Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Définition de ce qu'est une planète selon l'UAI

  • Toutes vos questions sur les planètes et satellites du système solaire
Toutes vos questions sur les planètes et satellites du système solaire

<t><t><t>D'accord ou pas d'accord avec la définition de l'UIA ?</t></t></t>

OUI d'accord
12
46%
NON pas d'accord
14
54%
 #7749    par MIMATA
 jeudi 29 octobre 2009 à 13:48
Ah d'accord... Expliqué comme ça c'est plus logique et je comprends l'idée. Franchement, le coup de l'orbite dégagée c'est vraiment très mal exprimé.

Est-ce que cette définition fonctionne aussi avec d'autres systèmes planétaires que le système solaire ?
 #7751    par Stalker
 jeudi 29 octobre 2009 à 14:18
Non elle ne marche pas. Mais le problème ne se pose pas à petite échelle, mais à grande. en effet, cette fois c'est la distinction entre une planète et une étoile ratée (naine brune) qui pose problème.

En ce qui concerne les planètes naines, ça ne devrait pas poser trop de problèmes. Pour l'instant on connait qu'un seule système avec l'équivalent d'une planète naine. Il y a une comète géante autour du pulsar PSR B1257+12. Néanmoins pour elle c'est un peu plus compliqué: elle ferrait partie d'un groupe de comètes plus petites, mais gouvernerait néanmoins son espace orbital: certaines comètes seraient piégées dans ses points troyens. Si je ne me trompe pas, les points troyens d'une planète naine sont instables. Elle serait donc beaucoup plus grande que ses consœurs.

Nous n'avons pas encore les moyens de détecter d'autres planètes naines pour l'instant, mais on pense que les nombreuses ceintures de Kuiper découvertes autour d'autres étoiles en contiennent.

En ce qui concerne la suzeraineté d'une planète sur son environnement orbital, je crois que ça avait été observé. Si je ne me trompe pas, les planètes orbitant autour de Beta Pictoris créent des lacunes dans son disque de débris, à l'emplacement de résonances instables. En tout cas, beaucoup de planètes déforment les disques de débris sur toute leur surface par leur seule présence.

Par exemple, le disque de Beta Pictoris est gauchit. Ce gauchissement, observé à plusieurs fois la distance Soleil Pluton de l'étoile centrale est expliqué par la présence d'une planète... Sur une orbite semblable à celle de Saturne.
[img]http://www.centauri-dreams.org/wp-conte ... oris_2.jpg[/img]Image

Je rajoute aussi que si une grande partie des astronomes trouvent que la distinction planètes/planète naine est justifiée, beaucoup trouvent que le terme est quand à lui mal choisit... Une planète naine n'est pas une planète, ce n'est pas très académique. Attendez vous à un changement de vocabulaire dans les prochaines années, car avec les planètes, les planètes naines, et les planètes mineures (planètes naines + petits corps), c'est le bordel planétaire!
 #22877    par Sidmhamed
 vendredi 28 décembre 2012 à 17:56
Ce que l'UAI a surtout fait c'est qu'il ont mis un peut d'ordre dans un système solaire qui été désordonné jusque là
S'il ne l'avaient pas fait le nombre de planètes de notre système solaire serait aujourd'hui d'environ quelques dizaines et la ceinture de Kuiper aurait une concentration en planètes beaucoup plus élevée que celle de la zone entre le soleil et Saturne à titre d'exemple Y-31 sans parler du nuage d'Oort ce qui augmentera considérablement le nombre de mondes inexplorés par l'homme 0-icon_eek
Je pense personnellement que ceux qui ne sont pas d'accord avec l'UAI ne veulent tout simplement pas changer les idée qu'ils avaient jadis sur le système solaire ils avaient appris à l’école que le système solaire été composé de 9 planètes tournants autour du soleil x-teacher 2-laugh3 La science évolue et il faut évoluer avec
 #22880    par bongo
 vendredi 28 décembre 2012 à 19:21
C'est une définition qui relève de l'arbitraire (scientifiquement parlant).
Ils devaient soit :
- augmenter la liste des planètes (et réviser tous les livres scolaires, une liste de 9 ça va encore, mais 20...)
- être conservateur et retirer Pluton, qui a été imposé par les américains

La seconde a été choisie, c'est une définition qui fait office de convention.
 #30856    par nikopol
 dimanche 18 mai 2014 à 16:39
J'ajouterais que l'UAI doit sérieusement revoir sa copie dans le cas de pluton.

Pluton et ce qui est présenté comme son principal satellite charon, ont un barycentre commun gravitant autour du soleil. Il s'agit donc d'un système double (pluton/charon) curieusement non pris en compte par l'UAI dans la définition des planètes.
Dernière modification par nikopol le lundi 19 mai 2014 à 22:19, modifié 1 fois.
 #30859    par bongo
 dimanche 18 mai 2014 à 17:55
Il me semble que leur centre de gravité commun est à l'extérieur de Pluton, critère peut-être arbitraire, mais permettant de dire que Pluton n'est pas assez gros par rapport à Charon. Donc Pluton n'est pas le corps dominant.

C'est probablement plus arbitraire que scientifique, mais la volonté était de restreindre au maximum le sens du terme planète afin que le nombre de planètes du système solaire n'explose pas.

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

8 Réponses 
 15333 Vues
 Dernier message de Edji
 samedi 16 décembre 2017 à 20:15
22 Réponses 
 37538 Vues
 Dernier message de Damien7400
 lundi 9 avril 2018 à 18:59
7 Réponses 
 53193 Vues
 Dernier message de MIMATA
 mercredi 17 octobre 2018 à 19:32