Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • "Nous sommes de l"éther" dit un prix Nobel de physique

  • Les autres théories ou peut être la votre...
Les autres théories ou peut être la votre...
 #47529    par bongo
 lundi 18 novembre 2019 à 12:44
Madarion a écrit :Pour moi L'éther est la forme la plus ordonné de la matière et la plus subtile.
C'est la source de toute matière est en même temps la structure de l'espace.
C'est fait d'atomes aussi ?
En fait... ce n'est pas la définition personnelle qui compte... c'est le fait que ce soit en accord avec les observations.
Madarion a écrit :Je conçois l'éther comme proche de l'aérogel de graphème (solide et gazeux)
Mais à la fois solide, gazeux et liquide, il serait transparent à toutes énergies£.
On ne peut donc ni le voir ni le toucher.
Il n'y a rien qui peut être solide liquide et gazeux à la fois... ce sont 3 états de la matière différents.
Madarion a écrit :Il est vrai que la vie serait assez proche de cette définition.
Non, la définition de la vie c'est :
- une entité dont on distinguerait l'intérieur et l'extérieur
- une activité métabolique
- une capacité à se reproduire, et transmettre des informations
Madarion a écrit :Mais qu'en est-il de ce qui n'est pas observable ?
Ce qui n'est pas observable n'est pas un objet d'étude de la physique.
On postule par exemple l'existence de la matière noire, mais on doit l'observer, sinon on ne peut pas valider l'hypothèse...
Le reste n'est que de l'ésotérisme...
 #47531    par Rayon de soleil
 lundi 18 novembre 2019 à 14:27
Je ne comprends rien du tout... quelle dimension ? Tu peux me donner un exemple d'un espace ou à plus basse dimension, un plan ? qui a une position par rapport à d'autres dimensions ? tu parles de quoi ???
Mais bien sûr mon très cher humoriste fin. J'y pensais justement. Prenons pour exemple une SPHERE. Un objet mathématique à deux dimensions qui est positionné dans un espace que nous concevons à TROIS dimensions. La sphère ne pourrait pas être une sphère, ne pourrait pas avoir cette forme que notre cerveau identifie comme "sphérique", si elle n'était pas placée, positionnée dans un espace de dimension "n+1", d'une dimension supplémentaire.

Or, ce qui est essentiel à comprendre ici, c'est que la sphère, je le répète, est un objet MATHEMATIQUE. Tout comme un point qui n'a pas d'épaisseur, la sphère n'en a pas. Elle "n'existe" donc en réalité PAS dans cet espace 3D, autrement que comme un CONCEPT, une représentation spatiale, une abstraction cérébrale totale.

L'analogie est essentielle à comprendre, et je reconnais pleinement qu'elle n'est pas "évidente". J'ai moi-même mis plusieurs mois à l'intégrer, après l'avoir laissée reposer quelque temps dans un coin de ma tête. Donc, merci d'abord pour ton honnêteté (de reconnaître que tu ne comprends pas, et donc de m'encourager à être plus clair, plus pédagogique), malgré ton humour limite, pour ne pas dire nauséabond (on peut arrêter ça, merci...).

Un ballon de foot, une montgolfière, une bulle de savon, existent. Ils sont de forme sphériques, mais constitués de matière (il y a du moins un très large consensus là-dessus). Voilà toute la différence entre eux et une sphère, trop "fine" (infiniment fine) pour "exister".

Revenons maintenant ... à Einstein, et à la courbure de l'espace-temps. L'image souvent utilisée pour décrire cette courbure est celle d'un très grand drap, d'une toile, sur lequel seraient posées des boules (disons des boules de billard). Par leur masse, les boules (en réalité les astres) déforment le drap, lui donne une courbure (c'est ainsi qu'on explique la gravitation). Mais pour que ce drap, cet espace-temps (le nôtre) puisse avoir cette forme (initialement plate, puis courbée, et non cubique, conique ou autre), il faut bien que ce soit parce qu'il est placé, positionné ainsi dans une dimension n+1. Mais surtout, pour exister, il lui faut impérativement avoir une épaisseur, être constitué de quelque chose. Or un plan, tout comme une sphère, n'a pas d'épaisseur : c'est un objet mathématique qui n'existe nulle par ailleurs que dans nos cerveaux. C'est une représentation, une abstraction, et non pas une chose réelle.

Pour finir, merci infiniment Madarion pour ta contribution, merci de me laisser avec le sentiment que je ne suis pas le seul dans l'Univers à le percevoir de cette manière. :relaxed:
 #47536    par bongo
 lundi 18 novembre 2019 à 23:01
Rayon de soleil a écrit :
lundi 18 novembre 2019 à 14:27
La sphère ne pourrait pas être une sphère, ne pourrait pas avoir cette forme que notre cerveau identifie comme "sphérique", si elle n'était pas placée, positionnée dans un espace de dimension "n+1", d'une dimension supplémentaire.
Alors détrompe toi, on n'a pas besoin de plonger un espace dans un autre espace pour que cet espace puisse exister.
Voir par exemple les cours de topologie.
Rayon de soleil a écrit :
lundi 18 novembre 2019 à 14:27
Revenons maintenant ... à Einstein, et à la courbure de l'espace-temps. L'image souvent utilisée pour décrire cette courbure est celle d'un très grand drap, d'une toile, sur lequel seraient posées des boules (disons des boules de billard). Par leur masse, les boules (en réalité les astres) déforment le drap, lui donne une courbure (c'est ainsi qu'on explique la gravitation).
C'est un digramme de plongement, où on a supprimé une dimension spatiale, pour ensuite représenter la courbure dans la 3ème dimension. Mais dans la réalité, l'espace est de dimension 3 et la courbure se fait dans toutes les directions. Pas besoin de rajouter des dimensions, c'est juste que l'on fait cela pour se le représenter visuellement.
 #47543    par Rayon de soleil
 jeudi 21 novembre 2019 à 14:27
Je comprends bien le langage que tu utilises et la "topologie" a l'air "sûre d'elle-même", mais que veux-tu, il y a pour moi quelque chose à saisir intuitivement ici. Nous risquons d'avoir un dialogue de sourds assez longtemps si nous restons bloqués sur ça. Allez, la prochaine fois, c'est promis, une image pour illustrer les arcs d'éther dans la 4D.

Pour aborder le sujet sous un autre angle, je vais traduire les trois premiers paragraphes du livre. On verra si ça provoque un "déclic".
Pour dire vrai, nous ne voulions pas commencer par l'espace. Parce que nous allons avoir sur l'espace une position qui fera se dresser les cheveux sur la tête de presque tout scientifique sérieux qui lira ce livre.

Mais c'est le seul point de départ logique, parce que tout notre modèle repose sur une affirmation primaire sur la nature de l'espace : nous pensons que l'espace est quelque chose alors que la science d'aujourd'hui dit qu'il n'est rien.

Ce dernier point est d'une telle importance cruciale qu'il mérite d'être développé. C'est l'affirmation de la physique contemporaine que la seule "substance" qui existe est celle dans la matière, particulièrement les protons, neutrons et électrons des différents éléments chimiques dans le Tableau Périodique. Chaque scientifique croit profondément que l' "espace" entre ces particules subatomiques de matière est absolument VIDE, la quintessence du néant, le vide ultime. Et c'est précisément là que nous sommes en désaccord.

in Einstein doesn't work here anymore, Maurice B. Cooke, 1983, p. 7 (traduit par RDS)

Encore une fois, voici un postulat dérangeant, qui peut déstabiliser, mettre mal à l'aise. Pourtant, je trouve que c'est très parlant. Effectivement, la représentation que la physique nous donne de la matière est celle de petites boules miniatures de matière séparés par des espaces de "taille astronomique" (toutes proportions gardées). Et c'est cela que Cooke remet en question. Fondamental, n'est-ce pas ? Est-ce que cet éclairage, cet angle d'attaque est plus parlant ?

Moi je trouve que c'est une excellente entrée en matière, n'est-il pas ? :relieved:

Parce que de toute éternité, LA question pour l'homme sera :

WHAT'S THE MATTER, MAN ?
 #47544    par bongo
 jeudi 21 novembre 2019 à 16:15
Le problème d'un non-scientifique qui croit inventer ou révolutionner le monde est qu'il n'a jamais fait de bibliographie. Du coup il part de présupposé faux, ou archaïque et tire des conclusions fausses.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vide_quantique

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gravitati ... A0_boucles
 #47546    par Rayon de soleil
 jeudi 21 novembre 2019 à 23:15
Je vois que tu n'as pas compris les postulats de départ et tout ce que ce modèle explique. Ce n'est pas "faux" puisque ça donne une explication à la force de Coulomb, au champ électrique proton-électron, à la masse, aux forces EM etc... En tout cas ce n'est pas faux juste parce que tu décides que ça l'est. Quelqu'un d'autre ici pour voir l'évidence derrière les apparences ? Ou bien Monsieur Bongo continuera-t-il à impressionner tout le monde avec l'attitude d'un maître de conférence d'université ? :expressionless:

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

5 Réponses 
 3398 Vues
 Dernier message de Seal
 lundi 13 février 2017 à 08:11
8 Réponses 
 5198 Vues
 Dernier message de Edji
 dimanche 10 septembre 2017 à 17:54
Nouveau message Comment diffuser une théorie physique originale ?
par kurkova » vendredi 4 mai 2018 à 16:15 » In Autres théories
28 Réponses 
 173146 Vues
 Dernier message de bongo
 jeudi 3 janvier 2019 à 13:18