Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Les bases des bases

  • Les autres théories ou peut être la votre...
Les autres théories ou peut être la votre...
 #47562    par Madarion
 mardi 26 novembre 2019 à 09:01
En mécanique quantique on dit que l'observateur peut influencer les résultats par le simple fait qu'il a capté l'information.

Il y a plusieurs façons de comprendre ce phénomène,
mais moi j'aime considérer qu'une particule d'information à toujours deux directions.
Elle avance vers l'avant et en même temps elle reste conecté à l'arrière, c'est à dire à la source qui l'a fait naitre.
 #47565    par FauconCause
 mercredi 27 novembre 2019 à 16:57
Bon bon bon....
Madarian: Ta reponse est "hors sujet". J ai posé une question "dans le cadre de la R-R". Et tu me reponds meca Q! Quand j'etais a l'école, quand je faisais une réponse hors sujet, j'avais la bulle et même 100 lignes en supp. à écrire.
De plus, ta réponse est bien loin de l'équation de Shrodinger mais passons!

Je suis en vacances aux antilles et en fait la réponse a ma question m'est apparue hier lors d une petite croisiere.

La voici et elle est assez simple finalement, avec les mains, sans meme faire intervenir la R-R ni ecrire la moindre équation!
Un photon n'apparait pas "ex nihilo". Il est forcement émis à partir d'une masse (non svp!!!! ne me rétorquez pas sans y réfléchir davantage qu'un photon peut être crée par la rencontre d'un positon et d'un electron!!! Merci ) . Cette masse était mue d'une vitesse v avant l'emission du photon. Si le photon embarque en partant une quantité de mouvement, et pour respecter la loi de la conservation de la Q de mouvement, alors, si il s'eloignait de nous a une vitesse v il va avoir augmenté sa vitesse (réaction). C est a dire son energie cinetique par rapport a nous. Il en reste moins pour le photon qui nous arrive avec une impulsion-energie moindre. Plus rouge.
Mais si au contraire il se rapprochait de nous, alors son energie cinetique > par rapport a nous < a diminué et le photon contre balance ce fait en nous apparaissant plus energetique donc bleu!
Un photon n'a pas de "couleur" intrinseque. Sa couleur-energie dépend de qui l'a emis et qui le recoit.
Voila c est "tout simple".

C est mon dernier message sur ce post.

Et pour repondre finalement à ceux qui ont pu me dire que "c" est constant et que toutes nos observations le confirment...
Je reponds:
Supposons que nous demandions (enfin avions demandé) a des habitants d'une galaxie éloignée de mesurer "c" chez eux mais en utilisant le même systeme de mesure bien sûr que nous donc le systeme SI depuis 1987! (systeme internationnal que je transforme pour l'occasion en systeme intergalactique). Il est desormais parfaitement défini. Eh bien vous savez quoi? Ils nous auraient répondu que leur valeur de c a EXACTEMENT la même valeur que la notre!
Faudrait il y voir une preuve que "c" est constant partout et depuis toujours?
Non!
Il suffit de voir comment le systeme SI a verrouillé la valeur de "c" en la mettant à la base même du systeme SI!
C est postulé!
Alors forcement, on ne peut conclure autre chose pour c si on utilise le SI!
(par contre..... comparons notre unité de longueur! Il est tout a fait possible que y en ai encore un qui clame qu'il en a une plus longue que la notre!)
Même Albert nous dirait que c'est classique! ;0)

Le probleme des constantes de la physique! La ausi, postulées constantes!
Il n'y en a qu'une qui ne se prete pas a telle spéculation! La constante de structure fine alpha!
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>ELLE N'A PAS D'UNITE!
Et sauf a me tromper je crois que c est bien la seule!

Elle a indéniablement un caractère magique.

Toutes nos observations montrent qu'elle vaut bien partout #1/137!!!!
De plus, on a démontré que si sa valeur était sensiblement différente, l univers ne pourrait pas etre ce qu'il est!
Faut il en conclure que toutes les constantes avec unité le sont?
Alpha peut etre exprimé comme le quotient d'autres constantes physiques. mais 1= 2/2 = 3/3
et il serait ballot de conclure que 2=3=....
Dans ces constantes "a unité" il y en a UNE qui joue quand meme un role particulier! >c< !!!!!
Elle apparait partout en RR et en RG!
Que se passerait il si C variait?
Le facteur gravitationnel issu de la RG (mais la peut etre je me trompe car je le reconnais je ne maitrise pas du tout) possede au denominateur un c^4!
Comment varierait G si "c" était plus faible il y a longtemps?
Les étoiles des spirales ne nous apparaitraient elles pas comme tournant plus vite puisque prises dans un champs gravitationnel plus intense a cette époque?
Quand a celles qui se rapprochent du centre, ... avec le ralentissement apparent de l'ecoulement du temps quand on regarde des referentiels soumis a des champs G intenses, ne devriont nous pas les voir "tourner" moins vite?
Et l'expansion de l'univers? Si "c" avait augmenté avec le temps? N aurions nous pas cette >illusion< d'expansion?
Et, pour finir, si c augmentait de plus en plus vite? Cette impression ne deviendrait elle pas que l'univers s'expand de plus en plus vite?
Zut!!!! Dans tout cela j'ai omis de parler de machins noirs!

Je quitte ce post et meme ce forum, parceque je n'y ai recu aucune reponse construite à aucune de mes questions posées.

J'avais intitulé ce post "les bases des bases" c est à dire que j'espérais pouvoir discuter avec des interlocuteurs qui acceptent, ne serait ce qu'un instant, de remettre en cause leurs bases.

C est un echec.

Ce n'est pas grave et je remercie tout de même tous ceux qui ont bien voulu prendre le temps de me répondre.

Mais je m'en vais voir ailleurs.

Je vous laisse avec vos grumeaux quantiques, sauter à la corde(s), broyer du noir et ... tergiverser longuement à propos d'illogisme fallacieux.
 #47566    par Madarion
 jeudi 28 novembre 2019 à 09:46
J'avais intitulé ce post "les bases des bases" c est à dire que j'espérais pouvoir discuter avec des interlocuteurs qui acceptent, ne serait ce qu'un instant, de remettre en cause leurs bases.
Donc au lieu de discuter entre confrères tu voulait être au dessus de tout le monde ?
:thinking:
 #47567    par lodeli
 jeudi 28 novembre 2019 à 13:18
Je vous laisse avec vos grumeaux quantiques, sauter à la corde(s), broyer du noir et ... tergiverser longuement à propos d'illogisme fallacieux.
notr père qui êtes aux cieux, priez pour nous pauvres pécheurs :boom:
 #47595    par Madarion
 vendredi 6 décembre 2019 à 20:02
Je voudrais reprendre le début de ce sujet car j'ai eut l'impression que l'on me reproche d'être hors sujet ?
FauconCause a écrit :
lundi 14 octobre 2019 à 21:36
...
Parceque le vide paraissait une chose ABSOLUE!
Le vide c est le vide , c est le rien et donc RIEN ne peut etre qu'universel!
Sauf que ..... a suivre cette voie on en arrive a dire qu il y a une energie dans le vide!
Donc le vide ce n'est pas rien!!!!!!!!!!!
Mais le vide est relatif.

En mathématique on nous apprend que le zéro peut aussi être vu comme une neutralisation.

2 - 2 = 0

La neutralisation est une absence, et donc une certaine forme de vide de quelque chose.
On peut alors considérer que derrière le vide se cache une neutralisation de deux grandes puissances.
  • 1
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11