Page 3 sur 9

Re: Protection gamma

Message non luPublié :samedi 5 décembre 2015 à 20:08
par ddamio
Ok, une mauvaise compréhension de ma part certainement, bonne soirée à toi. Et merci pour les infos.

Re: Protection gamma

Message non luPublié :samedi 5 décembre 2015 à 22:07
par Edji
Pas de souci. C'est un forum et, comme son nom l'indique, on est là pour discuter.

Ce topic est très intéressant tout de même. Comme dit plus haut, la vrai question est : comment propulser une telle masse ?

En puisant dans les ressources de l'objet ; certes. Mais à quel rythme ? Une fois embarqué, il ne faudrait pas le "dessécher" comme un vieux pruneau ou le vider comme une vieille noix...

Les chondrites sont trop poreux. Même si ce sont eux qui renferment le plus de potentiel énergétique (eau, gaz divers etc). Les métalliques sont trop lourds et trop secs. Même si ce sont eux qui renferment le plus gros potentiel pour des matériaux de construction.

Alors, des types C ? Possible...

Mais alors, se posent des centaines de problèmes techniques. Comment forer ? Comment propulser ? Et quid de la gravité ? Danger aussi fort pour l'organisme, si ce n'est plus, que les rayonnements.

Bref, un sujet riche en débat. J'espère qu'il va se poursuivre. Y-20

Re: Protection gamma

Message non luPublié :dimanche 6 décembre 2015 à 12:08
par ddamio
Bonne déduction, ne pas épuiser toute l'énergie pour un long voyage. Il serait possible d'embarquer un filet de capture plus petit (le tunnel pouvant contenir un petit vaisseau), afin d'adjoindre lors du voyage des plus petits astéroïdes contenants de l'eau.

Re: Protection gamma

Message non luPublié :dimanche 6 décembre 2015 à 13:32
par MIMATA
Il me semble qu'on n'a pas besoin de propulsion en permanence, tout ce qu'il faut c'est une accélération lente et continue pendant un temps suffisant et après on se laisse glisser.
N'oublions pas aussi que si on vide l'intérieur, la masse diminuera.
Pareil si on utilise l'eau qu'il contient pour en faire du carburant, au fur et à mesure qu'il en consommera, la masse diminuera.

La question du "comment" est certes intéressante mais c'est surtout la question du "où" qui me parait cruciale. Car si il faut des centaines d'années pour arriver à destination, alors ce qui compte plus, ce n'est finalement pas la vitesse mais la capacité à vivre dans un engin de ce type, pendant des générations. Et c'est bien là que se repose le problème de la protection contre les rayons cosmiques, quels qu'ils soient.

Si c'est bien d'un vaisseau colonie que l'on parle, alors l'aménagement d'un astéroïde suffisamment vaste est peut-être une solution.

Re: Protection gamma

Message non luPublié :dimanche 6 décembre 2015 à 15:56
par ddamio
Comment peut on produire une gravité artificielle comparable à celle de la Terre à l'intérieur de l'astéroïde, nécessaire si nous ne voulons pas que les humains qui partent ressemblent à tout à fait autre chose à l'arrivé. J'ai pensé à une combinaison fine en fibre métallique, le sol recouvert sous la couche de terre des cultures d'un électro aimant; Il y a surement une autre solution.

Re: Protection gamma

Message non luPublié :dimanche 6 décembre 2015 à 16:50
par Edji
ddamio a écrit :Comment peut on produire une gravité artificielle comparable à celle de la Terre à l'intérieur de l'astéroïde


Sans doute avec une rotation. Par exemple, dans l'illustration que j'ai postée plus haut, le corps est évidé et doit tourner sur lui-même. La force centrifuge attire tout vers l'extérieur. Ainsi, on peut marcher à l'intérieur de la "coquille". La tête en bas par rapport à la surface donc.

ddamio a écrit :J'ai pensé à une combinaison fine en fibre métallique, le sol recouvert sous la couche de terre des cultures d'un électro aimant; Il y a surement une autre solution.


Ça, ça permettrait de rester en contact avec la surface sur laquelle on marche. Certes. Mais ce n'est pas de la gravité à proprement parlé. On ne résout pas les problèmes biologiques induits par la micro gravité avec un tel système. On évite juste de flotter partout... Y-17

Ton idée de ravitaillement "en vol" avec de plus petits astéroïdes est bonne. Mais cela nécessite d'atteindre une ceinture. Donc, un autre système solaire. Comment fait-on dans l'espace interstellaire ? Il doit bien y en avoir. Éjectés lors de la formation d'un système. Mais ils doivent être rares et durs à trouver.

Certains pensent à collecter du gaz interstellaire au fur et à mesure du trajet pour s'en servir de carburant. Mais il faut une vitesse relativement élevée pour en amasser assez à la fois tant sa densité est faible. Il y a donc un paradoxe : aller plus vite pour avoir plus de carburant. Avoir encore plus de carburant pour aller plus vite. On tourne en rond... x-banghead