Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • La pensée quantique en oeuvre ?

  • Dans cette rubrique, vous pouvez parler de n'importe quoi et de ce qui ne se rapporte pas à l'astro ou aux sciences
Dans cette rubrique, vous pouvez parler de n'importe quoi et de ce qui ne se rapporte pas à l'astro ou aux sciences
 #2392    par GAIA
 mardi 10 octobre 2006 à 16:38
Je vous ai parlé à plusieurs reprises de la pensée que j'appelais quantique et mentionnait le fait que la pensée humaine est à l'origine de tout projet réalisé et que sans elle ce serait le néant, que serait l'Homme et l'Evolution sans la pensée. Cette pensée quantique que j'évoque, je la "ressens" profondément et je perçois qu'elle pourrait s'inscrire dans la théorie des cordes. Je n'ai jusqu'à ce jour cependant rien lu à ce sujet et je ne peux la formuler par une méthode ou une équation scientifique, d'ailleurs une équation scientifique j'en suis incapable. Je ne peux pas avoir tout bon partout :D

Quelle ne fut pas ma jubilation de trouver aujourd'hui un projet Canadien (Julie THORPE) qui vient me conforter dans ma "folle folie d'anticipation" et ma pré-science :Y-17: : une probabilité sans doute !

LA PENSEE, MOT DE PASSE DU FUTUR

Il sera bientôt possible de contrôler sa machine informatique par la seule force de la pensée et de s'identifier par un mot de passe télépathique.

Les scientifiques qui travaillent sur les nouvelles interfaces "cerveau-ordinateur" cherchent à mettre au point ce système. Une fois le concept validé, il suffira de penser à son mot de passe pour que l'ordinateur reconnaisse à qui il a affaire, à faire ....

La variété des mots de passe se trouve alors illimitée :
- vous pouvez penser à 1 son, 1 souvenir, 1 mot, 1 suite de chiffres -
ce qui rendra le piratage de votre code et les tentatives d'usurpation d'identité.

"les signaux émis par le cerveau de tout un chacun sont légèrement différents, ils sont uniques comme les empreintes digitales, y compris lorsque l'on pense à la même chose

Et bien je ne sais pas si vous allez me croire mais j'en pleurerais de joie, je trouve ce projet phénoménal très sensé et prometteur pour l'avenir :P et ça prouve aussi que l'imagination intuitive n'est pas négligeable même si son approche doit rester circonspecte :roll:

A suivre ..... inutile de vous dire que je vais à la pêche du côté du Canada ...
Aussitôt dit, aussitôt fait voilà du nouveau :

RECONNAISSANCE DES ONDES CEREBRALES PAR JULIE THORPE CHERCHEUR A L'UNIVERSITE DE CARLETON A OTTAWA

nota : vous noterez au passage que je ne féminise pas chercheur en chercheuse, je trouve ce débat ridicule, car les professions étant des fonctions elles sont par nature générique comme quand on veut parler de l'espèce humaine l' Homme pour le différencier du monde animal. Dans Homme nous entendons bien Femme, donc on ne dit pas Hommasse :Y-17: Je trouve que ce combat va à l'encontre de la parité hommes-femmes, c'est mon opinion. Petit cours de sémantique au passage.

Des recherches sont développées pour établir une carte ou un passeport biométrique, par la reconnaissance de l'iris (yeux).

Julie THORPE planche actuellement sur le 1er lecteur de pensée qui servirait à authentifier les utilisateurs. Un autre chercheur dans l'Ottawa Paul VAN OORSCHOT, spécialisé dans la technologie de la sécurité, travaille à la concrétisation de ce projet et au développement de la recherche.

Ce projet pourrait permettre à des patients atteints de paralysie à contrôler leur environnement et communiquer.

Les ondes cérébrales produites propres à chacun rendent difficiles la mise au point d'outils universels pour traduire les pensées en langage machine mais en même temps ce n'est que plus fiable et rassurant au niveau de la sécurité car j'aimerais pas beaucoup que l'on aille lire mon solde bancaire.

Je pense très sérieusement que la pensée que j'appelle "quantique" pourrait s'inscrire très sérieusement dans la théorie des cordes. D'ailleurs, je vais déposer un brevet :idea: car je vais me faire piquer mon idée :roll: :Y-17:

La pensée quantique se situe dans un contexte physique pour comprendre son mécanisme et là j'ai vraiment peur d'aborder et de m'aventurer dans un sujet qui va me dépasser. Je vais toutefois essayer de vous décrire en le comprenant moi-même et en le synthétisant, le mécanisme de la pensée quantique. C'est ardu !

Simplement dans notre cerveau, dans la transmission (véhicule) de la pensée quantique il y a un phénomène qui s'appelle la non-séparabilité ou effet E.P.R. (EINSTEIN, PODOLSKI, ROSEN).
Ce phénomène de non-séparabilité a été établi par une équipe de physiciens française d'Alain ASPECT en 1983.

La pensée est comparée à 2 particules, elles inter-agissent et s'éloignent l'une de l'autre (formulation de la parole, je suppose). La formulation de la parole est peut-être sujet à un autre compartimentage (je doute là de ce que j'avance, à vérifier).

INTERPRETATION PHYSIQUE DE LA PENSEE CLASSIQUE
Ces 2 particules de la pensée sont dites corrélées (dépendance réciproque), ce sont 2 photons émis par un atome. Ces 2 photons ont 1 polarisation de +1 pour l'un et -2 pour l'autre.

- selon l'interprétation classique chaque photon a conservé sa polarisation après leur séparation. Ils constituent 2 systèmes séparés et sont totalement indépendants l'un de l'autre.

INTERPRETATION PHYSIQUE DE LA PENSEE QUANTIQUE
Dans la pensée quantique une notion de mesure intervient (je suppose le temps) : la polarisation de chaque photon reste indéterminée tant qu'une mesure n'est pas effectuée.

C'est là, je pense, que la théorie de la relativité générale prend tout son sens, s'appliquant au cerveau, mettant l'Homme au centre de l'Univers mais surtout LA PENSEE DE L'HOMME (ça c'est moi qui le dit). Mais je pense très sérieusement que la théorie de la relativité générale d'EINSTEIN peut s'appliquer au cerveau. Emission de la pensée - temps que met la pensée, le parcours, pour se connecter - à la réception.

Dans l'interprétation de la pensée quantique ce n'est qu'au moment où la mesure est faite sur 1 photon que l'autre acquiert les caractéristiques. Si la polarisation d'un photon est +1, l'autre devient -1 et vice versa. Les 2 particules forment un ensemble inséparable mêmes éloignées.

Exercice pratique : ce qui veut dire qu'au moment où je vous écris je formule une pensée interdépendante (questionnement, réponse : émetteur, récepteur) à l'intérieur du réceptable qui est la boîte crânienne véhiculé par les brins connectés entre eux mais en même temps j'ai la capacité d'un contrôle de la véracité, cohérence (je pense que oui), positionnement de ma pensée. Je suis dans et en dehors de mon cerveau. Donc ça fout la trouille car la pensée a une traçabilité et que devient t'elle, va t'elle dans la Galaxie de la Daurade rejoindre la nébuleuse de la Tarentule à 1000 AL ?

 #3325    par quantique
 samedi 27 janvier 2007 à 21:24
Hé, Hé... :)

L'effet EPR des 3 co-rédacteurs du célèbre article dans lequel Einstein essayait de prouver l'incompétude de la physique quantique : Alain ASPECT a vérifié effectivement par l'expérience cette non séparabilité mais ceci ne prouve pas que l'hypothèse des variables cachées toujours défendue par Einstein n'existe pas (grosso modo, il existerait des paramètres autres que le spin, l'énergie, etc. d'une particule que nous ne connaitrions pas encore (qui seraient donc cachées) et qui expliqueraient notamment la non-séparabilité par le fait qu'une information initiale aurait été transmise avant la séparation).

La pensée humaine est une activité chimico-électrique sous la forme d'échange d'ions entre les différents fluides ; effectivement, ces ions (atomes chargés), si on les dissèque par leurs particules constitutrices, ont bien un comportement quantique mais celui-ci reste confiné dans le micro-environnement immédiat et instantané.

On commence à gérer ceci puisqu'un tétraplégique américain, volontaire, peut déplacer sa souris dans les 4 directions par la pensée (les zones excitées du cerveau correspondantes aux 4 directions ont été identifiées bien que les périmètres ne soient pas toujours très clairement définis) - cela fonctionne bien avec un peu d'entrainement. Ce fait, très concret, très "matériel, apporte de l'eau au moulin d'une pensée uniquement explicable par de la physique pure sans ajout de métaphysique, théologie, etc. (je sais, pas fun d'avouer que nous sommes un gros tas de particules :) )

Dans notre cerveau, cela décohère aussi et très très vite, l'environnement est partout. Il n'y a donc pas une sorte de pensée éthérée qui serait capable de "sortir" de notre cerveau et de se diluer à l'infini dans l'Univers pour commander un cheese à ET, les particules constutrices des ions sont ponctualisées. Même si quelques particules peuvent s'échapper de l'enveloppe corporelle, ce ne sera jamais le codage complet d'une pensée mais quelques particules élémentaires sans signification autre que leur propre existence (au mieux en imageant : quelques lettres aléatoires prélevées sur un livre de 100 000 pages).

Je contredis donc Gaïa, dans le respect du débat et de l'opinion de chacun :P : pour ma part, l'homme ne représente absolument rien de particulier dans l'Univers ; ce serait faire preuve de bien peu de modestie (et aussi tout simplement de logique et de constat) de penser que nous sommes au centre de tout.

Nous pouvons regarder où nous voulons, dans les limites actuelles de nos instruments, rien ne peut laisser penser que nous sommes dans une situation privilégiée.

Et pour conclure, je dirais tant mieux car la pensée de l'homme peut être certes merveilleuse mais elle a été, est et sera probablement encore la source d'ignominies sans nom réalisées au nom de la gloire, d'un dieu, de l'argent, ... et ce serait inquiétant de supposer qu'une telle entité "spirituelle" puisse être au centre de toute chose :| .
(j'anticipe les rebondissements sur le fait que nous sommes encore imparfaits et que la destinée finale de la pensée humaine est justement cette perfection, cette connaissance universelle, cette déicité atteinte mais une fois de plus, ce n'est que du spéculatif humain - l'avis de quelqu'un sur lui-même est par définition très subjectif... tant qu'il ne sera pas parfait :) )

 #3329    par GAIA
 dimanche 28 janvier 2007 à 13:48
Quantique, bonjour,

Tu as parfaitement le droit de me contredire et de ne pas être d' accord :P Au contraire, c'est intéressant, ça fait avancer le débat :P

Hé, hé .... :P
Tu réponds sur une question idéologique et pas physique et quantique (bah alors tu t' égares mon garçon lol :P )
J'ai relevé avoir fait un contresens "Dans l' interprétation quantique de la pensée" concernant le temps.

La pensée est confinée dans un environnement immédiat. Et, bien oui le cerveau mais elle reste soit en mémoire, soit elle est véhiculée par la parole, donc elle est expulsée et devient extérieure et émet des ondes vibratoires. La parole doit garder une empreinte de la pensée. Rien de bouddhiste là dedans simplement logique. Dans la pensée quantique les 2 particules forment un ensemble inséparable (émetteur-récepteur) jusqu'à séparabilité faisant intervenir une décohérence (la parole ?).

C'est un sujet très intéressant et je vais faire des recherches sur le Net pour vous apporter des éléments nouveaux.

Ceci dit la pensée physique, quantique n' empêche pas la pensée spirituelle .... :Y-17: Et, si nos pensées avaient un impact sur notre environnement ? :D

A suivre ...

 #3335    par quantique
 dimanche 28 janvier 2007 à 18:35
Je confirme : la pensée a un impact sur notre environnement notamment celle d'Albert et de Von Braun lors de la mise au point de la fission de l'atome au milieu des années 40...

Pour la parole, elle n'est que le pâle vecteur de la pensée humaine.

Par contre, par pensée quantique, je ne comprend pas, je trouve l'amalgame quelque peu sauvage.

Il ne faut pas tout mélanger et appeler un chat... un chat ;-) (même celui qui nous fatigue dans sa boîte....)
 #9022    par Kenji002
 vendredi 30 avril 2010 à 01:41
"Ceci dit la pensée physique, quantique n' empêche pas la pensée spirituelle .... :Y-17: Et, si nos pensées avaient un impact sur notre environnement ? :D " Il y a quelques temps ,j'avais entendu parler d'un japonais Masaru Emoto.Il a effectué des recherches sur l'influence que pouvait avoir notre pensée sur l'eau.En faite , il a exposé plusieurs cristaux de molécules d'eau à plusieurs musiques (de l'hard rock ou de la musique classique comme jean sébastien bach) et même à des mots comme "Merci".Selon Emoto,les cristaux réagissaient et changeaient de formes .On pourrait penser que nos idées interagissent avec notre environnement. Pourtant ces travaux n'ont jamais été publiés. :| Beaucoup de scientifiques restent sceptiques face à sa théorie.
 #9024    par ROGERNATH
 vendredi 30 avril 2010 à 08:42
Un peu comme une connexion sans fil avec la nature? Pourquoi pas!

L'homme est habitué aux choses concrètes parce qu'il les voit et donc les valide. L'homme en général reste très cartésiens. Mais si on voyageait au delà de cette barrière d'acceptation par l'image? Si on apprenait à ce connecter à ce qui nous entour autrement que par le visuel, le tactil, l'auditif, l'odorant, ou le goûtu. Développer un sens en nous que nous ne savons exploiter parce que trop accès sur le concret.
Chez les animaux par exemple: N'avez vous jamais entendu dire ça et là que lors de manifestation violente de la nature, les animaux avaient pressentis ce qui allait arriver et donc se déplacer pour éviter ces catastrophes naturelles?
Nous avons imagé ce qu'était l'intelligence. Nous avons prétendu être les plus intelligents parce que nous savons communiquer par la paroles, écrire, inventer, développer. Mais sommes nous capables de communiquer avec les autres espèces? Espèces animales comme végétales? Pas besoin d'être devin pour montrer que non, il suffit de voir ce que nous sommes capables de faire en termes de déforestation, d'extinction animale...
Mais remarquez cette facilité qu'on les différentes espèces à communiquer entre elles et de ressentir les évènements. N'y a t il pas là un sens que nous, hommes, nous omettons d'utiliser? "Cette fameuse pensée"?
Pour l'homme, en tout cas jusqu'à maintenant, la pensée n'est pas quelque choses de concret parce que imperceptible tactilement, visuellement, auditivement, mais aussi par le goût et l'odorat.
Si des recherches se font de ce côté, c'est bien parce qu'il y a quelque chose à trouver et à comprendre.
Comme pour notre acceptation par notre cerveau concernant le ciel et ses mystères que nous ne pouvons imaginer à cause de la barrière de nos 5 sens (principaux?), pourquoi n'existerait il pas de la même manière un sens que nous ne sommes pas capables d'accepter comme la communication par la pensée?
Et si la forme d'intelligence ne résidait pas seulement à l'élaboration de matériels sophistiqués capables de voyager dans l'espace? Et si elle résidait dans le fait de pouvoir être en contact permanent avec dame nature? De pouvoir "enfin" comprendre se quelle ressent...

Spirituelle ou quantique?

En tout cas, ça fait rêver!

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

5 Réponses 
 1138 Vues
 Dernier message de Edji
 lundi 22 août 2016 à 17:43
Nouveau message Naissance quantique de l'univers?
par gammarayburst » mardi 16 août 2016 à 16:50 » In Le Big Bang
9 Réponses 
 27303 Vues
 Dernier message de jytbou
 lundi 3 juin 2019 à 08:31
4 Réponses 
 1594 Vues
 Dernier message de bongo
 jeudi 31 mai 2018 à 13:55
0 Réponses 
 38425 Vues
 Dernier message de lodeli
 mardi 7 mai 2019 à 14:20