Page 2 sur 2

Re: Matière des particules

Message non luPublié :dimanche 8 octobre 2017 à 22:11
par Tutiou
Edji a écrit :
dimanche 8 octobre 2017 à 01:34
Ben, les particules (gluons et bosons) ont une masse... Sauf le photon à priori. Le boson est même assez massif pour une si petite chose. Et c'est peut-être le graviton, si il existe, qui donne la masse ; ou le champ de Higgs, si il existe aussi ; on ne sait pas encore.
Je voulais parler des particules sans masse : elle ne constitue pas la matière. Je me suis mal exprimé :yum:

Je me suis aussi trompé de smiley, j'ai du mal à les distinguer :stuck_out_tongue:
cobra-san a écrit :Juste une dernière question ou plutôt deux, les quarks ont une masse, et pourtant se comportent comme des ondes de probabilités, c'est ce que tu as dit ?
Dans la théorie quantique, Louis de Broglie a postulé la dualité onde-corpusculaire, c'est-à-dire que la matière peut aussi être considérée comme une onde et réciproquement (mais pas les deux à la fois). Aussi, Max Born a montré que la localisation de la matière pouvait se résumer à des ondes de probabilité. En fait, en mécanique quantique, la matière est partout tant qu'on ne l'observe pas. Quand on l'observe, elle se "fixe" et prend des valeurs "normales". On appelle ça effondrement du paquet d'onde ou encore effet de décohérence.

Exemple : tu es dans une pièce avec un électron. Tant que tu ne l'observes pas, l'électron est dans toute la pièce en même temps. Quand tu le regardes, il est dans une unique position qui nous est familière. J'ai aussi un autre exemple mais je ne sais pas si c'est la décohérence ou non (je crois que si mais à confirmer).
Une particule peut avoir plusieurs vitesses à la fois tant qu'on ne la regarde pas. Quand tu la regardes, elle adopte une seule vitesse et la conserve même si on arrête de l'observer par la suite.

Je ne sais pas si dans le cas de la position d'une particule elle reste dans une position unique quand on arrête de l'observer.

En gros, la nature se comporte différemment selon si tu l'observes ou non.
cobra-san a écrit : Et les constituants des quarks seraient donc faits d'entités discrètes comme des cordes ou des boucles ?
En théorie des cordes, les cordes sont les quarks et même toutes les autres particules élémentaires, selon leur mode de vibration.
En gravité quantique à boucles, je n'ai pas souvenir d'avoir lu que la matière avait une constitution différente de celle qu'on connait aujourd'hui.
cobra-san a écrit :Si au lieu de chercher une entité discrète ultime, nous cherchions autre choses comme des ondes ou des vibrations qui expliqueraient en partie la nature du monde quantique comme par exemple sa non-localité.
Je ne sais pas si les théoriciens sont à la recherche d'une "entité discrète ultime" mais la théorie quantique fonctionne bien avec le beau bordel que c'est.

Nous n'aurons jamais de réponse quand à "quoi compose quoi" car on part à l'infini (et au-delà) :slightly_smiling_face:

Re: Matière des particules

Message non luPublié :dimanche 8 octobre 2017 à 23:52
par cobra-san
Mais rechercher une corde ou une boucle n'est pas chercher un son ou des sons, ou une onde ou des ondes avec différentes fréquences. On ne cherche pas la même chose.
Mais des particules, nous remontons toute la fractale.
Pour contempler cette obscure clarté qui tombe des étoiles.