Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Une nouvelle théorie pour calculer les distances cosmologiques

  • Les autres théories ou peut être la votre...
Les autres théories ou peut être la votre...
 #21939    par cosmos
 lundi 3 décembre 2012 à 19:30
Bonsoir,

J'ai écrit un nouvel article ou je propose une théorie pour calculer les distances cosmologiques fonction des redshifts. Je me base sur l'introduction d'une nouvelle mesure que j'appele la distance Euclidienne. Il s'agit de considerer que l'expansion de l'Univers s'ajoute à la distance totale que doit parcourir un photon pour atteindre l'observateur. Ainsi la distance Euclidienne est la distance obtenue si il n'y aurait pas d'expansion de l'Univers. En appliquant un changement de mesure entre les distances Euclidiennes et les "light travel time" j'obtiens une formule des distances fonction des redshifts qui est identique à la formule de Mattig (pour un Univers plat dominé par la matière). La formule de Mattig est basée sur la relativité générale. Je vous envoie ci-joint le lien de mon manuscript - les calculs sont assez simples: http://fr.calameo.com/books/000145333e1237b550ef9.



Vos questions et suggestions sont les bienvenues.

A+
Dernière modification par MIMATA le lundi 3 décembre 2012 à 19:39, modifié 1 fois. Raison : Intégration du PDF directement dans le message.
 #21946    par cosmos
 lundi 3 décembre 2012 à 23:10
Je n'ai pas de version francaise, mais je peux expliquer le prince de mon calcul.

Je considère la trajectoire d'un photon qui part d'une source lumineuse vers un observateur. Comme l'espace entre le photon et l'observeur se dilate à chaque instant par l'expansion de l'univers, j'obtiens les deux equations différentielles suivantes:

(1) Dans la forme temporelle (eq.1): dy/dt = -c + Ho*c*T
ou y est la distance Euclidienne entre le photon et l'obsevateur, et T la durée restante du voyage de la lumière (light travel time) pour atteindre l'observateur.

(2) Dans la forme métrique (eq.2): dy/dt = -c + Hi*y
ou Hi est une constante de Hubble Euclidienne qui varie en fonction tu temps de la forme Hi(t) = n/t.

Ensuite il y a une connexion entre les deux équations qui constitue mon chagement de mesure. En résolvant les deux équations je prouve que l'équation 1 donne la même solution que l'équation 2 avec n = 2 (une constante de Hubble Euclidienne qui varie dans le temps d'ordre 2).

Ensuite j'utilise deux relations:

Eq. (a) Hi(t) = a'/a
ou Hi(t) est la constante de Hubble Euclidienne instantanée, a' la velocité de l'expansion de l'Univers (dérivée du scale facteur par rapport au temps), et a le scale factor.

Eq. (b) Les redshifts cosmologique: 1 + z = ao/a1
ou ao est le present scale factor, et a1 le scale factor à un redshift z.

Dans l'equation (a) il faut utiliser la constante de Hubble Euclidienne, car le scale factor doit être mesuré en longeur métriques et non en durée de voyage de la lumière (light travel time) pour être applicable aux redshifts cosmologiques et décrire le changement de longueur d'onde de la lumière (Equation (b)).

En intégrant l'equation (a) avec Hi(t) = 2/t (cf. la connexion entre l'equation 1 et equation 2), puis en substituant a0/a1 par l'equation (b), on obtient la formule de Mattig (pour un Univers plat dominé par la matière, qo = 1/2).

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

Nouveau message Comment diffuser une théorie physique originale ?
par kurkova » vendredi 4 mai 2018 à 16:15 » In Autres théories
28 Réponses 
 174178 Vues
 Dernier message de bongo
 jeudi 3 janvier 2019 à 13:18
Nouveau message Thermodynamique, entropie et gravitation : Ma théorie - chercheur scientifique indépendant
par Gorthol Adanedhel » jeudi 26 janvier 2017 à 19:37 » In Autres théories
0 Réponses 
 15350 Vues
 Dernier message de Gorthol Adanedhel
 jeudi 26 janvier 2017 à 19:37