Page 1 sur 3

Le nucléaire, sur Terre et ailleurs, une énergie puissante pour nos découvertes spatiales

Message non luPublié :lundi 14 mars 2016 à 20:26
par ddamio
Une énergie puissante mais aussi un gros problème d'élimination des déchets, surtout sur Terre.
DESTRUCTEUR DES DÉCHETS NUCLÉAIRES.
Pour ceux qui s'intéressent à la sauvegarde de l'humanité, pourriez vous partager? Peut être un gouvernement entendra t'il.
Invention presidentworld. L'homme n'invente jamais rien, il découvre.
Avec l'aide de quelques amis mathématiciens ce projet est viable, reste à convaincre les États pollueurs.
Il existe au fond des mers quelques volcans de silice (seuls volcans assez fluides pour accepter ce projet).
Ce type de cargo géant est facile à transformer pour ce projet. Il suffit en son centre de faire une trappe qui enfoncerait au font de la mer une élingue de plusieurs tonnes (cela pour guider sans dérive une descente rapide et précise). Les volcans marins ont cet avantage d'avoir des cheminées verticales directement en contact avec le magma.
Si l’on plonge les futs d’uranium dans une cheminé active d’un volcan de silice, les futs descendront automatiquement vers le centre de la terre de part leur gravité (plus lourd que le plomb), jusqu’à atteindre la couche cristallisée du magma, très réactif, l’uranium se combine avec la plupart des non-métaux, à ce niveau quelque soit le sens de convection de lave l'uranium deviendra inoffensif.
Les futs s’ouvriraient au bout de 80 mètres de descente dans le magma, non pas à cause de l’uranium mais à cause du métal contenu dans le béton armé des futs ; A cette distance il n’y a plus de risque de remonté de radiation, l’uranium en partie continu sa descente et se mélange ainsi que le béton au magma, les gaz Krypton ou le Radon contenus dans les futs ne devraient pas représenté une menace.
Uniquement pour la France, les déchets représentes: Centre de stockage de la Manche 527 225 m3, Centre de stockage FMA de l’Aube 208 053 m3 au 31 décembre 2007, Centre de stockage Morvilliers (Aube) 89 331 m3, plus les futs enfouit autour des centrales. A titre indicatif: Plutonium 239 durée de vie 24 110 ans, Neptunium 237 durée de vie 2 140 000 ans, Iode 129 durée de vie 15 700 000 ans, Uranium 238 durée de vie 4 470 000 000 ans; Les pauvres futs nucléaires sont loin d'avoir une telle durée de vie, il faudrait penser aux générations futurs.
Ségolène Royale (ironique) est bien gentille mais ne s'y connaît rien.
A titre d'information le centre de la Terre contient des milliards de fois la quantité d'uranium de la surface.
Je suis l'inventeur de ce projet que j'ai fais vérifier par plus compétent. Je ne veux que sauver le monde. Cette information doit faire le tour de la planète, notre survie en dépend.
l’uranium se combine avec la plupart des non-métaux, il devient inoffensif, de plus c'est la matière la plus lourde sur Terre il descendra dans les couches inférieur, le noyau de la planète est constitué de fer et d'uranium, les matières les plus lourdes qui lors de son stade de formation ce sont retrouvés en son centre. Dans des millions d'année cette uranium deviendra plomb, puisque l'uranium est une matière instable qui cherche à ce stabilisée en devenant plomb, des milliards d'années encore ce plomb deviendra fer, la matière la plus stable de l'Univers. Et oui la Pierre philosophale ne transforme pas le fer en or mais l'or en fer, tous les métaux deviendront fer. C'est grâce à ce noyaux métallique liquide que nous sommes protégés des radiations solaires, l'effet dynamo qui créait notre champ magnétique.

Re: Le nucléaire, sur Terre mais aussi ailleur, une énergie puissante pour nos découvertes sapaciale

Message non luPublié :lundi 14 mars 2016 à 22:35
par Damien7400
Bin.... le seul problème des déchets nucléaires: l'utilisation et le retraitement des déchets des centrales pour obtenir le Plutonium (qui n'a pas de valeur marchande, c'est un matériau militaire, si on en veut: on doit le produire soi-même). En partant d'1kg d'Uranium, on obtient plus de 100kg de déchets solides, liquides, gazeux etc etc... Qui veut du nucléaire, veut produire du Plutonium ....

Re: Le nucléaire, sur Terre mais aussi ailleur, une énergie puissante pour nos découvertes sapaciale

Message non luPublié :lundi 14 mars 2016 à 22:39
par ddamio
Bravo, dans ce cas tous les pays devraient réclamer les déchets...

Re: Le nucléaire, sur Terre mais aussi ailleur, une énergie puissante pour nos découvertes sapaciale

Message non luPublié :mardi 15 mars 2016 à 00:12
par Edji
Ailleurs, avec un S. Spatiales, avec un T et un S puisque c'est au pluriel.
Dans le titre.... merde !! 0-icon_mrgreen

Après, qui sont ces mathématiciens dont tu parles ? Ne vaudrait-il pas mieux des géologues ou des géophysiciens ?
Si il s'agit de volcans, ça me semble plus approprié. Que peuvent les mathématiques dans tout ça ? Outre l'arithmétique nécessaire au calcul de la faisabilité logistique, structurelle et technologique de cette entreprise bien entendu. Je veux dire qu'un bon ingénieur est capable de ça. Pas besoin d'un Mathématicien avec un grand M...
N'y a-t-il pas danger de fuite tout de même avec ce système ?

Sinon, encore un projet parmi tant d'autres pour se débarrasser de nos merdes radioactives. Un de plus... (soupir las). Mais c'est une assez bonne idée quand même hein.
Cependant, avant de couler comme tu dis, le matériau radioactif fondu et mixé dans le magma va suivre les flux convectifs. Donc, remonter dans le volcan (puisque c'est un volcan justement). Et ce, même si tu l'introduisait à 500 km à l'intérieur du manteau. C'est de la mécanique des fluides. La gravité ne reprend son rôle que hors d'une zone de convection. Là, effectivement, les éléments les plus lourds coulent. Sinon, non.

Tu as déjà cru avoir inventé un astéroïde vaisseau spatial si mes souvenirs sont bons. Concept qui était dans les cartons de beaucoup depuis une sacrée belle lurette. Je t'en avais fait la démonstration. Je ne voudrais pas te décevoir à nouveau, mais j'ai déjà lu un tel projet dans un article. Dans plusieurs en fait. Dont certains sont très anciens. Et il apparaissait que la cure serait pire que le mal. Cela à cause de la combustion justement. Et à cause du risque de dispersion des effluents. Aucun volcan n'étant à 100 % étanche...
Tu ferais bien de faire de vraies recherches bibliographiques avant d'avancer que tu es l'inventeur de quelque chose. Mais je trouve beau de continuer à chercher pour "sauver le monde". On appelle ça être chevaleresque.

Perso, je pense qu'il faut arrêter totalement le nucléaire. Ne garder que quelques micro-unités pour, comme tu le dis, les sondes spatiales et pour quelques expériences. Pour la médecine aussi allez... ça tue mais ça sauve aussi des vies.

Re: Le nucléaire, sur Terre mais aussi ailleur, une énergie puissante pour nos découvertes sapaciale

Message non luPublié :mardi 15 mars 2016 à 10:12
par ddamio
Dans le titre j'ai bien vu, j'écris vite puis je relis, impossible de modifier le titre, je n'ai eu le choix. Exemple ici, mais là c'est modifiable "je n'ai pas eu". Impossible aussi de supprimer le post, qui tout réfléchi n'est peut être pas en relation suffisante avec l'astronomie.

Re: Le nucléaire, sur Terre mais aussi ailleur, une énergie puissante pour nos découvertes sapaciale

Message non luPublié :mardi 22 mars 2016 à 09:54
par Damien7400
ddamio a écrit :Bravo, dans ce cas tous les pays devraient réclamer les déchets...


Chose interdite, tous les éléments radioactifs sont suivis, même les déchets, aujourd'hui seule l'Allemagne à officiellement perdue quelques kilos de matières, certains furent retrouvés dans des appartements ou des jardins privés (Suivre les enquêtes du CEA et de l'AIEA). Un pays voulant du Plutonium doit le produire lui-même, il en résultera les "vrais déchets" issus du traitement chimique de l'Uranium, qui eux sont enterrés/enfuis/vitrifiés etc etc

Le Plutonium de nos sondes et des Rovers est militaire, il est produit par retraitement de l'Uranium utilisé 1 an comme combustible dans une centrale électrique. Pour rappel: 1 à 20 microgrammes de plutonium sont mortels. Pour la Sonde Cassini ils ont trouvé le moyen de la jeter dans Saturne, laisser la sonde explorer l'espace comme Voyager est trop dangereux, même au niveau du système Solaire.

C'est une source d'énergie actuelle, présente, mais dont nous devrons nous passer comme les énergies fossiles. L'énergie Solaire est bien meilleure, ayant travaillé sur l'Île de la Réunion: le développement solaire est bien plus en vogue que le nucléaire, bien meilleur marché, pratique et relativement propre pour l'instant.