Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Définition Astrophysique

  • Ce qui vous passe par la tête et qui ne correspond à aucune catégorie mais qui parle d'astronomie ou de science quand même.
Ce qui vous passe par la tête et qui ne correspond à aucune catégorie mais qui parle d'astronomie ou de science quand même.
 #27402    par Cacahuète
 dimanche 1 septembre 2013 à 23:30
Bonjour/Bonsoir,

Je cherche à comparer trois métiers: Astrophysicien, Médecin (en rapport avec les maladies génétiques) et Astronaute. Malheureusement, je ne veux pas m'éloigner de l'Astronomie, car c'est quelque chose que j'aime vraiment. Donc si quelqu'un pourrait me dire le parcours scolaire à faire avant d'accéder à Astrophysicien, je le remercie.
Le ciel est attirant vous savez 2-tblush

EdIT: Ma question principale, étant : Est-ce que quelqu'un peut me donner une meilleur définition du terme Astrophysique, car celle du dictionnaire, est plutôt courte et a peu de détails.
 #27414    par bongo
 lundi 2 septembre 2013 à 11:04
Cacahuète a écrit :Bonjour/Bonsoir,

Je cherche à comparer trois métiers: Astrophysicien, Médecin (en rapport avec les maladies génétiques) et Astronaute.
Ce sont des métiers qui n'ont pas grand chose à voir. Médecin, c'est un métier très bien rémunéré (c'est au moins 8 ans d'études, voire 12 si tu prends une spécialité). Astronaute, c'est à la base des études d'ingénieur (il me semble que l'on a un ingénieur de suparéo qui a été sélectionné par l'ESA, il faut être bon dans sa tête, mais être un sportif), donc bien rémunéré aussi.
Astrophysicien, le parent pauvre, c'est de la recherche pour un organisme public, donc on survit.

Je pense que la première information que tu dois donner, c'est : où j'en suis ?
Parce que si tu es actuellement représentant de commerce dans une grande entreprise, ou étudiant en philosophie, ou lycéen, je ne vais pas forcément te donner le même conseil...
Cacahuète a écrit :Malheureusement, je ne veux pas m'éloigner de l'Astronomie, car c'est quelque chose que j'aime vraiment. Donc si quelqu'un pourrait me dire le parcours scolaire à faire avant d'accéder à Astrophysicien, je le remercie.
Le ciel est attirant vous savez 2-tblush
Le parcours scolaire plus ou moins idéal serait sur 2 voies :
- classes préparatoires aux grandes écoles, puis MASTER en astrophysique, puis doctorat
- licence dans une université (UPMC, Orsay etc... pour les parisiennes), puis MASTER et doctorat

Quel est ton niveau de formation actuel ?
Cacahuète a écrit :EdIT: Ma question principale, étant : Est-ce que quelqu'un peut me donner une meilleur définition du terme Astrophysique, car celle du dictionnaire, est plutôt courte et a peu de détails/
Oh là là là, à l'heure d'Internet, tu consultes encore des dictionnaires ? Je pense que de base, il faut savoir trouver la bonne information avec tous les outils dont tu disposes. Une recherche sur google d'emmène directement sur cette page :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Astrophysique
L’astrophysique (du grec astêr = étoile, astre et physis = science de la nature, physique) est une branche interdisciplinaire de l'astronomie qui concerne principalement la physique et l'étude des propriétés des objets de l'univers (étoiles, planètes, galaxies, milieu interstellaire par exemple), comme leur luminosité, leur densité, leur température et leur composition chimique.
Actuellement, les astronomes ont une formation en astrophysique et leurs observations sont généralement étudiées dans un contexte astrophysique, de sorte qu'il y ait moins de distinction entre ces deux disciplines qu'auparavant.

Au final, ton choix sera probablement de concilier le niveau de vie que tu voudras, et ta passion.
 #27418    par Cacahuète
 lundi 2 septembre 2013 à 11:53
Merci beaucoup Bongo. Actuellement je vais rentrer en 4e, mais la conseillère d'orientation me demande ce que je veux faire de ma vie, or j’hésite encore, même si j'ai cette idée depuis fort longtemps. Je pense que je devrai encore attendre avant de me décider. Pour le niveau de vie, je n'aimerai pas être ''riche'', je veux juste ne pas m'éloigner de ma passion. :)
 #27421    par Luchino
 lundi 2 septembre 2013 à 13:08
Salut, les 3 métiers que tu cite comme l'a dit Bongo n’ont pas vraiment de rapports.

Si tu es intéressé par les mathématique et les sciences physiques, je te conseille des études d'ingénieur car elles disposent de pas mal d’avantage que je vais citer:

Les études d'ingénieur sont moins longue que celle d’astrophysicien ou physicien (bac+5 en moyenne)
Il y a énormément de déboucher à la sortie (ingénieur chimiste, ingénieur en électronique...) après tu peux te spécialiser évidement.
Enfin ce secteur d'après mes faibles connaissances n'est pas énormément toucher par la crise financière (du moins pour l’instant)
Je tien à dire que je n'ai pas énormément d’expérience dans ce domaine mais je me suis beaucoup renseigner sur internet et je te conseil de faire de même si tu veux en savoir plus.

Voila après tu es encore jeune et tu a le temps de t'orienter plus tard, moi personnellement je compte faire des études d'ingénieur (ce qui explique pourquoi je te les conseillent) :p
 #27422    par Cacahuète
 lundi 2 septembre 2013 à 13:28
Merci de tes conseils Luchino. Ces 3 métiers sont les 3 qui m'aient vraiment attirée. Depuis l'âge de 6 ans, j'ai été attirée par Astronaute [ Atomic Betty :') ] puis peu de temps après par Astrophysicienne. Véritablement c'est ma passion. Je m’intéresse à faire des observations, à déduire de ce que je vois. Puis Médecin, c'est une histoire un peu plus personnelle, j'aime la médecine, mais vraiment le salaire ne m’intéresse pas, rien de ça. Tu sais, peut m'importe de perdre 8 ou 10 ans avec des études, mais si je fais le métier que je veux, je crois que je serai heureuse.
Puis j'ai lu quelque part, que sur plus de 2000 prétendants pour travailler dans un centre, seul une trentaine sont pris. Peut-être je me trompe, mais je me sens complètement nulle quand je lis ça. :(
Pour en revenir au sujet, je dirais que ingénieur c'est vaste, tu pourrait me donner des informations sur ce que tu comptes faire? Si ce n'est pas indiscret bien sur.
 #27424    par courgette
 lundi 2 septembre 2013 à 13:46
bongo a écrit :Médecin, c'est un métier très bien rémunéré (c'est au moins 8 ans d'études, voire 12 si tu prends une spécialité).


En fait pour être un peu plus précis (plus actuel je pense surtout) un concours d'accès au reste du cursus sanctionne la première année, peu arrivent à le passer et ceux qui y arrivent y arrivent statistiquement au 2e essai. Donc disons que ça fait déjà deux ans. Il faut rajouter à cela deux années de cours, on arrive à une durée de quatre ans. Commence ensuite l'externat qui lui dure trois ans et mêle poursuite des cours et début de la "pratique", très encadrée et en réalité plus de l'observation qu'autre chose: on arrive déjà à sept ans d'études. Suite à cela l'étudiant passe l'ENC (examen national classant) et il pourra choisir le CHU et la spécialité qu'il aura à l'internat parmi les choix restant (le mieux noté choisi en premier etc). L'internat dure lui quatre ans quelle que soit la spécialité choisie (et médecine générale est également considérée comme une spécialité aujourd'hui), sauf les spécialités chirurgicales (cinq ans) mais il faut savoir que l'interne même s'il existe un système de seniorat est déjà un petit médecin qui, par exemple, peut prescrire.
En conséquence on peut donc dire que les études de médecines durent 7 ans plus 4 ans (ou 5) d'internat.

Il faut savoir aussi que c'est un métier très particulier, qui demande quasiment tout le temps un investissement personnel immense, que ce soit en temps, en travail (pour se tenir en courant des évolutions récentes par exemple), et aussi psychologiquement, le médecin par définition travaille au contact des patients, qui souvent ne vont pas bien.
Du bon côté des choses il faut bien voir que c'est un métier extrêmement gratifiant (et prestigieux), dont la rémunération va de bonne à gargantuesque selon la spécialité, le lieu d'exercice et le statut (pour faire simple: hospitalier/libéral/clinique).

Personnellement je ne conseille de suivre cette voie qu'aux jeunes qui, au moins à un moment donné, on ressentit comme une forme de vocation: l'investissement personnel que ce soit en temps ou autre peut devenir très dur à vivre si on ne voit pas au bout la lumière d'une magnifique promesse.

Concernant le fait d'être astronaute je ne suis pas expert, mais à titre personnel je ne parlerais pas de "métier". La plupart ne font qu'une sortie je crois, disons en tout cas vraiment trois maxi à tout péter, donc il est clair que au moins en terme de temps, personne n'est "principalement" astronaute. A une époque il s'agissait de pilotes de l'armée, mais apparemment d'après bongo il s'agit maintenant d'ingés civils, en tout cas une chose est sûre il vaut mieux aimer son boulot "quotidien" sinon on risque d'être franchement malheureux, d'autant plus que si je ne dis pas de bêtise des astronautes il y en a maxi six dans l'ISS, et puis voila c'est tout on a fait le tour, il faut savoir aussi que sur les six c'est deux Russes et trois Américains (ou l'inverse je sais plus) et que la dernière place tourne entre Canadiens, Japonais et Européens (et Européen ne veut pas nécessairement dire Français, par exemple sur le 6e "spot" c'est actuellement un Italien là-haut).
Donc fait le calcul, astronaute ça peut faire pencher la balance si tu hésites entre une voie qui le permet et une voie qui ne le permet pas, mais tout baser sur la volonté de vivre une expérience, finalement improbable (et de toute façon même au cas où cela arrive, très courte) me semble franchement irréaliste (j'espère que je ne t'ai pas trop dégoûté).
Comme je le disais à mes yeux astronaute n'est pas à proprement parler un métier.

L'astrophysicien il faut bien comprendre que c'est un chercheur, un universitaire. Il faut aimer le travail qu'on pourrait qualifier de "scolaire" même si attention tu verras que ce n'est pas tout à fait comme le collège! Ce sont également souvent des enseignants si je ne dis pas de bêtises, en fait en principe les astrophysiciens (les docteurs en astrophysique donc) sont comme tous les titulaires d'un doctorat, ils sont censés être arrivés au bout des connaissances humaines (dans le domaine en question) et par conséquent n'ont plus rien à "apprendre" et doivent, pour continuer, se mettre à "découvrir".

En tout cas si tu rentres en 4e tu peux déjà ouvrir les échauguettes en cours, notamment bien sûr ceux de sciences, éventuellement lire quelques bouquins relatifs à ces domaines-là, ça sera déjà bien pour les deux années à venir!

Sur ce bonne rentrée.