Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • La révélation des pyramides

  • Tout ce qui a un rapport avec des vidéos, quelque soit leur source. Si vous souhaitez nous faire partager une vidéo ou vos impressions sur des séries de science fiction (Stargate, Battelstar Galactica, X-Files, etc.), ette rubrique vous attend.
Tout ce qui a un rapport avec des vidéos, quelque soit leur source. Si vous souhaitez nous faire partager une vidéo ou vos impressions sur des séries de science fiction (Stargate, Battelstar Galactica, X-Files, etc.), ette rubrique vous attend.
 #24360    par soralien
 dimanche 24 février 2013 à 12:58
bongo a écrit :C'est pourquoi il y a un étalon (par exemple déposé au musée de Sèvres), jusqu'à ce qu'on définisse le mètre et la seconde différemment.
Sinon comment tu mesures une vitesse sans étalon ?


Cette étalon est définit par une norme universelle de notre perception, c’est pour ça que c’est une unité SI. On peut prendre une infinité d’étalons dans un système d’unités pour la mesure du temps, mais on doit faire un choix scientifique pour prendre le plus cohérent possible.
ça veut pas dire forcément que 1 seconde va devenir "198 nouvelle unité" ( par exemple ) , 1 secondes restera toujours 1 secondes, par contre, 1,000000000000000000000 secondes pourra par exemples devenir 1,000000000000000008 secondes.
Avant, 1secondes = 1⁄86400 jour solaire, maintenant c'est beaucoup plus précis, une seconde=9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les niveaux hyperfins F=3 et F=4 de l’état fondamental 6S½ de l’atome de césium 133.
Pour l'instant, la précision de ce qu'est une seconde se fait donc au niveau de la précision décimale.
Donc ici, dans les 2 cas on a bien 1s=1s, et donc le choix d'étalon de la seconde est loin d'être arbitraire.
 #24362    par bongo
 dimanche 24 février 2013 à 14:13
soralien a écrit :Cette étalon est définit par une norme universelle de notre perception, c’est pour ça que c’est une unité SI.
Ca n'a rien d'universel. C'est une convention, et c'est complètement arbitraire.
soralien a écrit :On peut prendre une infinité d’étalons dans un système d’unités pour la mesure du temps, mais on doit faire un choix scientifique pour prendre le plus cohérent possible.
Le choix n'est pas scientifique, il est arbitraire, dans le sens où si tu rencontres une civilisation extraterrestre, il est improbable qu'ils aient choisi le même étalon pour définir la seconde.
soralien a écrit :ça veut pas dire forcément que 1 seconde va devenir "198 nouvelle unité" ( par exemple ) , 1 secondes restera toujours 1 secondes, par contre, 1,000000000000000000000 secondes pourra par exemples devenir 1,000000000000000008 secondes.
oui ça je suis d'accord, mais dans ce cas, c'est bien arbitraire.
soralien a écrit :Avant, 1secondes = 1⁄86400 jour solaire, maintenant c'est beaucoup plus précis, une seconde=9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les niveaux hyperfins F=3 et F=4 de l’état fondamental 6S½ de l’atome de césium 133.
Oui, mais ça aurait pu être 9 192 631 771 ou 9 192 631 772 périodes.
On aurait pu choisir autre chose que l'atome de césium.
soralien a écrit :Pour l'instant, la précision de ce qu'est une seconde se fait donc au niveau de la précision décimale.
Donc ici, dans les 2 cas on a bien 1s=1s, et donc le choix d'étalon de la seconde est loin d'être arbitraire.
absolument pas d'accord.
Dernière modification par bongo le dimanche 24 février 2013 à 14:32, modifié 1 fois. Raison : positionnement de balises de citations
 #24367    par soralien
 dimanche 24 février 2013 à 15:11
bongo a écrit :Ca n'a rien d'universel. C'est une convention, et c'est complètement arbitraire.


Si, dans le sens où elle est l’unité de mesure de temps du système international et que le système international est celui qui est dit universel aujourd’hui. Donc ce n’est par arbitraire car ce n’est pas la décision d’un seul individu.

bongo a écrit :Le choix n'est pas scientifique, il est arbitraire, dans le sens où si tu rencontres une civilisation extraterrestre, il est improbable qu'ils aient choisi le même étalon pour définir la seconde.


Le choix est métaphysique, mais il n’est pas arbitraire.

bongo a écrit :oui ça je suis d'accord, mais dans ce cas, c'est bien arbitraire.


non

bongo a écrit :Oui, mais ça aurait pu être 9 192 631 771 ou 9 192 631 772 périodes.
On aurait pu choisir autre chose que l'atome de césium.


Tu connais un cas plus précis ? je t'écoutes...

bongo a écrit :absolument pas d'accord.


Tu as le droit d’être pas d’accord.
 #24368    par MIMATA
 dimanche 24 février 2013 à 16:39
A mon avis si, c'est parfaitement arbitraire. Et ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une décision collégiale que ça ne l'est pas. C'est comme pour la définition de planètes, tout dépend des critères retenus.

Sinon, pour revenir au sujet, la numérologie est une discipline qui joue sur les nombres, il est facile de retrouver des rapports, des relations, des proportions entre ce qu'on veut et ce dans tous les domaines. Donc ces soit disant révélations ne sont pas vraiment crédibles à mes yeux. Ce qui l'est plus dans ce documentaire, c'est les observations faites sur les bases des monuments et, si c'est vrai, sur l'alignement trouvé. Pour moi c'est sur ça que j'aurais aimé approfondir, pour le reste...
 #24369    par yoyo
 dimanche 24 février 2013 à 18:29
Merci et Bravo Mimata,

Tu es une fois de plus objectif et de très bon aloi sur un sujet difficile.
Et toujours avec courtoisie.
C'est pour cette raison que ce fofo est et reste génial !
Mais attention, arbitraire ou non ? Cela dépend de ce que nous avons décidé en fonction de nos connaissances prouvées et expérimentées à ce jour et de ce que nous pensons être arbitraire ou non.
Notre notion du temps est basé et calculée sur la durée de la révolution de la Terre autour du soleil en partant d'un étalon qu'est le Césium qui restera dans un musée d'histoire de la science lorsque nous aurons quelque chose de plus précis.
Tout évolue tellement vite à l'échelle de l'Univers.

Merci à toi.

Y-20 yoyo
 #24370    par bongo
 dimanche 24 février 2013 à 20:30
MIMATA a écrit :A mon avis si, c'est parfaitement arbitraire. Et ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une décision collégiale que ça ne l'est pas.
Exactement, c'est pour ça qu'on appelle ça une convention, une décision acceptée par tous.
MIMATA a écrit :la numérologie
Tu as parfaitement résumé ce que je pense.
MIMATA a écrit :Ce qui l'est plus dans ce documentaire, c'est les observations faites sur les bases des monuments et, si c'est vrai, sur l'alignement trouvé. Pour moi c'est sur ça que j'aurais aimé approfondir, pour le reste...
Alors je joins un tableau qui relève l'ensemble des sites qui ont été énumérés dans le documentaire (vers les 1h19), et j'ai fait une recherche pour le relevé GPS (latitude, longitude) pour chaque site.

Je pense qu'il est très aisé de vérifier que ces sites sont bien sur une ligne (en fait, dans le documentaire, ils disent qu'ils sont sur un cercle de 40 000 km de circonférence, aux yeux du mathématicien, c'est une géodésique : le chemin le plus court pour relier 2 points dans un espace courbe). Je pourrais sortir l'artillerie lourde des mathématiques (géométrie différentielle) pour vérifier analytiquement que les coordonnées sont bien sur une géodésique, mais bon ça serait passer beaucoup de temps pour rien (aisément visible sur un globe).

Par contre si quelqu'un le fait sur une mappemonde, ça ne marche pas, parce qu'une mappemonde est une projection de Mercator (projection d'un espace courbe sur un espace euclidien plan), donc forcément les distances sont déformées et vous ne verrez pas de droite.

Je pense que la personne qui a fait le reportage a mis des points sur un globe et a vu que certains sont sur ce cercle. Cependant... c'est oublier d'autres grandes civilisations :
- les Vikings
- Stonehenge
- Lascaux
- Les mégalithes (sites français, Bretagne + Corse)
- La Chine (nombreuses sépultures)
- L'Amérique du Nord

yoyo> tu dis vrai, aujourd'hui c'est le césium parce qu'on a inventé les horloges atomiques.
Demain, ce sera le rubidium (invention de la fontaine atomique).
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
  • 1
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18