Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • La vie extraterrestres

  • Vos questions sur la vie dans l'univers et dans le système solaire
Vos questions sur la vie dans l'univers et dans le système solaire
 #6317    par LT Christopher
 mercredi 4 mars 2009 à 23:36
Je me souviens que un de mes professeur de science nous avaient fait voire un documentaire sur la planet mars.
Et dans ce documentaire ils racontait que la vie ne pourrai pas y avoir de la vie au cause des vents solaire.

Ils parlaient aussi que le noyau de mars s'est refroidie trop vite c'est pour ça qu'il n'y pas de camp magnétique.
Maintenant je sais pas trop si c'est vrai .

Il y a aussi une théorie que il y aurai de la vie sous marine sur neptune.
Il y aurai une épaisse couche de glace et sous cette couche de glace il y aurai un immense ocean.

Et Mimata a raison
Il y a bien de la vie sur terre ou on ne pensait jamais en trouve.
Un exemple des poissons et des crustacés vivent a des profondeur incroyable avec des températures ou ils devraient cuir .
 #6319    par MIMATA
 mercredi 4 mars 2009 à 23:46
Effectivement, Mars étant plus petite que la terre, elle s'est refroidie beaucoup plus vite et son noyau s'est figé arrêtant la dynamo magnétique de Mars or la magnétosphère permet de protéger une planète des radiations solaires et Mars en étant dépourvue, sa surface est irradiée en permanence.
De là à dire que c'est une explication pour dire que la vie ne peut pas blablabla, je le répète, on ne sait pas qu'elle forme pourrait revêtir la vie dans des conditions différentes. Sur Terre on a bien des bactéries dans des lacs d'acide, au fond des mines les plus profondes, au fond des océ&ans avec des pressoins et des températures hallucinantes ou encore dans les réacteurs nucléaires de nos centrales alors pourquoi pas sur une planète sans magnétosphère...
 #6320    par GAIA
 jeudi 5 mars 2009 à 00:24
Imaginez qu'un jour il y ait dans le ciel une multitude de soucoupes volantes, dans le style débarquement Mars Attack et des créatures de formes reptiliennes dotées d'intelligence. Je crois que l'on aurait les genoux qui joueraient aux osselets, nous n'en mènerions pas large. Tous aux abris. Brave mais pas téméraire, j'irai pas ! :Y-30:
 #6321    par LT Christopher
 jeudi 5 mars 2009 à 00:54
C'est vrai que ça serai flippant .
Mais souvent ce qui m'énerve dans les films dans le genre Guerre des mondes,mars attaque ou signs ..... .
C'est que l'on sous estimes nos armes.
Il y a beaucoup de personnes qui n'ont pas idée de la puissance destructrice de nos armes.
 #6324    par bobby10
 jeudi 5 mars 2009 à 03:48
Je voulais apporter une précision sur une des 3 conditions nécessaires écrites par bribrubanou.

Concernant la source d'énergie: la planète doit être à une certaine distance de son étoile dans un périmètre "viable" (il y a un terme spécifique pour dire ça mais je l'ai oublié). C'est fortement en rapport avec l'eau liquide.
En d'autres termes, si la planéte est trop près de son étoile, l'eau s'évapore et inversement, si elle est trop loin, l'eau gèle.
C'est pour cela qu'un des scenarios de la fin de la vie de la terre est la transformation, à la fin de sa vie, du soleil en géante rouge. Le soleil grossit et aura pour effet de déplacer le périmètre viable dans laquelle la terre se trouvait car la chaleur qui en résultera ne sera plus propice au maintient en vie de tout organisme.
Et il faut aussi une atmosphère.

L'eau liquide est nécessaire car c'est dedans que peut se développer les toutes premières formes de vie primitives, des cellules simples. La vie sur Terre s'est d'abord développé dans les océans, puis comme tout le monde le sait, la vie s'est adaptée.

Ce sont des contraintes très très élevées. Car même si on sait qu'il existe un très grand nombre d'exoplanètes, très peu sont des planètes telluriques, encore moins sont à une distance "viable", encore moins ont de l'eau liquide (bon je sais je m'avance un peu sur ce coup la), etc...
La terre réunit des conditions idéales encore jamais vues ailleurs.

Vous avez également évoqué d'autres formes de vie ou d'intelligence,pourquoi pas? Mais pourquoi leurs contraintes seraient moins faibles que les nôtres?
Il faut pas oublier non plus que l'évolution de la vie prend énormément de temps.
Moi mon avis est que la vie existe ailleurs, sous quelque forme que ce soit, mais qu'en ce qui concerne une forme de vie intelligente (qui puissent communiquer entre eux ou avec d'autres planètes) nous ne sommes peut etre pas si nombreux que ça, mais vraiment pas.
Ce qui me rassure quand même c'est qu'il y a un nombre presque infini d'étoiles, donc quand même...

J'avais lu qu'une des hypothèses à l'apparition de la vie sur terre, est qu'un astéroide ou une cométe aurait apporter des organismes en s'écrasant sur la terre. Pouvez-vous me dire si cette hypothèse tiens toujours ou s'il y a d'autres hypothèses prépondérantes?

PS: désolé pour la longueur de mes posts mais en ce moment j'ai mon imagination qui déborde...
 #6325    par MIMATA
 jeudi 5 mars 2009 à 11:01
T'inquiète, au contraire, en matière de post, plus c'est long, plus c'est bon ! ok, je door_in

Bon... Comme tu l'as dit, la vie est une histoire d'évolution et d'adaptation. Chaque forme de vie qui se développe dans un environnement spécifique, sur une autre planète en l'occurrence, a très bien pu évoluer en intégrant les contraintes de son environnement. Ce que je veux dire, c'est que quand tu parles de contraintes plus faibles, c'est juste une question de point de vue. Par exemple, même sur Terre, au début, l'oxygène était un poison qui tuait les formes de vies (ça existe encore) or pour nous, l'oxygène est bon. De même, une pression écrasante au fond d'un océan est une condition de vie nécessaire pour certains poissons des grands fonds mais pour nous cette pression est insupportable.

Pour ce qui est de la zone d'habitabilité que tu évoquais, c'est là encore une notion qui prend pour référence les seules formes de vie que nous connaissons. Cette zone existe bel et bien et est un bon point de repère pour nous car ce qui nous intéresse avant tout c'est de trouver des formes de vies semblables à nous ou des planètes sur lesquelles nous pourrions potentiellement nous installer et qui présentent des conditions de vies comparables à celles de notre Terre. ceci dit, il faut tempérer car la distance à l'étoile compte mais les conditions à la surface d'une planète peuvent compenser, par exemple, une planète avec une atmosphère et un peu d'effet de serre pourra compenser un éloignement trop grand à l'étoile, ou encore une certaine forme de chaleur interne pourra compenser. La pression joue aussi un rôle dans le maintient de l'eau à l'état liquide.

Enfin il ne faut pas croire qu'on sait très exactement comment la vie est apparue sur Terre, le tout début, le commencement. On sait que la vie est apparue très tôt dans l'histoire de la Terre, la question de savoir comment tout a commencé reste un mystère. Certaines hypothèses que tu évoquais parlent d'un apport extérieur, la panspermie, qui stipule que les première briques de la vie seraient arrivées à bord des comètes qui ont bombardées la Terre dans sa prime jeunesse. Si c'est le cas (l'hypothèse étant toujours valable), ça voudrait dire que la vie ou tout du moins une certaine forme de vie peut voyager dans le vide et le froid de l'espace, survivre à une collision qui l'éjecterait dans l'espace puis à une rentrée dans l'atmosphère. Là encore, tu vois que la fragilité de la vie est toute relative.
Effectivement, on admet que la vie est apparue dans les océans, en tout cas, qu'elle s'y est développée et a prospéré mais l'origine reste un mystère. :wand:
Je me disait qu'il était peut être possible d'imaginer que la vie prend naissance dans les profondeur des planètes. Peut-être qu'en fait, la vie se développe à la chaleur interne des planètes, dans le manteau ou dans la croûte, chauffée et nourrie par le magma et les éléments chimiques qui composent les planètes telluriques et qu'ensuite, si les conditions sont favorables, elle peut éventuellement se propager et se développer en surface. Dans ce cas là, la vie serait très courante voire systématique mais le plus souvent elle resterait à l'état unicellulaire voire pluricellulaire mais tout en restant des organismes très simples, cachée dans les profondeurs des planètes et seules certaines planètes pourraient ensuite développer la vie à leur surface.