Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • force gravitationnelle et espace temps

  • Vos questions sur les trous noirs et tous les mystères : univers parallèles, trous de vers, etc.
Vos questions sur les trous noirs et tous les mystères : univers parallèles, trous de vers, etc.
 #30045    par ddamio
 dimanche 2 mars 2014 à 22:28
Merci,
Nous sommes bien partis pour chercher par tous les moyens où est cette foutue matière noire.
e=mc2 exprime l'équivalence entre l'énergie et la masse. Donc si nous trouvons de l'énergie c'est comme si nous trouvions de la masse, logique. Quand on parle de gravitation cela me fait penser à un alternateur d'automobile, pour schématiser: un bloc d'acier le rotor qui tourne au centre d'un bobinage, le stator, ce qui fourni de l'énergie. Le noyau de la plupart des planète est fait de métal et il y a une énergie qui en découle, ce qui nous protège des météorites et des rayonnements solaires. Quand nous regardons plus grand, une galaxie, son centre est plus épais et puis il y a la spirale ou autre forme selon la galaxie mais toujours plus fine que son centre. Étant donné que Bongo viens de me dire que la force gravitationnelle n'a pas de limite de distance bien qu'en diminution; le noyau de la galaxie serait le rotor et le disque le stator, une création d'énergie dans l'énergie, donc de la masse et pourquoi le disque tourne aussi vite que le centre, bien que dans un alternateur le centre seul tourne, mais si la terre fournie de l'énergie, cela veut il dire que son centre métalique ne tourne pas à la même vitesse que sa croute?
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.seatronic.fr/conseil/images/Alternateur/Rotor_stator.jpg&imgrefurl=http://www.seatronic.fr/conseil/alternateur-principe.php&h=287&w=430&sz=32&tbnid=tatdgMHM5C7MyM:&tbnh=97&tbnw=145&zoom=1&usg=__1ZhBO93bX7lRd149965_-Q2vAio%3D&docid=QORAe092e4c1bM&sa=X&ei=rJUTU_S3I8aZ0QXKi4DgCA&ved=0CD0Q9QEwAw&dur=497
Dernière modification par ddamio le lundi 3 mars 2014 à 20:08, modifié 1 fois.
 #30046    par ddamio
 dimanche 2 mars 2014 à 22:45
Mimata à dit: Je veux dire que si on change arbitrairement la masse des corps, est-ce que ça pourrait fonctionner ?
Pour celui qui sait faire des calculs, c'est surement un moyen en reportant ce calcul et en voyant si cela fonctionne de partout.

Bongo à dit: 1er: "Il faut multiplier la masse des étoiles visibles par 5."
2 ème: "Par exemple à la surface de la terre, tu ressens une force, al force de pesanteur."

1 er: J'étais resté sur 50 fois désolé pour l'erreur monumentale. Pour le poids de la terre c'est plus deux masses solaires mais 10 fois moins.
2 ème: Connaît on cette force en son centre? La possibilité qu'il y est une partie de l'influence due à la place gagnée par distorsion temporelle n'est pas complètement exclue (distorsion temporelle, c'est bien comme cela qu'il faut le dire?).
 #30047    par bongo
 dimanche 2 mars 2014 à 23:38
ddamio a écrit :1 er: J'étais resté sur 50 fois désolé pour l'erreur monumentale. Pour le poids de la terre c'est plus deux masses solaires mais 10 fois moins.
Ca dépend de ce que tu prends comme total.
Si tu prends toute le masse visible sous forme d'étoiles, cette masse représente seulement 0.5% du contenu énergétique de tout l'univers. Et donc la matière noire représente 50 fois cette masse : 25%.
Si tu prends toute la matière baryonique, qui comprend la matière visible sous forme d'étoile, mais également de la matière sous forme de nébuleuse froide, tu atteins 5% du contenu énergétique de tout l'univers, et dans ce cas c'est bien un rapport de 5.
ddamio a écrit :2 ème: Connaît on cette force en son centre? La possibilité qu'il y est une partie de l'influence due à la place gagnée par distorsion temporelle n'est pas complètement exclue (distorsion temporelle, c'est bien comme cela qu'il faut le dire?).
Je ne comprends trop le point que tu évoques. Je pense que tu te figure une courbure énorme de l'espace-temps, alors que ce n'est absolument pas le cas au coeur des étoiles.
 #30292    par Laura
 dimanche 23 mars 2014 à 12:39
Bonjour à tous,
Ddamio, ton idée (pour expliquer la masse manquante que nos scientifiques attribuent à la mystérieuse matière noire), me trotte aussi dans la tête, depuis un moment, tout comme toi Mimata, mais sous une autre forme, d'ordre philosophique, que je résume ainsi :
- Et si nous étions dans une dimension compactifiée ? C'est-à-dire au coeur d'une distorsion réductionnelle de l'espace-temps.

Dans ce cas, aussi bien on peut imaginer que ce qui fausserait toutes nos mesures viendrait du fait que notre système solaire, et donc notre étoile, le Soleil, seraient totalement « exotiques » au niveau de la gravité elle-même par rapport à celle des autres corps célestes... et que de cette « exotisme » ignoré découlerait forcément un décalage lié à notre système de mesures inapte à estimer toute gravité « non-exotique »...

Il est important que garder à l'esprit que cette direction de pensée s'oppose frontalement au principe dit « de médiocrité » :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_d ... crit%C3%A9
qui fait consensus actuellement.

Et surtout cette idée va beaucoup plus loin (notamment pour aborder la question de l'unicité ou pas du Vivant, qui est au cœur de la recherche actuelle en exobiologie, avec la quête des exoterres) que l'hypothèse de la Terre rare :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hypoth%C3% ... Terre_rare

En espérant que ces liens vont passer.
 #30294    par ddamio
 dimanche 23 mars 2014 à 21:42
Laura a écrit :
Il est important que garder à l'esprit que cette direction de pensée s'oppose frontalement au principe dit « de médiocrité » :
qui fait consensus actuellement.

Et surtout cette idée va beaucoup plus loin (notamment pour aborder la question de l'unicité ou pas du Vivant, qui est au cœur de la recherche actuelle en exobiologie, avec la quête des exoterres) que l'hypothèse de la Terre rare :


Bonjour Laura et bienvenue sur ce forum
J'ai regardé les deux articles et je ne vois pas en quoi ils sont opposés
Oui notre système solaire est banal (je préfère que le mot médiocre) et la vie est par milliards partout dans l'Univers.
Oui il y a des endroits moins propices à la vie aux abords des trous noirs, à coté d'une étoile à neutron ou d'une supernova.
Tu dit :"- Et si nous étions dans une dimension compactifiée ? C'est-à-dire au coeur d'une distorsion réductionnelle de l'espace-temps." Même si c'était le cas cela ne rajouterait pas de matière "invisible" proportionnellement à la matière visible puisque compactée ou non les lois de la physique restes les mêmes dans un environnement donné, cela rendrait les astres plus lourd, sans résoudre le problème.

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

5 Réponses 
 5031 Vues
 Dernier message de Tutiou
 vendredi 25 août 2017 à 17:06
2 Réponses 
 3435 Vues
 Dernier message de bongo
 jeudi 2 mars 2017 à 16:42
44 Réponses 
 72178 Vues
 Dernier message de Markus Bloch
 samedi 5 janvier 2019 à 14:43
Nouveau message BlueTurn, l'appli de l'espace
par Backpackers » jeudi 2 février 2017 à 20:08 » In Autres sujets
2 Réponses 
 2328 Vues
 Dernier message de Backpackers
 vendredi 3 février 2017 à 17:05
0 Réponses 
 2466 Vues
 Dernier message de Backpackers
 samedi 3 décembre 2016 à 14:55