Page 2 sur 2

Re: ONDES GRAVITATIONNELLES

Message non luPublié :vendredi 12 février 2016 à 22:52
par Tutiou
Ah ouais, je me suis aussi dit que ç'aurait été trop puissant ! Je vois mieux de quoi tu parlais Y-43

Re: ONDES GRAVITATIONNELLES

Message non luPublié :dimanche 14 février 2016 à 10:40
par bongo
Je vais compléter un peu les réponses d'Edji qui a très bien répondu.
Seal a écrit :Une theorie confirmée on ne voit pas cela tous les jours en effet.
En fait... beaucoup de théories sont confirmées tous les jours. Quand tu lances une pomme, tu confirmes la mécanique newtonienne. Quand tu allumes ton poste de radio, tu conformes les théories de Maxwell et la mécanique quantique.

En fait, ce qui est marquant, c'est que là, on avait la théorie de la relativité, avec une prédiction centenaire : l'existence des ondes gravitationnelles.
Seal a écrit :Mais qu'est ce que cela change fondamentalement ?
Cette observation permet une "observation" directe des trous noirs, dont on avait une preuve indirecte via les rayons X, et bien-sûr des ondes gravitationnelles.

Ce qui change, c'est qu'on vient d'ouvrir une nouvelle fenêtre sur l'univers. On ne savait pas observer dans les ondes gravitationnelles. L'avancée serait comparable à la première fois que Galilée a observé le ciel avec un télescope, alors que le monde observait seulement avec leurs yeux.
Cela peut également être comparé à l'observation dans d'autres longueurs d'onde que le visible (en X, en gamma, en radio), cela nous a appris énormément de choses.
Les ondes gravitationnelles vont nous permettre de scruter l'univers par ses phénomènes ultra-violents.
Seal a écrit :hormis le fait de prouver ce que l'on soupçonnaient déjà via la théorie de la relativité générale ?
Quelles perspectives cela ouvre t'il en terme de recherche et de technologies ?
En terme de recherche observationnelle, je l'ai déjà mentionné. En terme technologique, Edji a bien répondu.

En terme théorique, il y a une phase inconnue qui est le moment où les deux horizons des événements entrent en contact. L'approche et le ring down sont bien modélisés.

Ah oui j'oubliais, là on a observé des trous noirs de 30 masses solaires, ce qui va nous demander d'améliorer nos modèles d'évolution stellaire. On ne savait pas que des trous noirs stellaires aussi massifs pouvaient exister.
Tutiou a écrit :Et donc, cette "confirmation" de la théorie de la relativité générale discrédite la théorie des cordes et autres théories régissant l'univers ?
Pas vraiment... mais les futurs détecteurs permettront peut-être d'observer l'univers dans les phases où la RG n'est plus valable et de fait, de contraindre les théories quantiques de la gravitation.

Tutiou a écrit :Et cette "preuve observationnelle de l'existence des trous noirs" dont tu parles est donc les ondes gravitationnelles, produits de la collision de deux trous noirs, c'est bien ça ? (en gros, parce qu'il y a aussi avec les étoiles à neutrons je crois)
En fait on s'attendait à observer des collisions d'étoiles à neutron, qui aurait engendré des ondes gravitationnelles d'amplitudes plus faibles. Par chance, il y a eu un événement deux jour après la qualification des détecteurs.

Ca c'était en septembre... mais depuis... il y a 4 ou 5 mois de collecte de données, et Ligo a observé d'autres événements en cours d'analyse. Il y aura une autre communication au printemps.