Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Relativisme des référentiels

  • Comment se déplacent les planètes, satellites étoiles, galaxies et vaisseaux ou sondes dans l'espace ? La mécanique céleste vous intrigue, posez vos questions ici.
:star: NOUVELLE VERSION DU FORUM DE PLANÈTE ASTRONOMIE

Le nouveau forum de Planète Astronomie est enfin arrivé ! Voir l'annonce
Comment se déplacent les planètes, satellites étoiles, galaxies et vaisseaux ou sondes dans l'espace ? La mécanique céleste vous intrigue, posez vos questions ici.
 #43716  par cocolal
 dimanche 8 octobre 2017 à 13:12
Bonjour,

Dans le but d'illustrer un principe philosophique selon lequel :
Il n'y a pas de vérité absolue ; c'est le domaine dans lequel la vérité est vraie qui évolue avec la connaissance scientifique.

Soit une bille au centre d'un cube, soit on considère le cube fixe et c'est la bille qui tourne sur elle-même, soit on considère la bille fixe et c'est le cube qui tournerait sur lui-même. Ca revient strictement au même mais le référentiel fixé est soit l'un soit l'autre.
Dans le système héliocentrique , le soleil et l'espace-temps sont considérés comme fixe. Mais il serait envisageable de considérer la terre comme référentiel fixe autour duquel le soleil (et les autres planètes) ET l'espace-temps tournent. Est-il possible, mathématiquement, d'écrire les équations d'un tel système géocentrique ?

David :slightly_smiling_face:
 #43718  par Tutiou
 dimanche 8 octobre 2017 à 21:45
Bonsoir !

L'espace-temps n'est pas fixe dans le système solaire car les planètes bougent, leur masse se déplace et donc la courbure de l'espace-temps change avec.

Sinon, il est possible de tout faire en ce qui concerne les changements de référentiels. Sauf que ça doit être très compliqué de considérer la Terre comme fixe et le reste en mouvement (même au niveau de la forme des trajectoires des autres planètes).

;)
 #43739  par MIMATA
 lundi 16 octobre 2017 à 04:34
cocolal a écrit :
dimanche 8 octobre 2017 à 13:12
Dans le système héliocentrique , le soleil et l'espace-temps sont considérés comme fixe. Mais il serait envisageable de considérer la terre comme référentiel fixe autour duquel le soleil (et les autres planètes) ET l'espace-temps tournent. Est-il possible, mathématiquement, d'écrire les équations d'un tel système géocentrique ?
Bonjour,

C'est tout à fait possible puisque c'est ce que nous observons, mais attention car il s'agit d'une illusion, une sorte de projection d'une monde en 3D sur une surface en 2D.
En 2D lors d'une éclipse par exemple, tu vois bien la Lune entrer dans le même espace que le Soleil, ça ne pose pas de problème, pourtant, en réalité, nous savons que ce n'est pas le cas, le Soleil est derrière et il n'y a absolument aucun contact entre les 2. C'est une illusion, mais mathématiquement tu eux très bien dire que tel objet occupe exactement le même espace que tel autre, rien ne t'en empêche.

Je crois que le problème du géocentrisme, c'était qu'on n'arrivait pas à expliquer les orbites de certaines planètes, notamment Mars. Il a donc fallu inventer les épicycles pour expliquer ces trajectoires bizarres. Cette idée est abandonnée depuis 3 siècles...
Ce n'est qu'avec l’héliocentrisme que tout est rentré dans l'ordre, dès lors, c'est bien héliocentrisme qui est la bonne théorie pour expliquer les révolutions des astres dans le systèmes solaire.

Quand à ce qui est "l'espace-temps", c'est une autre histoire, cela revient à placer la Terre au centre de l'Univers et là, ça pose bien d'autres problèmes dont celui de la vitesse des objets les plus lointains, lesquels devraient pouvoir atteindre des vitesses bien plus élevées que celle de la lumière pour pouvoir se déplace aussi vite.
Et la notion de centre pose la question des bords, on retombe dans un vision limitée très "humaine" et centrée sur notre personne. Pourquoi l'Univers aurait-il comme centre la Terre ?!

La philosophie ne pourrait s'appuyer sur cette idée dans le cas que tu décris, me semble-t-il. Tout au mieux pourrait-elle expliquer pourquoi il peut sembler y avoir plusieurs explications valables d'un même phénomène, quand bien même elles seraient contradictoires. Les apparences sont trompeuses.