Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Que sait-on vraiment de la gravitation ?

  • Besoin d'explication sur des notions de physique, d'astrophysique ou de chimie ? Posez votre question ici !
Besoin d'explication sur des notions de physique, d'astrophysique ou de chimie ? Posez votre question ici !
 #18980    par Rayon de soleil
 dimanche 29 juillet 2012 à 12:53
The mass of the Earth was determined by experiments by Cavendish which have been verified by others. Based on this and assuming that the Earth is a solid sphere, many scientists argue that other planets must be solid also. Dr. Tom Van Flandern, a contemporary scientist who believes in the “pressure” theory exposes contradictions between two dearly-held theories in science. Newtonian Gravity – and indeed any gravity seems to defy Einstein’s Theory of Relativity. Newtonian gravity is accurately measured and proven within the bounds of the solar system. However, Newtonian gravity remains untested in other areas. All we have is a formula. This formula has been used to determine the mass of the Earth. This is based on the concept that for each mass of M inside the Earth, it exerts and attractive force of F. We do not know the valid range for Newtonian gravity.


Bonjour à tous les amis, chouchous, choux, fleurs, gentils, méchants et philosophes... 2-tongue

J'aimerai que vous me disiez si ce qu'écrit Jan Lamprecht est vrai. La théorie de la gravitation de Newton a-t-elle été vérifiée en dehors du système solaire ? Y-15
Dire que chaque masse M dans la Terre exerce une force F : n'est-ce pas qu'un postulat ? Y-50

Inside Newton’s formula is G. G is the “universal gravitational constant”. It is assumed – and assumed is the correct word here – that each mass of M exerts the same force of F regardless of where in the universe it may be placed. It is also assumed that each mass of M exerts the same force F whether it lies on the surface of the Earth or whether it be deep inside the Earth. When using the Cavendish balance to determine the mass of the Earth, it is assumed that each particle exerts a fixed force upon all others. But if Van Flandern’s ideas turn out to be right, then particles near the surface of a planet might exert a force greater than those deep down. The key to all of our gravity is the mass of the Earth. If the mass of the Earth is wrong, then so are our estimates for those of other bodies. If the mass of the Earth has been overstated, then it follows that the masses of all other bodies in the solar system have also been overstated. If the Earth is hollow, then so too is every other planet in the solar system.


Dire que chaque masse M exerce la même force F indépendamment de l'endroit de l'Univers où elle est placée : est-ce vraiment juste une supposition, comme le prétend Lamprecht ? 0-icon_rolleyes
Si les idées de Van Flandern s'avèrent justes, les particules près de la surface d'une planète exerceraient une plus grande force que toutes les autres. Est-ce possible ? 2-sad

J'aimerais aussi avoir votre avis sur une autre idée. Lamprecht explique que la gravitation est une force extrêmement faible comparée à l'électricité statique par exemple. Si pour une raison quelconque, la Terre était polarisée électriquement (positivement ou négativement), l'électricité n'exercerait-elle pas une force très largement supérieure à la gravitation sur la matière ? 2-no2
 #19021    par Supernova
 mardi 31 juillet 2012 à 15:12
Bonjour ! Je vais essayer d'être le plus clair possible !!

D'abord la théorie de Newton s'applique très facilement pour le système solaire, étoiles et galaxies, mais elle est en difficulté pour expliquer l'homogèneité d'un univers infini.

Aujourd'hui c'est la fameuse relativité générale d'Albert Einstein qui est utilisé. Elle décrit que la gravitation est certes, une attraction de corps, mais elle décrit aussi une déformation de la géométrie de l'espace-temps.
En fait, plus un objets est massif (par exemple le Soleil), plus il déforme l'espace-temps.

Donc chaque masse M n'exerce pas la même force F dans tout l'Univers. Prenons par exemple le Soleil et Jupiter, le Soleil est plus massif que Jupiter donc il déforme beaucoup plus l'espace-temp que sa voisine Jupiter. Mais Jupiter exerce aussi une force mais moins que le Soleil.

Donc les particules près de la surface d'une planète que tu as mentionner n'exerce pas une plus grande forces que les autres.

Puis la force de gravitation est la plus faible au niveau MICROSCOPIQUE. Au niveau MACROSCOPIQUE c'est la seule force avec la force électromagnétique qui agit au-delà du noyau atomique.

Il ne faut pas oublier aussi que la gravitation n'est pas qu'une question de masse, mais aussi de vitesse.
Par exemple, les satellites de Mars, Deimos et Phobos, aurait été capturé par la force d'attraction de cette dernière, mais pour que cela sa passe, il faut que les 2 satellites n'est pas une vitesse trop importante.

Voilà, j'espère que ceci te conviendra !!
 #19106    par bongo
 samedi 4 août 2012 à 22:34
Juste une précision, la différence entre les constantes de couplage de la gravitation et de l'électromagnétisme est bien de 40 ordres de grandeur. Cependant, de part son intensité, l'électromagnétisme fait en sorte que la matière soit globalement neutre.

La majeure différence entre la gravitation et l'électromagnétisme est que la gravitation est cumulative (pas de masse négative, ou pas d'écrantage du champ), alors que ce n'est pas le cas de l'électromagnétisme.

Donc au final, l'électromagnétisme joue un rôle assez négligeable dans les grandes structures, et c'est bien la gravitation qui est prédominante.
 #19111    par bongo
 dimanche 5 août 2012 à 11:38
Rayon de soleil a écrit :J'aimerai que vous me disiez si ce qu'écrit Jan Lamprecht est vrai. La théorie de la gravitation de Newton a-t-elle été vérifiée en dehors du système solaire ? Y-15
Oui.
Cependant, tu te rends bien compte qu'il est impossible de mesurer des masses en les pesant. C'est pourquoi, on sait estimer les masses des objets, et on sait vérifier que la gravitation est une force qui diminue en 1/r².
On sait également estimer la masse d'une étoile, et si on a un système double, le champ de gravitation des deux étoiles s'additionnent.
Rayon de soleil a écrit :Dire que chaque masse M dans la Terre exerce une force F : n'est-ce pas qu'un postulat ? Y-50
Trop vague, ça ne veut rien dire.
Rayon de soleil a écrit :Dire que chaque masse M exerce la même force F indépendamment de l'endroit de l'Univers où elle est placée : est-ce vraiment juste une supposition, comme le prétend Lamprecht ? 0-icon_rolleyes
Chaque masse m n'exerce pas la même force, ça c'est faux. Chaque masse m exerce effectivement le même champ de gravitation. Cela s'appelle l'homogénéité de l'espace. Cela veut dire que les lois de la physique ne change pas en fonction du point, en d'autres termes, il n'y a pas d'endroit privilégié.

Cela a pour conséquence la conservation de la quantité de mouvement (Théorème de Noether).
Rayon de soleil a écrit :Si les idées de Van Flandern s'avèrent justes, les particules près de la surface d'une planète exerceraient une plus grande force que toutes les autres. Est-ce possible ? 2-sad
Cela n'est que du qualitatif. Comment une particule sait qu'elle est à la surface d'une planète et pas au centre ?
Rayon de soleil a écrit :J'aimerais aussi avoir votre avis sur une autre idée. Lamprecht explique que la gravitation est une force extrêmement faible comparée à l'électricité statique par exemple. Si pour une raison quelconque, la Terre était polarisée électriquement (positivement ou négativement), l'électricité n'exercerait-elle pas une force très largement supérieure à la gravitation sur la matière ? 2-no2
Pour quelle raison la terre resterait électriquement chargée ? Si elle est chargée, elle attirera la charge opposée pour annuler sa charge électrique.

Exercice : calculer la charge que doit avoir la terre, pour que cette charge ait la même intensité que son champ de gravitation.
 #20060    par Rayon de soleil
 dimanche 23 septembre 2012 à 12:30
Bonjour à tous ! 0-icon_hehe
Je voudrais signaler un encadré intitulé "La constante G est peut-être inconstante" dans le Science & Vie Hors-Série de septembre, p. 110. G varierait de plus de 0,054 % à chaque rotation de la Terre sur elle-même, selon une expérience en 2002. La même année, une autre équipe a enregistré une variation de seulement 0,000 000 01 %.
Qu'en pensez-vous ? Y-20

bongo a écrit :Cela n'est que du qualitatif. Comment une particule sait qu'elle est à la surface d'une planète et pas au centre ?

J'aime bien cette question, car elle fait appel à l'idée qu'à une particule est associée une information.
L'idée que la matière n'ait pas les mêmes caractéristiques selon sa localisation me convient. Y-13
bongo a écrit :Pour quelle raison la terre resterait électriquement chargée ? Si elle est chargée, elle attirera la charge opposée pour annuler sa charge électrique.

Je ne suis pas un spécialiste du magnétisme, et je ne comprends pas pourquoi la Terre ne pourrait pas rester chargée. Quand un aimant polarisé + et un aimant polarisé - se collent l'un contre l'autre, restent-ils polarisés ? Ne peut-on pas imaginer un état d'équilibre entre les astres où les uns seraient polarisés +, et les autres polarisés - ? 2-no2

bongo a écrit :Juste une précision, la différence entre les constantes de couplage de la gravitation et de l'électromagnétisme est bien de 40 ordres de grandeur. Cependant, de part son intensité, l'électromagnétisme fait en sorte que la matière soit globalement neutre.
Donc au final, l'électromagnétisme joue un rôle assez négligeable dans les grandes structures, et c'est bien la gravitation qui est prédominante.

Je te remercie, Bongo, d'avoir posté cette réponse à mes questions. Pour des raisons personnelles, je ne les lis qu'aujourd'hui.
Tu écris que "l'électromagnétisme joue un rôle assez négligeable dans les grandes structures". Est-ce ce que tu crois ou est-ce une certitude pour l'astronomie, basée sur l'observation ? 2-no2
 #20088    par bongo
 lundi 24 septembre 2012 à 09:56
Rayon de soleil a écrit :Bonjour à tous ! 0-icon_hehe
Je voudrais signaler un encadré intitulé "La constante G est peut-être inconstante" dans le Science & Vie Hors-Série de septembre, p. 110. G varierait de plus de 0,054 % à chaque rotation de la Terre sur elle-même, selon une expérience en 2002. La même année, une autre équipe a enregistré une variation de seulement 0,000 000 01 %.
Qu'en pensez-vous ? Y-20
Plusieurs choses :
1) quel labo a mis cela en évidence ?
2) quelle méthode le labo a utilisé ?
3) sur combien d’échantillon ?
4) quelle est l’incertitude sur la mesure ? c’est bien beau de dire 0.054% mais, à + ou – combien ?
5) les deux valeurs annoncées sont contradictoires, et la précision annoncée me semble incohérente
Canular de S&V comme d’habitude pour moi.
Rayon de soleil a écrit :
bongo a écrit :Cela n'est que du qualitatif. Comment une particule sait qu'elle est à la surface d'une planète et pas au centre ?

J'aime bien cette question, car elle fait appel à l'idée qu'à une particule est associée une information.
L'idée que la matière n'ait pas les mêmes caractéristiques selon sa localisation me convient. Y-13
Ce n’est pas ce qui est observé expérimentalement.
Rayon de soleil a écrit :
bongo a écrit :Pour quelle raison la terre resterait électriquement chargée ? Si elle est chargée, elle attirera la charge opposée pour annuler sa charge électrique.

Je ne suis pas un spécialiste du magnétisme, et je ne comprends pas pourquoi la Terre ne pourrait pas rester chargée. Quand un aimant polarisé + et un aimant polarisé - se collent l'un contre l'autre, restent-ils polarisés ? Ne peut-on pas imaginer un état d'équilibre entre les astres où les uns seraient polarisés +, et les autres polarisés - ? 2-no2
Tu confonds deux notions : magnétisme et électrostatique… As-tu lu ma réponse ?
bongo a écrit :Pour quelle raison la terre resterait électriquement chargée ? Si elle est chargée, elle attirera la charge opposée pour annuler sa charge électrique.

Rayon de soleil a écrit :
bongo a écrit :Juste une précision, la différence entre les constantes de couplage de la gravitation et de l'électromagnétisme est bien de 40 ordres de grandeur. Cependant, de part son intensité, l'électromagnétisme fait en sorte que la matière soit globalement neutre.
Donc au final, l'électromagnétisme joue un rôle assez négligeable dans les grandes structures, et c'est bien la gravitation qui est prédominante.

Je te remercie, Bongo, d'avoir posté cette réponse à mes questions. Pour des raisons personnelles, je ne les lis qu'aujourd'hui.
Tu écris que "l'électromagnétisme joue un rôle assez négligeable dans les grandes structures". Est-ce ce que tu crois ou est-ce une certitude pour l'astronomie, basée sur l'observation ? 2-no2
Il n’y a pas de certitudes en sciences. Ce qui est considéré comme vrai aujourd’hui peut être faux demain.

Cependant, les lois de Newton sont toujousr valables dans le système solaire, c'est ce qui est utilisé pour envoyer des hommes sur la lune ou des sondes sur Mars (bien sûr il ne faut pas confondre kilomètres et miles, sinon ça ne marche pas très bien).
C'est bien la relativité qui décrit l'univers à l'échelle cosmologique.
Et c'est bien la relativité qui sera remplacée par une autre théorie pour étudier les trous noirs, ou le Big Bang.

Cependant, la relativité et la loi de Newton restent valables dans leurs domaines.

C'est bien la gravitation qui joue un grand rôle et non l'électromagnétisme, étant donné que cette dernière force possède des charges positives et négatives qui se neutralisent.

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

44 Réponses 
 98416 Vues
 Dernier message de Markus Bloch
 samedi 5 janvier 2019 à 14:43
Nouveau message Thermodynamique, entropie et gravitation : Ma théorie - chercheur scientifique indépendant
par Gorthol Adanedhel » jeudi 26 janvier 2017 à 19:37 » In Autres théories
0 Réponses 
 15354 Vues
 Dernier message de Gorthol Adanedhel
 jeudi 26 janvier 2017 à 19:37