Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Le paradoxe de John Connor

  • Les autres théories ou peut être la votre...
Les autres théories ou peut être la votre...
 #15745    par nikopol
 lundi 9 janvier 2012 à 14:05
Il s'agit d'une théorie partant d'une phrase bien connus des amateurs de science-fiction et des voyage dans le temps: "le futur n'est pas écrit".

L'idée m'est venu après avoir lu plusieurs autres topics traitant de voyage dans le temps bien sûr, d'univers parallèles,etc... de ce forum, et de certains films comme la saga Terminator (surtout celle-ci).

Il s'agit donc de ma théorie sur le voyage dans le temps: je pars du principe que divers évènements qui peuvent arriver dans notre avenir proche ou lointain, n'ont pas à proprement parlé d'origine dans nos actions présentes ou passés, mais dans le futur.

Bien sûr, il n'est pas dans la nature de l'homme qui ne voit l'avenir qu'à court terme (généralement le temps d'une génération), de vouloir modifier un évènement de son passé, et ainsi de mettre fin à son existence dans son propre espace-temps au profit d'une autre pire ou meilleur.
Mais imaginez (c'est la seule partie de ma théorie qui requiert qu'un minimum d'imagination) que dans un lointain avenir, les hommes (s'ils ne ce sont pas entretués d'ici là) dans leur grande mansuétude et pour diverses raisons, décident de changer quelques évènements de leur passé afin de changer l'avenir de l'humanité, en évitant bien sûr toutes sortes de désagréments comme par exemple le paradoxe du grand-père: Mettre fin à toutes les guerres avant même qu'elle ne commencent, trouver un remède à une maladie avant même qu'il y ait de malades, mettre fin à toutes formes de pauvreté, de possession, d'exclusion, de chômage, le tout en préservant une activité permettant le développement de toute forme de civilisation et ainsi l'assurance d'un avenir quasi parfait.

Je pense donc que l'avenir pourrait être déjà écrit, mais que ceux qui en sont à l'origine n'en n'ont eux-mêmes aucuns souvenirs puisqu'ils seront donc parvenus à leur fin: créer un monde parfait, sans haine, sans pauvreté, sans pollution, dans lequel ils vivent et baignent dans le bonheur.

Par rapport à la saga Terminator (qui je le rappelle, raconte l'histoire d'un mec qui après une guerre opposant les humains aux machines qu'ils ont créées et qui à fait 3 milliard de victimes, envoi un type dans le passé pour féconder sa mère et tenter de la sauver du premier terminator, lui aussi envoyé dans le passé pour empêcher sa naissance), j'appellerais donc ma théorie, le paradoxe John Connor (je ne suis pas encore affirmatif sur le titre).

Cette ébauche de ma théorie est donc pour l'instant incomplète, et comporte probablement un grand nombre de faille (surtout qu'il s'agit là d'un domaine qui me dépasse totalement), mais j'espère néanmoins avoir été assez clair dans mes explications.

Je suis ouvert à toutes vos questions, puisque ce forum nous permet d'en débattre.
Dernière modification par nikopol le vendredi 13 janvier 2012 à 00:07, modifié 1 fois.
 #15802    par Papyves
 jeudi 12 janvier 2012 à 17:46
Bonjour Nikopol,

J'aime bien ton thème et ta théorie et chaque fois que je regarde Terminator (surtout le premier quand Sarah Connor prend de l'essence au confins du Mexique et se fait photographier) je suis plongé dans un ensemble de réflexions sans aboutissement.

Peut on imaginer que le déroulement de notre histoire est en réalité une succession de contextes dictés par des actions orchestrées par des acteurs du futur confrontés à des situations que nous ne pouvons ou pourrons connaitre ?

Dans ce cas ce que nous appelons hasard de l'histoire (physique, humaine ou politique) ou déroulement normal du fait de nos actions passées et présentes ne le serait en fait pas et trouverait son origine dans le futur.
Si j'ai bien saisi c'est l'idée sur laquelle tu réfléchis.

Pour se comprendre appelons un "Contexte" l’environnement physique, humain et politique à un moment donné, appelons "Situation" un concours d'évènements qui peut conduire à prendre une action corrective dans le passé, appelons "Action corrective " une intervention dans le passé conduite par des éléments du futur dans le but de modifier le contexte.

Juste pour alimenter la réflexion je soulève quelques idées:

1) Suite à une Action corrective peut on prévoir le déroulement de l'histoire dans le nouveau Contexte ainsi créé ?
Je répondrais non donc seule une situation désespérée pourrait engendrer le lancement d'une Action corrective.

2) Peut on avoir un overlap d'un processus Situation --> Action avec un autre ?
C'est à dire lancer une Action antérieure dans l'échelle du temps à une Action précédente. Pourquoi pas.
Dans ce cas le Contexte précédent ne figurera jamais dans la succession des Contextes répertoriés.

3) Problème de l'échelle de temps entre Situation et Action corrective.
Il est clair que plus l'Action sera proche de la Situation,meilleure sera la prévision de l'évolution du Contexte.
Quand pourra t-on remonter dans le passé ? A mon sens jamais mais si tel était le cas pas avant quelques 10^3 années.
Ce qui pourrait nous faire penser que le contexte actuel que nous vivons n'est pas dicté par des Actions correctives venant du futur en ce qui concerne les évènements liés à l'Histoire ou la Protohistoire, en effet ceux ci se trouveraient dilués à une échelle de temps comptée en milliers d'années et paraitraient comme dérisoires.

4) Pour moi seuls peuvent subsister des évènements majeurs qui seraient dus à une Action venant du futur liée à une Situation désespérée.
Place au délire et à l'imagination pour répertorier de tels évènements.
Le seul qui me vient en tête actuellement c'est l'extinction KT des Dinosaures il y a 65.5 M d'années.
En effet imaginons un monde dans lequel Dinosaures et mammifères se seraient développés parallèlement en capacité et intelligence avec une monopolisation de la planète par les dinosaures. On pourrait alors envisager une Action désespérée des hommes consistant à revenir dans le passé pour dévier légèrement la météorite qui s'est finalement abattu sur le Mexique induisant Tsunami et incendies et anéantissant les Dinosaures. Le taux de chance de survie des mammifères étant dans ce cas très supérieur à celui des Dinosaures, le Contexte se serait vu modifié.

Que les Astronomes purs et durs me pardonnent et ne m'en tiennent pas rigueur.

Bonne soirée
 #15803    par MIMATA
 jeudi 12 janvier 2012 à 18:40
Coucou,

Remonter dans le temps est une idée simple mais totalement paradoxale.

1 - Dans le genre paradoxe, pourquoi remonter le temps pour modifier le passé et donc l'avenir si dans le passé, en remontant le temps, on supprime la cause qui nous a amené à y retourner ?... C'est un premier paradoxe qui est trop facilement oublié.

2 - Qu'est ce qui nous dit que le fait de supprimer un évènement dans le passé nous évitera une catastrophe ? Le fait de modifier le passé n'offre absolument aucune garantie concernant le déroulement des évènements futur et laisse même le champs libre à d'autres possibilités qui peuvent être tout aussi regrettables voir peut-être bien pire encore...

3 - Il se peut même qu'il soit impossible de modifier le cours des évènements en agissant que sur un seul et unique paramètre. Peut-être que ce qui doit arriver arrive de toute façon (pas dans le même timing, le même enchaînement et tout quand même). D'ailleurs, Sarah change le cours des évènements et pourtant l'issue des films Terminator reste la même : Skynet détruit le monde en provocant une guerre.

4 - Dans Terminator, dans le 2 (qui est passé il y a peu de temps et que j'ai encore regardé...), Skynet est développé de puces informatiques très sophistiquées élaborées à partir des restes retrouvés du 1er robot qui était venu pour Sarah...donc c'est l'envoi de technologies futuristes dans le passé qui est à l'origine de Skynet et des Terminators...tout du moins dans le deuxième film, soit la deuxième réalité possible à la suite de la modification du futur causée par le premier Terminator... On en revient au point 2 que je viens d'évoquer

Les copains, je crois bien que le principe de causalité a encore de beaux jours devant lui ! Y-17

Quelques explications sur les films Terminator
 #15814    par nikopol
 vendredi 13 janvier 2012 à 00:07
MIMATA:

1- Tu le dit toi-même, supprimer la cause qui nous auras amené à le faire! les protagonistes peuvent donc faire une croix sur leur existence dans leur "ligne temporelle" et n'en auront d'ailleurs aucuns souvenirs (la notion de souvenir n'est pas la plus approprié puisque je suppose qu'une fois qu'une personne modifie son propre passé, son "existence" reprend à son origine: sa naissance).
Si ceux-ci sont à l'origine du voyage dans le temps, il est possible qu'ils le soient à nouveau dans la nouvelle ligne temporelle qu'ils auront contribué à créer, et si c'est le cas ils modifieraient peut-être un autre évènement de leur passé, etc...

2 -Absolument rien! Je suis complètement d'accord avec toi. J'ai mis de côté cet aspect, mais j'ai néanmoins précisé dans ma théorie que j'ignore si une quelconque modification de son passé peut-être forcément bénéfique.

3 -C'est précisément pour ca, que j'ai appelé ma théorie "le paradoxe de John Connor": Skynet cherche à détruire de l'humanité en tuant la résistance dans l'œuf, on constate au fur et à mesure que finalement skynet arrive à ses fins.

4 -C'est l'ensemble de ses deux points (n°2 et n°4) qui constitue ma théorie qui démontre donc le paradoxe dans l'histoire de John Connor et de skynet (l'ensemble est amené à se reproduire indéfiniment).

J'avoue, je ne maîtrise pas tout les aspect de ma théorie, donc n'hésitez pas à me reprendre 0-icon_redface
 #17463    par yoyo
 vendredi 20 avril 2012 à 00:44
J'ai vu et me suis posé tant de fois ces mêmes questions lors de la vision de ces films.
Je dois vous avouer également que ce paradoxe de voyage dans le temps reste omniprésent dans mon maigre et petit cerveau.
Nous avons une tendance matérialiste et égocentriquement humaine de concevoir ce qui se trouve autour de nous sous un angle dont le référentiel n'est rien autre que le "sois-même" au centre d'un univers à quatre dimensions et selon des lois scientifiques connues en ce jour.
C'est-à-dire que nous prêchons par ignorance qu'un retour vers le passé engendre un retour total, un reflux du tout de ce que nous connaissons, et que toute modification de ce passé engendre à l'inverse un retour vers le futur en non-sens.
Cela est aussi un paradoxe, . . . et voilà que l'histoire des erreurs humaines se répète !
S'il y a un sens dans le passé, il doit y avoir un sens dans le futur.
Il serait tout aussi possible de retourner dans le passé comme on regarde à la télé des archives sur l'histoire, sans y changer quoi que ce soit en empruntant une ou des dimensions parallèles.
Selon les diverses théories des cordes, tout cela est possible et ne bouscule en rien la causalité (Mimata avait mis un document très intéressant à ce sujet que je ne retrouve malheureusement pas).
Brian Greene (le plus connu) et d'autres théoriciens soulèvent d'autres questions et nous soumettent à des conjectures probabilistes dans d'autres dimensions théoriques possibles.
En attendant, il y a pas mal de lecture à ce sujet : ICI

Bien à vous. Y-20

yoyo
 #17468    par bongo
 vendredi 20 avril 2012 à 10:45
Le paradixe John Connor n'est rien d'autre qu'une autre façon de parler du paradoxe du grand-père.

En effet, si Skynet, dans une tentative désespérée de gagner la guerre envoie un exécuteur dans le passé, John envoie son père pour aider sa mère.

Cette constatation est paradoxale. Comment est né John ? Par un homme venu du futur. Pourquoi a-t-il été envoyé ? Pour protéger sa mère. Pour tuer le chef de la résistance.
Si Skynet envoyait personne alors John ne serait pas né (puisque personne n'aurait envoyé Riez dans le passé), et donc sans John, Skynet aurait gagné la guerre.

On voit bien qu'il y a un problème dans l'histoire.
Ce n'est pas le seul film illustrant le paradoxe du grand père. Le film Retour vers le futur également, puisque Marty empêche la rencontre de ses parents, alors comment est-il venu au monde ? S'il n'est pas venu au monde, il n'a pas pu remonter le temps et empêcher ses parents de se rencontrer, et donc ses parents se rencontrent, mais Marty revient dans le passé pour l'empêcher.

Dans le film Nimitz Retour en enfer, c'est un autre aspect qui est montré : l'impossibilité de modifier le cours des évènements...

Effectivement dans la Magie du cosmos ? Brian Greene parle de voyage dans le temps. Il part dans le futur, et voit que la théorie des cordes prend enfin forme. Il regarde l'auteur, et voit que c'est sa mère qui l'a écrit. Pourtant elle ne connaît rien à la physique. De retour, il donne des cours à sa mère, mais rien à faire elle comprend rien. Alors il prend la plume et écrit l'article en se remémorant ce qu'il a lu. Il publie l'article sous le nom de sa mère. Mais alors qui en est l'auteur ?
Sa mère ? non impossible, elle n'a pas les connaissances...
Lui-même ? oui, mais il s'est inspiré de... l'article de sa mère...
Alors qui a écrit l'article ?

Donc le voyage dans le temps fait ressortir une impossibilité logique, qui est le principe de causalité. (comme le dit Mimata).

Sinon pour ce qui est des idées humanistes (vaincre la pauvreté, etc... il n'y a pas besoin de voyager dans le temps pour oeuvrer en ce sens...).
Pour les maladies, il y en aura toujours, c'est un combat sans fin.

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

1 Réponses 
 5573 Vues
 Dernier message de Tutiou
 lundi 23 octobre 2017 à 20:12