Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Fruits ailleurs ?

  • Vos questions sur la vie dans l'univers et dans le système solaire
Vos questions sur la vie dans l'univers et dans le système solaire
 #31599    par bongo
 mardi 22 juillet 2014 à 15:20
Je pense que ça reste une vision anthropocentrique.

Je comprends bien que les ailettes des chauffages ont été conçues dans le but de maximiser les échanges thermiques.
Je comprends aussi que le volant d'une voiture a une forme ergonomique dans le but d'épouser la forme de la main.

Mais, je ne pense pas que l'électron tourne autour du noyau avec un but particulier.

La vraie question est plutôt... comme le dirait Einstein, est-ce que le Créateur avait eu le choix en créant l'univers ?
Aujourd'hui, la réponse des physiciens serait plutôt : oui, puisque le monde dépend de ce que l'on appelle les 19 paramètres du modèle standard. Les lois de l'univers sont basées sur certaines symétries liées à des groupes de Lie. En supposant donnés ces groupes, on peut se demander pourquoi l'électron pèse 1840 fois moins que le proton, ou bien pourquoi l'interaction gravitationnelle est 1e40 fois plus faible que l'interaction électromagnétique.

Quand on étudie plus ou moins finement ces valeurs, on voit que la vie ne serait pas possible autrement.
Donc la question est surtout de savoir pourquoi les 19 paramètres du modèle standard ont précisément ces valeurs, et si Créateur il y aurait, si ces 19 paramètres sont indépendants, et donc ce Créateur aurait le choix, ou bien il n'y a qu'un jeu possible et dans ce cas l'univers doit nécessairement autoriser l'émergence de la vie.

On retombe sur certains courants de pensée, tels que les principes anthropiques fort et faible, qui selon moi, ne sont pas du tout satisfaisant comme explications.
 #31603    par jeronimo
 mardi 22 juillet 2014 à 16:58
Tout à fait d'accord , après c'est lois ont toujours eu la même valeurs depuis la nuit des temps , je veux dire la vitesse de la lumière qui fait plus ou moins 300000km par seconde a toujours été ainsi , elle ne faisait pas 5m par seconde à une époque de l'univers , donc oui la question est "Est-ce que c'est lois aurait pu être changer ?" Je pense que non , qui nous dit quels aurait pu être changeables déjà ? Pour moi des constantes physiques aussi précise pour finalement aboutir à la vie ne peuvent pas provenir de la chance , c'est comme dire que l'univers au moment du bigbang avait jouer au lotto avec 1 chance sur 10 puissance 100 ( 10000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 ) je crois , d'avoir les bonnes constante pour aboutir à la vie , c'est tout simplement inenvisageable .
 #31649    par bongo
 mercredi 23 juillet 2014 à 11:39
jeronimo a écrit :Tout à fait d'accord , après c'est lois ont toujours eu la même valeurs depuis la nuit des temps
Oui mais non, attention à ne pas confondre "lois" et "constantes".
La théorie de la relativité reste la théorie de la relativité (qui dit que la physique reste la même dans tout référentiel galiléen, et que la vitesse de la lumière reste constante).
Cependant la vitesse de la lumière n'est pas donnée par la théorie : 299 792 458 m/s.

Je ne tenais pas à parler de la constante de la vitesse de la lumière, étant donné que cela pose des problèmes métrologiques. En physique on ne sait que comparer des rapports de constantes sans dimension (sinon cela impose de définir une unité, le mètre, la seconde, le coulomb etc...).
C'est pourquoi j'ai parlé du rapport de la masse du proton et de l'électron, ou de la valeur de la constante de structure fine.

Il faut bien se garder à l'esprit que la constante de structure fine code l'intensité de l'interaction électromagnétique. Alors que sa valeur n'a aucune incidence connue sur la loi en l'inverse du carré de la distance etc...
jeronimo a écrit :je veux dire la vitesse de la lumière qui fait plus ou moins 300000km par seconde a toujours été ainsi , elle ne faisait pas 5m par seconde à une époque de l'univers
Et bien... je ne serai pas aussi catégorique. On sait juste que certaines constantes n'ont pas pu varier beaucoup, si elles ont varié. En science expérimentale, on ne sait pas confirmer qu'une valeur ne change pas du tout. On sait seulement dire que la valeur n'a pas changé avec tel écart.
Il y a des travaux sérieux sur par exemple une vitesse de la lumière variable. (cf. Magueijo).
jeronimo a écrit :donc oui la question est "Est-ce que c'est lois aurait pu être changer ?" Je pense que non , qui nous dit quels aurait pu être changeables déjà ?
Et bien justement... on parle de symétrie de jauge locale en physique (théorie quantique des champs).
Et... en fonction de l'âge de l'univers, certaines symétries sont respectées, et d'autres violées, par exemple la symétrie électro-faible brisée par le mécanisme de Higgs justement.
jeronimo a écrit :Pour moi des constantes physiques aussi précise pour finalement aboutir à la vie ne peuvent pas provenir de la chance , c'est comme dire que l'univers au moment du bigbang avait jouer au lotto avec 1 chance sur 10 puissance 100 je crois , d'avoir les bonnes constante pour aboutir à la vie , c'est tout simplement inenvisageable .
Ou bien il y a un lien entre ces constantes, et donc ce ne sont pas des paramètres libres, et donc le modèle standard n'est pas complet (mais ça on le sait). Et le souci est que les extensions du modèle standard, loin d'expliquer la valeur de ces paramètres libres, en rajoutent (on atteint par exemple une centaine de paramètres avec des modèles supersymétriques).

Ou bien... il reste encore une théorie sous-jacente, qui expliquerait tout cela.

Certains physiciens ont renoncé à l'expliquer en évoquant le principe anthropique fort : il y a un seul univers, et ces lois sont compatibles avec l'émergence de la vie, et c'est pour ça qu'on est là pour se poser la question.

D'autres physiciens invoquent des multivers, et nous vivons dans le seul compatible avec la vie. Dans un magasin de chaussure, il n'est pas étonnant de trouver une chaussure à sa taille.

D'autres physiciens essaient d'imaginer des mécanismes sélectionnant par exemple des univers favorisant un nombre important de trous noirs, qui sont comme par hasard des univers compatibles avec la vie, voir par exemple la théorie de la sélection cosmique de Lee Smolin, et son très bon livre qui n'existe malheureusement qu'en anglais : The Life of the Cosmos.
 #33525    par Edji
 jeudi 29 janvier 2015 à 11:54
Les plantes ont développé les fruits pour essaimer leurs graines grâce aux animaux qui vont les manger. De même que les fleurs servent à la reproduction par le biais des insectes et de certains oiseaux. Donc, on peut se dire que sur une planète où il y aurait de la végétation et pas d'animaux, il n'y aurait ni fruits ni fleurs. Sur terre, fleurs et fruits sont "relativement" récents dans l'histoire de l'évolution. En tous les cas, légèrement postérieurs à l'apparition des animaux. Les plantes primitives, prèles, fougères etc se reproduisaient autrement que par la fleur ou le fruit qui sont des vecteurs de ladite reproduction.