Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Les dimensions

  • La théorie des cordes est l'une des voies envisagées pour régler une des questions majeures de la physique théorique : fournir une description de la gravité quantique c'est-à-dire l'unification de la mécanique quantique (inévitable pour décrire la physique aux petites échelles) et de la théorie de la relativité générale (nécessaire pour décrire la gravitation de manière relativiste).
    Vous êtes un spécialistes ? Vous n'y comprenez rien ? En général, c'est l'un ou l'autre...
La théorie des cordes est l'une des voies envisagées pour régler une des questions majeures de la physique théorique : fournir une description de la gravité quantique c'est-à-dire l'unification de la mécanique quantique (inévitable pour décrire la physique aux petites échelles) et de la théorie de la relativité générale (nécessaire pour décrire la gravitation de manière relativiste).
Vous êtes un spécialistes ? Vous n'y comprenez rien ? En général, c'est l'un ou l'autre...
 #5187    par galaxia2
 mardi 29 avril 2008 à 18:23
Ok ok merci ;-)

Et pour ce qui est des branes ? où elles évoluraient, à supposer qu'elles existent.
 #5196    par MIMATA
 mercredi 30 avril 2008 à 08:30
C'est un sujet qui a souvent été abordé dans différents sujets. Je te conseille une petite recherche sur le forum et le visionnage du documentaire sur la théorie des cordes.
[dailymotion]xhzi7[/dailymotion]
[dailymotion]xi111[/dailymotion]
[dailymotion]xi1lx[/dailymotion]
 #5197    par galaxia2
 mercredi 30 avril 2008 à 09:11
oui justement c'est ça que je n'ai pas compris, il dit que ces branes sont en fait des univers qui évoluent dans d'autres dimensions (en fin si j'ai bien comprit) et si elles sont entrer en collision pour faire le big bang (ce qui reste une théorie) c'est en fait la collision de leurs espace temps, c'est bien cela ? mais alors si ces branes sont dans d'autres dimensions il possible qui les lois ne sont pas pareil, si c'est le cas, il n'y a donc peut être pas de corde qui constitue ses branes, donc pas de cordes, pas de branes, ce qui remet en cause le fait que 2 soit entrer en collision.
 #5219    par quantique
 jeudi 1 mai 2008 à 18:12
Quand on parler d'autres dimensions, on parle en fait de dimensions supplémentaires (au delà de 3), c'est une extension de l'espace à des axes de liberté supplémentaire en sus des 3 dont nous avons conscience. Une dimension X permet de donner à un espace de dimension x-1 une liberté de mouvement en plus (une translation uniquement lorsque l'écart dimensionnel est de 1)

Quant aux lois, le postulat de départ de la théorie des cordes (et des autres) est qu'elles continuent de s'appliquer, c'est indispensable, sinon la théorie ne tient sur rien. On peut par contre supposer que des lois supplémentaires ou une extension des lois existantes soient présentes dans une approche à 4 dimensions spatiales ou plus.

Une brane 3D que pourrait être notre univers est donc gérée par à minima les lois que l'on connait.
 #5223    par manuelarm
 vendredi 2 mai 2008 à 20:26
A mimata,
Sur ton étonnement, de la faculté des mathématique à décrire la réalité, voilà peut-être une réponse:

Un ingénieur pense que ses équations sont une approximation de la réalité.
Un physicien pense que la réalité est une approximation de ses équations.
Un mathématicien s'en moque.
 #5226    par quantique
 vendredi 2 mai 2008 à 21:59
Oui mais on ne peut pas sectoriser mathématiquement (c'est de la déformation mathématique manuelarm :P ) : il y a de plus en plus de mathématiciens / physiciens : qu'en pensent ils ?

Ensuite, les théories ne s'approchent pas de la réalité (et vice versaà, elles la simulent ce qui n'est pas pareil ; un ordinateur bien programmé peut simuler l'intelligence, via un dialogue avec un humain par exemple, à l'aide d'algorithmes traitant efficacement des mots clés mais cet algorithme n'a aucun rapport, même lointain avec la notion d'intelligence humaine dont le raisonnement se fait par paquets d'informations et par mixages divers et parallèles d'informations.

Les théories sont et ne resteront que des simulations imparfaites de la réalité et non pas une image imprécise de la réalité... une "simple" simulation qui imite donc de manière relativement correcte le fonctionnement apparent de notre réalité.

Les théories mathématiques sont de l'imitation, pas une traduction imparfaite.

Quant à la notion de réalité, comment finalement la décrire si ce n'est la perception d'un certain concret environnemental à un certain moment de l'évolution de notre espèce (et donc de son degré de conscience et de compréhension) ?

On nage dans l'épistémologie !