Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Rotation de la Terre

  • Comment se déplacent les planètes, satellites étoiles, galaxies et vaisseaux ou sondes dans l'espace ? La mécanique céleste vous intrigue, posez vos questions ici.
Comment se déplacent les planètes, satellites étoiles, galaxies et vaisseaux ou sondes dans l'espace ? La mécanique céleste vous intrigue, posez vos questions ici.
 #6649    par glurps
 jeudi 11 juin 2009 à 23:40
En fait je prenais bien la terre comme point de référence, mais le couple terre lune voyageant dans l'espace ensemble si je peux dire m'avait échappé.


Oui en fait je comprends que les sondes ont voyagé dans le vaisseau terre, lune.

C'était un voyage dans LE VOYAGE.

On peut alors dire qu'ils voyageaient dans le vaisseau Terre, Lune à une vitesse moyenne de 106 000 km h (et qu'ils n'avaient à aucun moment intérêt de se décrocher de la gravité de la Terre, comme celle de la Lune sinon bye bye La Terre) et que eux voyageaient à l'intérieur à une vitesse de 8000 km h enfin je crois avoir lu que c'était à cette vitesse qu'ils voyageaient, je me trompe peut-être.

Mais il y a quand même un point qui me turlupine sur la gravité, quand on voit les astronautes en orbites ils ne subissent pas l' attraction. Comment les sondes à mi chemin peuvent la subir?

Aussi pourquoi dit tu que nous voyageons à 300 mètres autour de la terre si nous sommes dessus?

Et puis bon faudrait pt'ête bien qu'ils réfléchissent les ingénieurs à un engin qui serait capable de filmer la terre entrain de tourner sur elle même.

Suis sur de pas être le seul qui rêve de voir une chose aussi fabuleuse.

On est bien capable de voir notre propre galaxie, là c'est pareil je comprend pas bien, besoin de lumières.

cdlt
 #6650    par MIMATA
 vendredi 12 juin 2009 à 10:18
glurps a écrit :Oui en fait je comprends que les sondes ont voyagé dans le vaisseau terre, lune.

C'était un voyage dans LE VOYAGE.

Exactement ! C'est cette notion qui permet de comprendre la relativité.

glurps a écrit :On peut alors dire qu'ils voyageaient dans le vaisseau Terre, Lune à une vitesse moyenne de 106 000 km h (et qu'ils n'avaient à aucun moment intérêt de se décrocher de la gravité de la Terre, comme celle de la Lune sinon bye bye La Terre) et que eux voyageaient à l'intérieur à une vitesse de 8000 km h enfin je crois avoir lu que c'était à cette vitesse qu'ils voyageaient, je me trompe peut-être.

Pour de pareilles vitesses, on parle plus volontiers en km par seconde plutôt qu'en km par heure. La vitesse de satellisation autour de la Terre est de 8 Km/s à 200km et 6,9 à 2000 km. Pour arriver à se libérer de la gravité terrestre et aller vers la Lune, il faut aller plus vite, dans les 11km/s (environ 39 600 km/h).

glurps a écrit :Mais il y a quand même un point qui me turlupine sur la gravité, quand on voit les astronautes en orbites ils ne subissent pas l' attraction. Comment les sondes à mi chemin peuvent la subir?

Bien sûr qu'ils subissent l'attraction de la Terre, c'est justement pour ça qu'ils sont en orbite.
Etre en orbite ne signifie par flotter dans l'espace sans bouger. Tu oublies qu'ils vont à de très grande vitesse (environ 7km/s) à l'altitude des navettes spatiales. Comme ils sont dans l'espace et qu'il n'y a pas d'air, on ne ressent pas cette vitesse mais la navette en orbite autour de la Terre en fait le tour en 90 minutes... En fait, ils tombent en permanence mais c'est une chute contrôlée.
Si tu lances une pierre, elle va retomber en faisant une parabole. Si tu lances plus fort et plus loin, la pierre va parcourir une certaine distance avant de retomber. Si tu lances encore plus fort, la pierre va sembler voler au dessus du sol pendant un long moment avant de retomber.
Maintenant si tu considères que la Terre est ronde et qu'un satellite est une sorte de grosse pierre que l'on a lancé très fort (d'où sa très grande vitesse) au dessus de l'atmosphère pour ne pas que l'air la ralentisse, alors ton satellite va parcourir une très grande distance avant de retomber...mais justement, comme la Terre est ronde, au fur et à mesure qu'il tombe, le sol se dérobe en dessous de lui de telle sorte qu'en fait il reste à une altitude stable au dessus du sol. C'est ça être en orbite (ou être satellisé). Dans l'espace, on tombe de façon contrôlée et on s'appui sur la gravité pour se déplacer.

glurps a écrit :Aussi pourquoi dit tu que nous voyageons à 300 mètres autour de la terre si nous sommes dessus?

Nous tournons en fait autour de l'axe de rotation de la Terre qui passe par les pôles. Comme la Terre a une certaine taille, nous somme en fait posé à sa surface, à une distance plus ou moins grande de l'axe de rotation. Si on se met aux pôles, nous sommes directement sur l'axe et notre vitesse de rotation autour de l'axe est nulle. En revanche, si on est à l'équateur, nous sommes sur le point le plus éloigné de l'axe de rotation de la Terre et notre vitesse de rotation autour de l'axe de la Terre (qui se trouve donc à 6000km sous Terre) est de l'ordre de 1600 km/h. Comme nous sommes en France, à une distance intermédiaire, nous tournons un peu moins vite.
A ce propos, nous utilisons cette vitesse de départ pour lancer les fusées ; en effet, il est préférable d'être sur l'équateur pour lancer une fusée car on bénéficie d'une accélération naturelle gratuite au départ. La base de lancement européenne de Kourou en Guyane est proche de l'équateur ce qui en fait un excellent site de décollage.

glurps a écrit :Et puis bon faudrait pt'ête bien qu'ils réfléchissent les ingénieurs à un engin qui serait capable de filmer la terre entrain de tourner sur elle même.
Suis sur de pas être le seul qui rêve de voir une chose aussi fabuleuse.
Comme je te le disais, ça a déjà été fait mais filmer simplement la Terre en train de tourner ne présente aucun intérêt.

glurps a écrit :On est bien capable de voir notre propre galaxie, là c'est pareil je comprend pas bien, besoin de lumières.

Non, on n'est pas capable d'observer notre galaxie, en tout cas pas dans son ensemble.
Nous pouvons seulement l'observer de l'intérieur mais il nous est impossible de l'a voir dans son ensemble. C'est un peu comme si tu voulais observer une immense forêt en étant en plein milieu. Les arbres te masqueront vite un grand nombre d'arbres de ta forêt et il te sera impossible de savoir sa forme exacte.
Pour observer notre galaxie dans son ensemble, il faudrait pouvoir se placer au dessus...or avec un diamètre de 100 000 années lumières, il faudrait se mettre très loin pour la voir dans son ensemble, ce qui prendrait des millions d'années pour faire le voyage... Nous connaissons notre galaxie par déduction et en observant les autres galaxies.

Quelques vidéos :
[dailymotion]x32hx1_le-plus-court-chemin-est-la-ligne-d[/dailymotion]

Quelques liens :
- Qu'est-ce qu'une orbite ?
- Qu'est-ce que l'impesanteur ?
- La trajectoire d'un satellite
- Un billard cosmique
- Orbite
 #6665    par glurps
 lundi 15 juin 2009 à 00:04
Donc tous corps projeté dans l'espace, et ce à n'importe quel endroit de l'univers est obligé de subir la gravité d'une étoile ou d'une planète, et du coup il ne peut pas errer indéfiniment dans l'espace, sauf si sa trajectoire est le fruit d'une orbite elliptique.

Quelle est l'énergie moteur de ces (orbiteurs) naturelles?
Cdlt
 #6666    par MIMATA
 lundi 15 juin 2009 à 11:40
En fait, je ne sais pas si la gravité est présente partout dans l'Univers, il y a peut-être des zones sans attraction gravitationnelle. Tout dépend si la gravité se propage à l'infini ou si elle a une limite. Nous ne le savons pas encore.
Tout corps sous influence gravitationnelle a une trajectoire courbe car en fait c'est la gravité qui courbe l'espace-temps. Sans gravité, on se déplacerait en ligne droite car rien ne déformerait l'espace-temps, nous filerons tout droit.

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

9 Réponses 
 9531 Vues
 Dernier message de Tutiou
 vendredi 24 mars 2017 à 14:11