Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Un trou noir peut-il être détruit ou fermé ?

  • Vos questions sur les trous noirs et tous les mystères : univers parallèles, trous de vers, etc.
Vos questions sur les trous noirs et tous les mystères : univers parallèles, trous de vers, etc.
 #8503    par Stalker
 jeudi 11 février 2010 à 23:34
Bon pour continuer dans la lancée.

Lorsqu'une étoile tombe vers un trou noir, elle s'étire en une crêpe oblongue et subit avant de chuter vers ce dernier, plusieurs puissantes explosions thermonucléaires. Nos bombes atomique sont des jouets en comparaison.
 #8504    par MIMATA
 vendredi 12 février 2010 à 00:16
C'est très fréquent et ce n'est pas une moquerie, il est très courant que les gens ne réalisent pas à quel point les étoiles et les trous noirs sont énormes et beaucoup plus puissant que tout ce qu'on connait.
C'est inimaginable en fait, même pour moi, même si je sais qu'un bombe quelconque est un pétard mouillé à côté d'un trou noir. Pour ceux qui auraient des difficultés à imaginer le gigantisme des étoiles, regardez ce sujet : Tailles relatives de quelques planètes et étoiles.
Dans un autre sujet, j'avais dit un truc du genre : "autant essayer d'éteindre un volcan avec un verre d'eau".
 #8506    par Stalker
 vendredi 12 février 2010 à 00:38
Ha aussi pour donner un ordre de grandeur.

Les étoiles utilisent la fusion thermonucléaire pour briller, selon la formule E=m×c², une partie infime de chaque atome est transformée en énergie. Néanmoins ça représente l'équivalent de 12 pyramides de Keops transformées chaque seconde dans notre soleil énergie pure.

Si tu trou noir survit après avoir dévoré une étoile qui lui explose à la figure avant d'être ingurgitée, il survivra à n'importe quel bombe.

Pour revenir au rayonnement de Hawking... Pour faire simple le vide est en fait constitué de paires de particules-antiparticules virtuelles, c'est à dire avec une durée de vie suffisamment courte pour être indétectables (les gluons dans les neutrons et protons sont eux aussi virtuels). En moyenne la masse d'un volume d'espace vide est presque nulle et la pression exercée par l'énergie émise puis retransformée continuellement en ces paires compense le tout.

Aux abords d'un trou noir, pile au niveau de l'horizon, un membre de la paire peut être absorbé et ne plus pouvoir sortir, l'autre membre est "libre". Bien sur il ne fait pas long feu et se transforme en énergie dès qu'il rencontre le membre d'une autre paire détruite. Le tout se passe comme si le vide pompait de l'énergie (et donc de la masse) au trou noir. Je ne saurais l'expliquer complètement, les outils mathématiques et théories physiques utilisées n'étant pas de mon niveau. Toujour est-il que de l'énergie s'échappe du trou noir, et que plus ce trou noir est petit et léger, et plus ils est "chaud" et "lumineux". Un trou noir microscopique (du genre de ceux qui pourraient être créés dans le LHC) brilleraient ainsi pendant leur courte vie plus qu'ils n'absorbent, ils ne seraient donc pas noirs. C'est d'ailleurs pour cette raison que le LHC n'est pas dangereux: les trous noirs occasionnellement produits seraient incapables de se nourrir plus vite qu'ils ne s'épuiseraient.
 #14148    par Kaay
 jeudi 13 octobre 2011 à 14:05
MIMATA a écrit :Dans un autre sujet, j'avais dit un truc du genre : "autant essayer d'éteindre un volcan avec un verre d'eau".
Tu postes trop Mimata Y-20 En fait tu l'as écrit dans ce même sujet, page précédente onzième réponse 0-icon_cheesygrin
 #14615    par ski wather
 mercredi 16 novembre 2011 à 19:54
un trou noir arrete sa croissance quand il atteint 1/3 de la galaxie ou il est situer . une fois que la galaxie s'est reapprovisionner en etoiles il reprendra sa croissance , mais il sera plus petit q'avant(comme le trou noir super massife qui se trouve au coeur de notre galaxie)

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

6 Réponses 
 1537 Vues
 Dernier message de Edji
 lundi 10 octobre 2016 à 15:05