Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Théorie sur l'intéraction Photon, Matière

  • Les autres théories ou peut être la votre...
Les autres théories ou peut être la votre...
 #36874    par bongo
 mardi 6 octobre 2015 à 14:24
Jmeuh a écrit :En prenant le système solaire en exemple. Je pense Que les ondes émises par le soleil (onde électromagnétique, onde gravitationnelles) sont à l'origine de la fusion des particules ce qui donne aujourd'hui nos planètes, satellites...etc
Non, je pense que tu fais un autre contre-sens… et tu mélanges beaucoup de termes.
Une onde électromagnétique, et une onde gravitationnelle ne sont pas responsables de ce que tu dis. Une onde, c’est une perturbation qui se propage.

Le plus simple c’est de voir une onde dans l’eau, l’onde est simplement une variation de la hauteur de l’eau. Cette variation de hauteur se propage dans l’espace.
De même, une onde électromagnétique est une variation d’entités un peu plus abstraites (ce sont en fait des vecteurs électriques et magnétiques), qui se propage dans l’espace.
De la même façon une onde gravitationnelle est également une variation d’entités encore plus abstraites (c’est ce que l’on appelle le tenseur métrique), qui se propagent également dans l’espace.

En fait tu confonds ces ondes, avec les interactions, c’est-à-dire les forces qui agissent sur les particules. Les planètes tournent autour du soleil parce que le soleil agit par l’intermédiaire d’une force sur ces planètes, c’est la force d’attraction universelle de Newton.

De la même façon quand tu enlèves ton pull, tu entends des crépitements, parce que tes cheveux qui se sont chargés d’électricité se déchargent sur ton pull. C’est l’œuvre de l’interaction électromagnétique.

Au niveau quantique, le champ électrique et le champ de gravitation ont un quantum d’action échangé, le photon virtuel pour l’interaction électromagnétique, et le graviton virtuel pour la gravitation. Ces particules ne sont pas détectables. Ce ne sont pas des photons réels, et des gravitons réels, qui eux transportent bien des ondes électromagnétiques et gravitationnelles. Je pense que c’est là la source de ta confusion.

Dans le cas d’émissions de photons et gravitons réels, il y a perte d’énergie du système émetteur. Dans le cas d’échange de particules virtuelles, il n’y a pas de perte d’énergie.

Donc au final, l’interaction gravitationnelle est responsable de l’effondrement de nuages de gaz, par contre on ne parle pas de fusion (quand on parle d’étoiles, la fusion est réservée à la fusion dite thermonucléaire).
Jmeuh a écrit :Je pense qu'on est d'accord pour dire que si ont suppriment les ondes gravitationnelles, les corps du système solaire sortiront de leurs orbites et dériveront dans l'espace.
Non, si on supprime la force de gravitation, oui je serai d’accord. Mais pas les ondes gravitationnelles non.
Jmeuh a écrit :Ce que je croie apporter de nouveau est que si l'on coupe les ondes électromagnétiques toute les intéractions existantes cesseront d'être.
Faux également, puisque tu confonds ondes et interactions.
De plus c’est également faux, parce que la force électromagnétique n’est pas la seule interaction, il y a outre la gravitation, l’interaction nucléaire forte, et l’interaction nucléaire faible.
Jmeuh a écrit :Pendant que j'écris je me demande je ne suis pas entrain de mélanger mécanique quantique et théorie des cordes.
Euh… je pense que tu mélanges tout.
Ceci dit, la mécanique quantique est un formalisme… qui considère des fonctions d’ondes, et non pas des trajectoires. Chaque observable est ce que l’on appelle une valeur propre d’une observable…
La théorie des cordes est une théorie prenant en compte le formalisme quantique, à laquelle l’on rajoute le principe de relativité restreinte, et une extension unidimensionnelle aux particules.
Jmeuh a écrit :Je vais essayer d'être plus précis. Les ondes émises par les étoiles intéragissent avec les particules. Les faisant émettre des ondes. Je ne renie pas les principes de la fusion qui prenne en compte la vitesse et donc température de collision des particules. Cependant ces ondes permettent à la fusion d'être stable. La suppression des ondes provoquerait donc la dispersion des particules.
Du tout… la stabilité d’une étoile est liée à ce que l’on appelle l’équilibre entre la gravitation centripète et la fusion thermonucléaire qui est centrifuge. L’équilibre est stable.
Jmeuh a écrit :Autrement, dans la théorie des cordes ou chaque particule est fait de corde ayant la capacité de raisonner et donc démettre des ondes. Cette résonance serait du à cette intéraction. En effet quand un scientifique vulgarise la théorie des cordes il prend l'exemple d'un violon. Mais la corde d'un violon émet une onde que grâce à l'intéraction du violoniste avec cette dernière.
Non, mais je comprends la confusion.
Quand un théoricien des cordes essaie de vulgariser les cordes, il fait une analogie avec une corde de violon. Cependant, il ne faut pas penser à la corde de violon environnée par l’air… c’est une corde dans le vide. Cette corde vibre, et cette vibration est intrinsèque, c’est elle qui va déterminer la nature de la particule.

Evidemment quand une corde de violon vibre, elle interagit avec l’air, transmettant ses vibrations à l’air. La corde vibrante perd son énergie, et petit à petit, son amplitude de vibration diminue jusqu’à ne plus vibrer. Toute l’énergie est transmise aux molécules d’air. Cette énergie est véhiculée sous la forme d’onde de pression (c’est un son).
 #36875    par Jmeuh
 mardi 6 octobre 2015 à 20:23
x-banghead x-banghead x-banghead
Bongo je pensais te répondre en disant non je ne confond pas, oui je me trompe....
mais j'aurais continué à pauser d'autres questions et tu m'aurai expliqué que je me trompe.
Par conséquent je vais me renseigner sur les intéractions forte, faible...etc, et sur les différente sondes existantes afin de mieux comprendre de quoi je parle.

j'peux pas m'en empêcher et j'aumerai parler d'un point quand même. oui intéraction et onde sont 2 choses différente. Mais une onde est capable d'intéraction !? A l'image d'une onde sonore sur une vitre.
 #36876    par bongo
 mercredi 7 octobre 2015 à 09:12
Jmeuh a écrit :et sur les différente sondes existantes afin de mieux comprendre de quoi je parle.
Qu'est-ce que tu entends par sonde ?
Jmeuh a écrit :oui intéraction et onde sont 2 choses différente. Mais une onde est capable d'intéraction !? A l'image d'une onde sonore sur une vitre.
Dans un sens oui, mais en physique, comme toute discipline technique, il y a un certain jargon.

Interaction, ça a une signification très particulière, qui est ce que l'on appelle une interaction sans contact, ou force à distance. Une interaction se produit entre deux particules, quand la première exerce une force sur la deuxième, la deuxième exerce la même force mais en sens opposé à la première. C'est pour ça que l'on appelle cela une inter - action, il y a une action entre les deux.

Quant à l'onde sonore, tu peux montrer son existence par une manifestation, qui est un terme très générique, pour ne pas dire vague. Par exemple une onde sonore (qui est tout simplement une onde de pression) exerce une force sur la vitre et la fait vibrer, c'est de cette façon que tu mets en évidence son existence.

Au niveau fondamental, ce sont les molécules de l'air qui vont avancer dans un sens puis reculer dans l'autre créant une zone de surdensité, c'est ça qui crée un son. Ensuite ces particules vont frapper les molécules de verre, leur communicant une certaine énergie mécanique d'oscillation. C'est de cette façon que le son devient moins intense en rencontrant certains obstacles.

Tu vas me dire qu'il y a interaction entre le verre et les molécules d'air, mais ce n'est pas tout à fait le cas. Au niveau fondamental, il n'y a pas de contact, les molécules vont se rapprocher de sorte que leur nuage électronique vont commencer à se repousser par le biais des forces électromagnétiques (et probablement d'autres phénomènes d'origine quantique).
 #36880    par Jmeuh
 mercredi 7 octobre 2015 à 22:38
Qu'est-ce que tu entends par sonde ?

Les différente(s) ondes et non pas différente (s)ondes

Tu me rappel et approfondis des choses que je savais déjà. Et tu m'as aussi mis le dois sur des points que je ne connaissais pas.
Ma super théorie est morte dans l'oeuf mais je ne pars pas bredouille.

Je vais essayé de prendre le temps de faire des recherches. Si après ça j'ai toujours l'impression que ma théorie est viable, même si pour cela je dois changer les acteurs, je continuerais ce sujet.


Merci Bongo pour t'as patience.

Tieri Y-20

A bientôt
 #36881    par bongo
 jeudi 8 octobre 2015 à 09:31
Jmeuh a écrit :Les différente(s) ondes et non pas différente (s)ondes
Elle est bizarre ta phrase...
Je me demande si on entend la même chose par "onde".

De manière générale, tu as des ondes dites stationnaires, progressives, évanescentes, et dans les ondes progressives, tu as deux types d'ondes, que l'on appelle transversales et longitudinales...

On parle de phénomènes ondulatoires, comme par exemple la houle, les expériences de diffraction ou d'interférences. En mécanique quantique, on peut décrire une particule par une fonction d'onde.

Du coup ta question me laisse vraiment perplexe...

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

Nouveau message Questions sur les trous noirs et la matière noire
par jet » samedi 18 août 2018 à 12:37 » In Les trous noirs
35 Réponses 
 105275 Vues
 Dernier message de bongo
 mercredi 17 octobre 2018 à 17:51
Nouveau message Comment diffuser une théorie physique originale ?
par kurkova » vendredi 4 mai 2018 à 16:15 » In Autres théories
28 Réponses 
 174178 Vues
 Dernier message de bongo
 jeudi 3 janvier 2019 à 13:18
Nouveau message Thermodynamique, entropie et gravitation : Ma théorie - chercheur scientifique indépendant
par Gorthol Adanedhel » jeudi 26 janvier 2017 à 19:37 » In Autres théories
0 Réponses 
 15350 Vues
 Dernier message de Gorthol Adanedhel
 jeudi 26 janvier 2017 à 19:37