Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • TIPE / Besoin d'aide

  • Comment se déplacent les planètes, satellites étoiles, galaxies et vaisseaux ou sondes dans l'espace ? La mécanique céleste vous intrigue, posez vos questions ici.
Comment se déplacent les planètes, satellites étoiles, galaxies et vaisseaux ou sondes dans l'espace ? La mécanique céleste vous intrigue, posez vos questions ici.
 #15905    par MIMATA
 mercredi 18 janvier 2012 à 23:41
Essai ça, Solar System Scope Y-20
 #15934    par Papyves
 dimanche 22 janvier 2012 à 20:21
Bonjour gd305gd3, Y-16

(ton pseudo est bien compliqué mais tu as surement une bonne raison)

Bon je n'ai pas spécialement travaillé sur les éclipses mais pas de problème pour vous épauler si cela peut vous être utile mais seulement dans les grandes lignes.

Dans un premier temps, hors mouvements de la Terre et de la Lune par rapport au Soleil vous pouvez travailler sur la définition même des éclipses Lune où Soleil pour bien appréhender le phénomène.

- définition du cône d'ombre de la Terre pour une éclipse de Lune où de la Lune pour une éclipse se Soleil.
- définition de la région de pénombre
- longueur des cône d'ombre en fonction des distances Terre-Soleil où Lune -Soleil
- dimensions de la tache d'ombre circulaire due à une éclipse
- notion d'éclipse totale où partielle
- possibilité d'avoir une éclipse totale où partielle compte tenu des éléments ci dessus c'est à dire comment les planètes doivent être situées les unes par rapport aux autres ?

La phase suivante pourrait être l'étude des orbites Terre et Lune.

Puis après commencer à regarder les situations dans lesquelles les éléments définis ci dessus pourraient être réunis.

Sinon le plan de votre projet me semble bien.

Bonne soirée et bon courage
 #16043    par gd305gd3
 dimanche 29 janvier 2012 à 21:02
Bonjour, je suis de retour après une petite semaine....
Merci Mimata pour le lien et merci Papyves pour cette réponse.

En fait, j'ai regardé quelques points et je ne comprends pas en quoi cela pourrait m'aider pour la prévision d'une éclipse... Je vais continuer à chercher plus en profondeur car là j'ai travillé sur le Saros!

En ce qui concerne le Saros, j'ai plusieurs questions :
- Est ce qu'il est possible d'avoir une valeur du Saros plus précise que 6585,3 (ou 6585,32). Car sur le site de la NASAon a trois valeurs différentes :
223 Synodic Months = 6585.3223 days = 6585d 07h 43m
239 Anomalistic Months = 6585.5375 days = 6585d 12h 54m
242 Draconic Months = 6585.3575 days = 6585d 08h 35m
Y en a t-il une à préférer, car en faisant les calculs avec la valeur 6585,32, j'ai une précision dans la prévision d'une prochaine éclipse de +-2heures env.


-Je voudrais utiliser le Saros pour déterminer le lieu (longitude et latitude) du point où l'éclipse sera la plus grande. Seulement, et étant donné que saros = 18ans, 10( 11 ou 12) jours et 8heures, il faut apparemment faire comment 24/8 =3 et un tour = 360° alors, le lieu sera au niveau de la longitude décalé de 120°. Je ne comprends pas car ces 24h : est ce le jour solaire où le jour sidéral car il y a une grande différence de précision entre ces deux valeurs. Et est ce que le lieu sera décalé de 120° vers l'est où vers l'ouest?
Pour la latitude il faut encore que je travaille dessus...

-dernier point, comment fais t-on pour transformer une date grégorienne en date julienne?


merci d'avance!
 #16044    par gd305gd3
 dimanche 29 janvier 2012 à 21:11
PS : apparemment la date julienne est le nombre de jour entre le 1er janvier -4712 et la date que l'on cherche. Estce vrai?
 #16053    par Papyves
 lundi 30 janvier 2012 à 15:41
Bonjour, Y-20

La date Julienne est bien le nombre de jours depuis le 1er janvier 4713 av JC à 12h.
Les fractions de jours sont comptés en HH/24+MM/1440+SS/86400 à partir de 12h qui est la base 0 du jour Julien.
Le 1/01/200 à 12h UTC correspond à JJ = 2451545.0
Le 1/01/2010 à 18h correspond à JJ = 2455198.25.

On trouve aussi le jour Julien modifié recalé le 17 novembre 1858 à 0h MJD = JJ - 2400000.5

Le calendrier Julien depuis son origine définie ci dessus comprend les années communes de 365J en 12 mois et les années bissextiles de 366J en 12 mois pour celles dont le millésime est multiple de 4.
La durée moyenne de l'année est donc de 365.25J (donc très proche de l'année tropique de 365.2422J).

Notre calendrier actuel Grégorien est calé par rapport au calendrier Julien en considérant que le lendemain du 4 octobre 1582 est le 15 octobre 1582 d'une part soit un décalage de 13 jours (pour la période du 1/03/1900 au 28/02/2100) et d'autre part il considère que les années multiples de 100 sans l'être de 400 restent communes et non bissextiles. Le décalage de 13 jours augmentera donc de 1 jour fin février 2100 , 2200 et 2300.

La valeur Julienne est très utile pour introduire la date dans les calculs astronomiques.

Pour passer de la date Grégorienne actuelle à la date Julienne, soit J, M et A le jour, mois et année ( + HH,MM,SS)

- si M = 1 où 2 on remplace A par A-1 et M par M+12 (janvier et févrieron calcule C = ENT (A/100) et B = 2 - C + ENT(C/4)
sont considérés les 13e et 14e mois)
- on calcule C = ENT(A/100) et B = 2-C + ENT(C/4)
- on calcule T = HH/24 = MM/1440 + SS/86400
- Et on a JJ = ENT(365.25*(A + 4716)) + ENT(30.6001*(M + 1)) + J + T + B - 1524.5

Si en plus on veut le jour de la semaine on calcule JJ à 0h UTC, on ajoute 1.5 et on divise par 7.
Le reste de la division donne le jour de la semaine (dimanche=0, lundi=1 etc...)

Bonne journée Y-16
 #16057    par Papyves
 lundi 30 janvier 2012 à 16:47
Bonjour, Y-16

Le Saros

Ma compréhension du Saros est la suivante mais à recouper avec d'autres personnes car je n'ai pas beaucoup étudié les éclipses.

Pour moi c'est un cycle au bout duquel on retrouve presque à l'identique des configurations propices aux éclipses ( de Lune ou de Soleil) du fait des périodes de révolution des différents éléments qui constituent ces configurations (Terre, Lune , Soleil).
Cela permet depuis l'antiquité de prévoir un cycle d'éclipses à venir par rapport à un cycle révolu.

Je n'ai pas le sentiment (à confirmer) que le Saros puisse être utilisé pour une prévision fine des éclipses (heure exacte, début, fin, amplitude, lieu pour les éclipses de Soleil ....).

Ces configurations propices sont les suivantes (on peut les vérifier par le calcul à partir des périodes de chaque constituant) :

- période de révolution synodique de la Lune L ( longitude Lune = longitude Soleil) 29.5305882J
- période de révolution draconitique de la Lune G ( longitude Lune = longitude Nœud ascendant Ω ) 27.2122208J
- période de révolution anomalistique de la Lune A ( sépare deux passages de la Lune au périgée de son orbite) 27.554550J
- période de révolution draconitique de la Terre N ( longitude du Soleil = longitude du Nœud ascendant ) 346.6239J

Ces configurations sont propices aux éclipses qui se produisent lorsque la Lune est au voisinage d'un Nœud (donc proche de l'écliptique), lorsque la Lune est en ligne avec le Soleil par rapport à la Terre pour être très proche d'une conjonction où d'une opposition Lune-Soleil , lorsque un Nœud Lunaire est presque aligné avec le Soleil et lorsque la Lune est plus proche de la Terre sur son orbite.

Or il se trouve que 239A # 223L # 242G # 19N d’où le Saros en général considéré égal à 6585.5J = 18 années Juliennes + 11J
( l'année Julienne moyenne vaut 365.25J)
- 239A = 6585.5375J
- 223L = 6585.3212J
- 242G = 6585.3574J
- 19N = 6585.8541J

Ce cycle reproduit donc la concomitance d'éléments propices aux éclipses mais je ne pense pas qu'il faille privilégier l'un des calculs par rapport aux autres. Seul, a priori des calculs détaillés à partir des éléments orbitaux permettront de faire la prévision fine des éclipses. D'autant plus qu'il y a tout un ensemble de paramètres fluctuant qui vont intervenir au delà même des orbites Terre et Lune.La Lune est "lunatique" et nous réserve en permanence des surprises.La Terre un peu moins.
C'est la raison de l'existence des canons d'éclipses et des calculs sophistiqués conduisant par exemple à la détermination des éléments de Bessel pour appréhender en détail les éclipses de Soleil.
Des calculs simples ne permettent pas de retrouver ces éléments, on peut seulement approximer les choses.

Bonne soirée Y-14

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

0 Réponses 
 427 Vues
 Dernier message de fredo1212
 lundi 4 novembre 2019 à 22:06
5 Réponses 
 3733 Vues
 Dernier message de Gbs
 samedi 19 août 2017 à 19:55
0 Réponses 
 15645 Vues
 Dernier message de cyril91000
 dimanche 22 septembre 2019 à 19:25
5 Réponses 
 3392 Vues
 Dernier message de Seal
 lundi 13 février 2017 à 08:11
3 Réponses 
 9788 Vues
 Dernier message de remremdu31
 lundi 17 septembre 2018 à 15:32