Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Vos questions sur les trous noirs et tous les mystères : univers parallèles, trous de vers, etc.

Vos questions sur les trous noirs et tous les mystères : univers parallèles, trous de vers, etc.

 #2185    par GAIA
 mercredi 20 septembre 2006 à 16:57
Ben Mimata t'a pas compris qu'on délirait, pourquoi pas rose avec des pois verts ?

Maman j'ai peur du trou noir je vais tomber dans le puits ... au secours ! Plouf, trop tard !

Les fontaines dites blanches, elles sont envisagées mais n'ont pas été détectées ?
Elles sont détectables donc, la lumière :idea:

 #2219    par dave35
 samedi 23 septembre 2006 à 15:21
Pour le trou noir Mimata a entièrement raison. Et appelé ça un trou trou gris-translucide veut dire que tu ne comprend pas du tout le concept.

Noir n'a rien à voir avec la couleur, c'est seulement que c'est le seul corps assez massif pour que la vitesse d'échappement soit supérieur à la célérité. Ce qui fait que même la lumière ne peut y échapper.

Pour le trou blanc, c'est encore une théorie même si un astrophysicen américain est persuadé d'avoir découvert un "pont" (trou de ver) entre deux parties de l'univers.

 #2222    par GAIA
 samedi 23 septembre 2006 à 17:57
La compréhension du concept, je laisse cela aux scientifiques éclairés.

 #2224    par MIMATA
 samedi 23 septembre 2006 à 18:35
Pourtant, les concepts sont accessibles à tout le monde, les théories et surtout leur description mathématiques par contre sont généralement l'apanage des scientifiques.

 #2225    par GAIA
 dimanche 24 septembre 2006 à 12:26
Bonjour la Bretagne,

Mais si je pense avoir compris le concept du trou "noir". Une étoile morte effondrée autour de laquelle existent des champs gravitationnels ayant une énergie cinétique et qui absorbent la matière et la lumière. Si t'as une autre connaissance à m'apporter ou une rectification à faire je suis open. Et j'oubliais qui grossissent et qui peuvent peut être reproduire ailleurs les conditions du Big Bang dans une autre dimension ou un autre univers. Ce qui pourrait expliquer que le vide n'est pas vide. Enfin, c'est une hypothèse, pas une théorie ne nous méprenons pas !

La couleur, qu'est ce qu'on s'en tape (puisqu'il faut bien schématiser). Moi j'imagine un trou "noir" comme une corne d'abondance et l'intérieur translucide (le trou de ver). Qu'est ce que tu veux j'ai de l'imagination moi quand tu me dis noir c'est noir et ver soit c'est vert, soit çà a l'apparence du verre. Quelle imagination ! C'est de la discutaille, la couleur !

 #3554    par quantique
 jeudi 15 mars 2007 à 21:30
:?: Est ce que les trous noirs sont cette matière noire qui constituerait 90 % de l'Univers ?
:arrow: Non, rien à voir

:?: Si les trous noirs grossissent d'où vient cette matière qui les entourent ?
:arrow: De la matière qui les entoure par attraction gravitationnelle

:?: A t'on constaté qu'ils ne grossissaient pas et "stagnaient" ?
:arrow: Un trou noir peut grossir car il existe une minimale d'entropie maximale (ce qui veut dire qu'on ne peut pas mettre autant de désordre que l'on veut dans un certain volume fini qui est le cube de Planck) : donc lorsque le désordre est maximum, le trou noir est contraint de grandir pour continuer d'absorber la matière alentours.

:?: Si deux trous noirs entraient en collision, les ondes gravitationnelles (étirements et resserrements de l'espace-temps) seraient les seuls signaux à apparaître ?
:arrow: Pas de collision attirance mutuelle et absorption du plus petit par le plus gros (comme dans la vie)

:?: Que disent les physiciens à ce sujet qui les observent à l'aide de capteurs géants (Washington, Louisiane et Italie) depuis 2005 ?
:arrow: Plein de choses, Hawking est un de ceux qui a fait le plus progressé la compréhension des trous noirs (il a trouvé par exemple que les trous noirs rayonnaient donc n'étaient pas éternels)

:?: Est-ce que ces ondes gravitationnelles existaient déjà au Mur de Planck ?
:arrow: On dit mur car on ne peut pas voir avant donc ... de toute manière, si elles existaient, elles étaient largement minoritaires versus les autres forces donc aux effets imperceptibles

:?: A votre avis à quoi pourraient bien servir ces trous de vers ?
:arrow: Un raccourci dans l'espace et dans le temps ; problème avec ce dernier car le lien de causalité pourrait être remis en cause mais la censure cosmique veille au grain, un trou de ver est instable

:?: Moi, je pense que le trou noir avale de la matière mais il faut bien qu'elle ressorte quelque part (le trou de ver) et le trou blanc. Pourquoi le trou noir ne s'avale t'il pas lui-même pour se désintégrer ?
:arrow: Il ne s'avale pas lui même car la récursivité n'est pas possible en physique, le trou noir, à son point zéro est ce que l'on appelle une singularité, les équations n'ont plus de sens et on ne peut donc même pas dire qu'au point 0, le trou noir absorbe quoi que ce soit.

:?: Est ce une question de quantité de matière ?
:arrow: Non

:?: Pensez-vous que les trous noirs peuvent donner naissance à d'autres univers, puisque tout est en expansion, et à d'autres big-bangs ?
:arrow: Pas assez de matière même pour les trous noirs super-massifs aux centres des galaxies.

:?: Et pourquoi l'observation de ces phénomènes semblent relativement récents et d'actualité ?
:arrow: Parce qu'on ne peut pas les voir faute d'instruments et d'outils mathématiques adaptés

:?: Quand a t'on observé un trou noir pour la première fois ?
:arrow: Jamais parce qu'on ne peut pas les voir ! si tu parles d'une observation indirecte par le biais du captage de matière visible, fin 60, début 70 je crois.

:?: Je vous en supplie éclairez-moi car je suis dans "le trou noir" !
:arrow: Lumière donnée (d'accord, c'est plutôt une veilleuse mais je n'ai pas de fontaine blanche sous la main !! :) )