Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • L'espace temps dans l'univers

  • Ici on parle des lancements de satellites et des missions spatiales ainsi que des lanceurs eux-même. L'histoire de la conquête de l'espace et les missions d'exploration dans le système solaire.
Ici on parle des lancements de satellites et des missions spatiales ainsi que des lanceurs eux-même. L'histoire de la conquête de l'espace et les missions d'exploration dans le système solaire.
 #44338    par Tutiou
 vendredi 26 janvier 2018 à 19:19
Elle n'est pas bête ta question sur le temps de combustion des étoiles, ddamio.

L'écoulement de temps, il faut le prendre en compte lors de l'effondrement de l'étoile quand elle va donner un trou noir. Là on a des visions différentes selon les observateurs (effondrement infini pour un observateur sur l'étoile et fini pour un à l'extérieur, si je ne dis pas de bêtises, ça fait longtemps que j'ai lu ça, me corriger si faux).
 #44345    par bongo
 mardi 30 janvier 2018 à 11:56
Michels a écrit :
jeudi 25 janvier 2018 à 18:33
D'abord il ne faut pas confondre a-pesanteur et absence de gravité.
Je croyais que c’était synonyme ?
Apesanteur veut bien dire absence de pesanteur avec le préfixe privatif « a », donc sans pesanteur = sans gravité, à ne pas confondre avec impesanteur qui veut dire annulation locale de la gravité (et on sait qu’on ne peut le faire que localement… mais on ne sait pas annuler les forces de marée), c’est ce qui se passe dans la station spatiale internationale par exemple qui est en chute libre permanente.
Michels a écrit :
jeudi 25 janvier 2018 à 18:33
En dehors de notre système solaire et de notre galaxie voir de celles qui sont proches et avec lesquelles nous pourrions former un système en auto gravité c'est à dire non soumis à l'expression de l'univers (fin des précisions), il existerait un autre espace fort vide, le super vide et dans lequel la gravité n'existe plus ou si peut. En effet celui-ci comporterait 10 d'atomes par m3 en comptant large.
Tu veux dire expansion non ?
Michels a écrit :
jeudi 25 janvier 2018 à 18:33
Quel impact sur la vitesse de la lumière, sur le temps et sur l'espace lui même ???
Et bien la vitesse de la lumière est invariable selon la relativité générale, même en présence de gravitation. On sait qu’un potentiel de gravitation (ce n’est pas tout à fait un champ de gravitation, le gradient de potentiel donne le champ de gravitation) a un impact sur l’écoulement du temps et sur la courbure spatiale de l’espace.
Ce potentiel s’exprime de la façon suivante : GM/r où G est la constante de Cavendish, M, la masse de l’astre central, et r la distance par rapport au centre de l’astre central. (Bon en vrai… dans la métrique de Schawarzschild, il y a un facteur 2 et une racine carré qui intervient).
Michels a écrit :
jeudi 25 janvier 2018 à 18:33
A quoi resemble l'espace et le temps en l'absence de gravité.
A un espace de Minkowski. C’est-à-dire un espace-temps plat, sans courbure.
Michels a écrit :
jeudi 25 janvier 2018 à 18:33
D'ou vient la gravité ?
Emergerait-elle de la matière elle même et par conséquence le temps et l'espace aussi.
On attend une théorie plus fondamentale que la relativité générale pour y répondre.
Tutiou a écrit :
vendredi 26 janvier 2018 à 19:19
L'écoulement de temps, il faut le prendre en compte lors de l'effondrement de l'étoile quand elle va donner un trou noir. Là on a des visions différentes selon les observateurs (effondrement infini pour un observateur sur l'étoile et fini pour un à l'extérieur, si je ne dis pas de bêtises, ça fait longtemps que j'ai lu ça, me corriger si faux).
C’est l’inverse, un observateur à l’infini, verrait l’effondrement se ralentir jusqu’à se figer quand elle atteint l’horizon des événements, alors que pour un observateur qui s’effondre avec l’étoile ne voit pas de phénomène particulier à la traversée de l’horizon.
 #44814    par Nonora
 lundi 14 mai 2018 à 12:00
Le champ de gravitation a en effet un impact sur la façon dont le temps découle mais celui ci est minime, sur toute les zones connus. Je ne pense pas qu'il existe un champ assez important pour que l'écoulement du temps soit totalement différent.
 #44829    par bongo
 mercredi 16 mai 2018 à 10:56
Naines blanches ou étoiles à neutrons, c'est déjà pas mal.

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

Nouveau message BlueTurn, l'appli de l'espace
par Backpackers » jeudi 2 février 2017 à 20:08 » In Autres sujets
2 Réponses 
 465 Vues
 Dernier message de Backpackers
 vendredi 3 février 2017 à 17:05
40 Réponses 
 3287 Vues
 Dernier message de bongo
 vendredi 29 juin 2018 à 09:49
0 Réponses 
 358 Vues
 Dernier message de Backpackers
 samedi 3 décembre 2016 à 14:55
6 Réponses 
 809 Vues
 Dernier message de Edji
 vendredi 22 janvier 2016 à 00:16
Nouveau message Naissance quantique de l'univers?
par gammarayburst » mardi 16 août 2016 à 16:50 » In Le Big Bang
8 Réponses 
 1231 Vues
 Dernier message de Edji
 vendredi 19 août 2016 à 17:51