 octobre 2018 à 08:54