Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Météorites lunaires

  • Vos questions sur les comètes, la ceinture de Kuiper et le Nuage d'Oort, les atéroïdes et tous ces objets aussi fascinants que menaçants.
Vos questions sur les comètes, la ceinture de Kuiper et le Nuage d'Oort, les atéroïdes et tous ces objets aussi fascinants que menaçants.
 #2977    par GAIA
 jeudi 28 décembre 2006 à 17:52
Les météorites lunaires sont trouvées sur la Terre mais proviennent de notre satellite naturel, la Lune. Elles ont été éjectées de la croûte lunaire par suite d'impacts, capturées par le champ gravitationnel de la Terre, peuvent rester en orbite pendant un temps assez long, pour venir enfin s'écraser sur celle-ci.

Lorsqu' elles rentrent dans l' atmosphère, elles se désintègrent à son contact, le frottement de l'air les rend incandescentes. Un phénomène lumineux en résulte dans le ciel nocturne, formant des traînées lumineuses ou "Etoiles filantes".

31 météorites sont répertoriées à ce jour mais certaines sont issues du même parent, ce qui réduit leur nombre à 21 météorites lunaires d'origines différentes.

Sur 22.600 météorites classées dans un catalogue, seules 0,08 % d' entre elles sont des lunaires. Elles sont donc rares et très chères et certaines font partie de notre patrimoine scientifique.

La 1ère météorite lunaire n' a été trouvée seulement qu'en 1979.

Les lieux sur lesquels elles ont été retrouvés sont principalement :
- l' Antarctique : collines d' Allar, montagnes de Yamato, falaises de Lewis, chaîne de la Reine Alexandra, vallée de la Moraine d' Eléphant,
- le Sahara
- Morocco
- le Sultanat d' Oman
- La Libye
- L' Algérie.

Les météorites retrouvées sur Terre sont identifiées comme lunaires car elles présentent des caractéristiques propres à celles ramenées par les astronautes lors des missions Appolo, leur composition chimique, le taux d' isotopes, elles sont riches en anorthite (plagiocase) du point de vue minéralogique, ce sont aussi des silicates à calcium / aluminium pour leur composition chimique.

Les montagnes lunaires sont composées de 75-80 % de plagiocase (prendre le dico ou amener l'info si quelqu'un le sait ?). Elles se présentent sous forme de "brèches", mélange de silicate à grains fins (régolithe). On y trouve des isotopes produits par réaction du rayonnement cosmique.

Il est difficile d' identifier le cratère lunaire source. La plupart des météorites proviennent de petits cratères de quelques kilomètres de diamètre. Leur datation remonte à une période récente, quelques centaines de milliers d'années à environ 10 millions d'années. Les grands cratères lunaires remontent à des centaines de millions d'années.

Les météorites retrouvées sur Terre présentent un taux de radioactivité et une teneur en fer plus réduites que les récoltes faites par les astronautes d' Appolo.

Les météorites sont importantes scientifiquement parce qu'elles ont été formées pendant l' Histoire du Système Solaire (certaines peuvent contenir des restes pré-solaire du système, source Nasa)

Il existe 3 types de météorites mais ça fera l' objet d'un autre post, pas tout en même temps, faut quand même pas me demander la Lune :P En attendant, rêvez bien :P

 #2989    par ZOL@D
 jeudi 28 décembre 2006 à 19:16
Un début de réponse gaia tiréé du site
Achondrite
Achondrite est un terme utilisé en astronomie pour désigner un certain type de météorite pierreuse (moins de 35% de métal). Cette catégorie est elle méme divisée en plusieurs sous groupes de météorites : les achondrites primitives, et les achondrites.

Les achondrites sont des météorites différenci?es qui proviennent de la surface de gros astéroides. La roche et les chondres ont été fondu par le jeu d'un métamorphisme thermique, le métal a migré? vers le centre de l'astéroide. Elles sont trés difficiles ? reconnaitre car leur texture et leur composition minérale est similaire, celle des roches terrestres.

Quelques chiffres : Les achondrites représentent environ 6% ? 8% des chutes observées avec environ 940 météorites par an, d'un total d'environ 540 tonnes, recensé par la Meteoritical Society (Juillet 2005).

Les achondrites sont similaires aux chondrites ordinaires mais elles sont plus riches en calcium et moins en métaux. On suppose qu'elles sont le produit d'une fusion sur grande échelle apparue dans le corps céleste dont elles sont originaires, car elles ressemblent ? des roches volcaniques.

Achondrites primitives

Classification Caractéristiques Chute de référence
Acapulcoites Granularité moyenne, abond
ance chondritique de plagioclase et de troilite météorite ACAPULCO tombée au Mexique en 1976
Brachinites météorite BRACHINA tombée en Australie en 1974
Lodranites Granularit? grossie, abondance subchondritique de plagioclase et de troilite
Winonaites Parentés aux silicatess Météorite WINONA tombée en Arizona en 1928


Achondrites

On classe les achondrites selon leur teneur en calcium.
Classificationn
Angrite Riche en calcium (plus de 5%), riche en pyroxéne calcique titanifére (90% d'augite), composée également de troilite et d'olivine (rare)
Aubrite Sans calcium, constituée de silice et de magnésie, riche en enstatite, densité de 3,2. Probablement une chondrite E fondue ? la suite d'un métamorphisme. (assez rare)
Chassignites Riche en calcium, composée essentiellement d'olivine, plus quelques éléments oxydés et minéraux hydratés. Météorite supposée provenir de Mars
Diogénite Pauvre en calcium (moins de 3%), météorite ? hypersthéne, pyroxéne contenant du fer et divers minéraux, densité de 3,3 ? 3,4
Eucrite Riche en calcium (plus de 5%), l'une des plus courante, similaire aux basaltes terrestres, riche en pigeonite et feldspath calcique, composée également de troilite, d'olivine, de chromite et ferro nickel
Howardite Riche en calcium (plus de 5%), formée d'une bréche polymicte contenant divers d'ébris rocheux, densité de 3,2 ? 3,3 (assez rare)
Nakhlites Riche en calcium, composée essentiellement d'augite, plus quelques éléments oxydés et minéraux hydratés. Météorite supposée provenir de Mars
Shergottites Riche en calcium, roche basaltique composée essentiellement de pyroxéne et de plagioclase, plus quelques éléments oxydés et minéraux hydratés. Météorite supposée provenir de Mars
Ureilite Pauvre en calcium (moins de 3%), météorite, olivine et pigeonite contenant du ferro nickel, du clinopyroxéne.et quelques fois du diamant, densité de 3,3 (très rare)


Ahhhhhh bonne lecture vais faire une sieste :)
Dernière modification par ZOL@D le vendredi 29 décembre 2006 à 20:27, modifié 1 fois.

 #2996    par GAIA
 vendredi 29 décembre 2006 à 17:51
Ca ne vous surprend pas que la Nasa dise que dans les météorites on peut trouver des restes pré-solaire ? Ce serait quoi des restes pré-solaire, quelqu'un a une idée ? Une forme chimique ?

 #2997    par MIMATA
 vendredi 29 décembre 2006 à 18:47
Ca veut dire que les éléments qui ont formé ces météorites sont des éléments primaire datant de l'époque de la formation du système solaire, avant même que le Soleil lui-même ne soit formé. Ces météorites se sont formées par accrétion de matière et non pas subit de transformation ultérieur.
Bon, ceci dit, je trouve aussi la formulation assez étrange...dans quel contexte as-tu vu cette appellation (source) ?

 #2998    par GAIA
 vendredi 29 décembre 2006 à 19:11
Sur un site de l' Université Saint-Louis à Whashington, citation de la Nasa car je me doutais que celle-ci appellerait des questions que je me pose moi-même. Avant de faire le topo sur les météorites, j'ai fait des recherches, et pas de la recopie, pour essayer d'extraire ce qui me paraît intéressant et apporter un débat d' idées ou de connaissances, sans être trop formaliste ou rébarbatif.

Quels sont les éléments primaires pré-solaire que l'on peut identifier ? J' ai vu qu'une météorite était restée 9 millions d'années à se ballader dans l' Univers avant de toucher le sol terrestre.

 #2999    par MIMATA
 vendredi 29 décembre 2006 à 19:59
Je vois ce que tu veux dire ;-)

Pour les 9 millions d'années, je pense que tu fais erreur car 9 millions c'est presque rien à l'échelle du temps astronomie...mais en fait c'est tout à fait possible et cela daterait donc d'un très récent impact sur la Lune capable de mettre en orbite certains de ces fragments. En tout cas, ce fragment à du rester dans l'orbite terrestre, il n'a pas du aller bien loin dans l'Univers.

Notre système solaire s'est formé il y a 4,5 milliards d'années à partir d'un nuage primitif de gaz et de poussières. Ces éléments étaient eux même issus de l'explosion d'une étoile qui, arrivée en fin de vie, avait transformé l'hélium de base en éléments plus lourds et plus diversifiés, les éléments que nous connaissons aujourd'hui et qui nous constituent et qui constituent aussi les planètes et petits corps du système solaire comme les comètes et les météorites. Bien sûr, certains de ces éléments se sont formés après la formation du système solaire et sont le résultat d'une deuxième (?) transformation au sein des corps primitifs du système solaire (voir les explications ci-dessus et les questions relatives aux météorites).
Il y a donc dans le système solaire d'innombrables corps dont l'âge est de plus de 4 milliards d'années et les météorites "récents" sont extrêmement rares car le nombre de collisions à beaucoup diminué par rapport à ce qu'il était.

Ce qui serait fascinant, ce serait de trouver une météorite âgée de plus de 4,5 milliards d'années...cela voudrait dire qu'elle s'est formée dans une autre système que notre système solaire avant de finalement arriver dans nos laboratoires et nous pourrions alors étudier un vestige d'un autre système, issus d'une autre nébuleuse que la notre...quel pied se serait !!! :D