Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Lee Smolin et processus du mouvement de l'information

  • Les autres théories ou peut être la votre...
Les autres théories ou peut être la votre...
 #5168    par manuelarm
 mercredi 23 avril 2008 à 11:10
A propos JPJ41, de plus en plus tu te réfère à Lee smolin, ne devrais tu pas changer la conception de ta théorie sur l'information du cube de planck , en intégrant les conception de la théorie gravité quantique à boucle, car dans cet théorie de lee smolin l'espace-temps lui-même est discrétisée, donc le cube n'as pas d'existence dans ce cas.
 #5170    par JPJ41
 mercredi 23 avril 2008 à 11:39
Smolin ne remet pas en cause le cube de Planck.
Au contraire, il parle d'une théorie des noeuds des cordes au sein des cubes (idée originale d'un australien, de mémoire) qui fixent l'info (une sorte de wimps finalement).
Il est par ailleurs persuadé qu'il y a bien d'autres particules inconnues pour expliquer ce qu'on n'explique pas encore.
 #5171    par GAIA
 jeudi 24 avril 2008 à 13:04
quantique a écrit : La longueur est liée au temps de Planck simplement par la vitesse de la lumière donc une longueur de Planck est la distance parcourue par la lumière pendant un temps de Planck.
Plus l'on remonte au Big Bang (t=0) plus le temps ralentit.

Or, paradoxalement, la vitesse de la lumière est toujours la même, elle est constante (?). Excusez moi, j'ai pas le cerveau d' Einstein mais ça m'interpelle ?

Que fait on et que sait on de la phase appelée "opaque" qui a suivi le Big Bang et qui n'est pas l'inflation ?

La matière existait et était si condensée que la lumière ne pouvait pas passer. Quel est l'état de la lumière ? Un corpuscule ???

Donc le rayonnement existait très concentré pendant ce temps dit "opaque" !

Cette phase dite "opaque" s'inscrit bien dans un temps et un espace même s'il était minuscule et très dense.

A partir de cette remarque, la longueur de Planck elle est faussée puisque le temps de Planck serait faussé ?

Le rayonnement fossile montre un âge de l'Univers 100 fois supérieur à son âge réel.

Donc, un espace-temps pouvait déjà exister via un trou noir ou un multi-univers.

Dans sa phase d'expansion et de répulsion qui est l'inflation, est ce que l'on a pu mesurer la longueur et le temps de cette inflation ?

Comment se comporte le rayonnement dans cette phase d'inflation ?

En quoi cette inflation de l'espace-temps est venue modifiée le Temps de Planck ?

Cette inflation de l'espace-temps a t'elle chevauchée le Temps de Planck initial du Big Bang dans sa phase répulsive, recommençant une expansion ?

Ou cette inflation s'est t'elle arrêtée à la première phase de l'expansion du Big Bang initial, comme un effet de sac et de ressac, en s'arrêtant au point de commencement de l'accélération de sa phase d' expansion de sa période d' inflation ?

Parce que si l'inflation dans sa phase répulsive chevauche le Temps de Planck, totalement ou en partie, ça modifie là aussi, la longueur et le Temps de Planck.

Le Boson de Higgs décelé, l'est il sur la période uniquement de l'inflation dans le cas d'un non chevauchement sur le Big Bang initial ?

Le Boson de Higgs aurait il pu exister au Temps de Planck mais avec des propriétés différentes ?

Le Boson de Higgs est il une particule issue du Big Bang initial mais qui a avortée en quelque sorte car n'a pu, du fait de l'inflation évoluée normalement ?

Quelle est l'incidence du Boson de Higgs sur le redémarrage de l'expansion du Big Bang ?

Le Boson de Higgs a t'il modifié la source d'information initiale du Big Bang ?

Remarque concernant le terme Big Bang : traduction = un gros boum donc le gros boum me fait penser à une explosion une sorte d'explosion.

"L'explosion : cela suppose que l'espace était pré-existant au Big Bang

Pour que le Big Bang existe il a bien fallu qu'il s'inscrive dans un temps, ou c'est du créationisme ou c'est l'invention de Stephen Hawkings, l'instanton, un créationnisme qui s'enveloppe dans une étole scientifique et alors là, ça change toute la perception de la création. lol J'y crois pas une seconde à l'instanton de Stephen Hawkings. Je pense qu'il a inventé l'instanton parce que la nature a horreur du vide et qu'il ne pouvait, scientifique, expliquer le Big Bang, comme d'ailleurs pas mal de spéculations encore d'actualité. Son instanton est assimilable au créationisme donc ça fait mieux passer la pilule et ça permet à Stephen d'organiser des conférences ...

C'est le Big Bang, comme tu le dis, qui a donné naissance à l'espace-temps dans les théories. Mais n'empêche que ce foutu Big Bang il était déjà inscrit dans un temps-espace ou un vide comme celui décelé d'1 milliard d'années-lumière et comme le vide n'est pas vide et l'espace infini .... pas de point de départ, pas de point d'arrivée, pas de centre, pas de bord, pas d'extrêmité.
L'Univers est peut être plus petit que l'on croit puisque enroulé sur lui-même.

C'est d'ailleurs une notion, un concept difficilement concevable et difficile à appréhender "sans se noyer" pour un cerveau et un champ de vision normalement constitués, parce que l'on se place comme observateur faisant une projection alors que l'on est observateur dans l'observation.

Y aurait il un temps révolu et un temps neuf, ce qui nous ramène à l'idée d'une sauvegarde de l'information.
 #5172    par quantique
 jeudi 24 avril 2008 à 18:51
Bonjour Gaïa :D

Le terme Big Bang a été créé par un de ses pires détracteurs (j'ai mangé son nom) pour se moquer donc on ne peut pas considérer l'étymologie du mot comme explicative du phénomène, bien au contraire.

Sur la partie opaque : ceci a duré 380 000 ans pendant lesquels la matière et le rayonnement n'étaient pas dissociés : des interactions permanentes entre les différentes particules, encore trop énergétiques, empêchaient les électrons de s'accoupler avec les protons ; quant aux photons, ils faisaient partie de ces interactions en permanence, ils ne pouvaient donc pas se promener tranquillement : pas de photons balladeurs = pas de lumière... on ne verra jamais le big bang car il n'y a rien à voir, pas d'image.

Pour le boson de Higgs, il n'est toujours pas prouvé, il est le vecteur du champ de Higgs, champ hypothétique censé être présent dans tout l'univers, responsable de la masse des particules (car il interagit avec elles en les "freinant" en quelque sorte = une sorte d'inertie = une masse) mais aussi considéré comme responsable d'une brisure spontanée de symétrie des forces ; il a cette propriété en raison du fait que ce champ n'aurait pas un potentiel nul lorsqu'il serait à zéro (sans effet). Cet état stable du champ de Higgs à une valeur non nulle est ce déclencheur.

Quant à la partie observateur, tu as parfaitement raison, nous sommes une partie de l'Univers donc l'Univers s'observe lui même ; cette auto-référence est précisément visible avec l'indétermination quantique : à force d'entrer dans le détail, on ne peut aller plus avant car NOS détails font partie du détail analysé.

Je referme sur l'information : nous sommes aussi de l'information et de l'information qui analyse de l'information la déforme voire la crée (comme les médias qui ne se contentent pas de retranscrire l'info mais qui, de par leur existence même, la rende différente). Nous ne pouvons donc pas prendre l'information véhiculée dans l'Univers comme fiable à 100 % puisque nous la modifiions, physiquement.

De la même manière, l'indétermination quantique laisse planer une incertitude permanente sur TOUTES l'information de l'Univers ; bien sur, en macroscopique, nous sommes dans la moyenne, moyenne qui éliminent la plupart du temps, les modifications saugrenues du quantique... mais pas tout le temps.

Exemple : un électron ne peut franchir une certaine barrière de potentiel, c'est impossible mais la physique quantique prévoit que parfois, une "partie" de l'électron peut se retrouver de l'autre côté de cette barrière et finalement ensuite l'ensemble (image) de l'électron - ce n'est pas une vue de l'esprit car ce principe de l'électron et de la barrière de potentiel existe bel et bien : c'est la base du microscope à effet tunnel utilisé dans de nombreux labos.

Donc, l'info, on l'aura toujours dans ses grandes lignes sans jamais avoir la certitude que c'est la bonne (c'est à dire celle qui est là quand on ne l'est pas).
  • 1
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

4 Réponses 
 7374 Vues
 Dernier message de JuCosmos
 samedi 12 août 2017 à 14:59
7 Réponses 
 11271 Vues
 Dernier message de JuCosmos
 lundi 7 août 2017 à 09:29
11 Réponses 
 6466 Vues
 Dernier message de Edji
 lundi 11 juin 2018 à 04:45