Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Etes-vous persuadés que JAMAIS rien ne pourra dépasser la vitesse de la lumière ?

  • Besoin d'explication sur des notions de physique, d'astrophysique ou de chimie ? Posez votre question ici !
Besoin d'explication sur des notions de physique, d'astrophysique ou de chimie ? Posez votre question ici !
 #38997    par Tutiou
 mardi 19 avril 2016 à 20:24
C'est affolant, dans ma classe de terminale S (S qui ne veut plus rien dire), bien plus de la moitié ne sait pas faire de produits en croix. Maintenant, la calculatrice ayant une mémoire, tout est rentré dedans. Et mon prof de maths, qui est très doué dans sa matière, voire plus, s'embête avec le programme super allégé qu'on a maintenant. Faire trois pages de cours en une heure et demi, ça devient un objectif !

Sinon, pour en rester tout de même au sujet, certes la vitesse de la lumière dans le vide ne peut être dépasser, mais comment appelez-vous le fait qu'on puisse aller plus vite que celle-ci avec une modification de l'espace-temps ? L'étirer, en quelque sorte. Ou, pour autre exemple, l'expansion de l'Univers. Dans ces cas-là, on ne dépasse pas la vitesse de la lumière, mais on va plus vite... Y a-t-il un nom à ça ?

Sinon, merci pour les explications, bongo !

Ah oui, tant que j'y suis, j'ai souvent entendu parlé des tachyons, particules hypothétiques qui dépasseraient la vitesse de la lumière. Je n'en sais pas plus, j'ai lu quelques trucs sur Internet sans réussir à m'en faire une idée globale. Hypothèse d'une particule dépassant c, présence dans une théorie des cordes... Je suis un peu perdu dans tout ça.

Si quelqu'un peut m'éclaircir dessus Y-16
 #39002    par bongo
 mercredi 20 avril 2016 à 08:38
Tutiou a écrit :C'est affolant, dans ma classe de terminale S (S qui ne veut plus rien dire), bien plus de la moitié ne sait pas faire de produits en croix. Maintenant, la calculatrice ayant une mémoire, tout est rentré dedans. Et mon prof de maths, qui est très doué dans sa matière, voire plus, s'embête avec le programme super allégé qu'on a maintenant. Faire trois pages de cours en une heure et demi, ça devient un objectif !
Par curiosité, il y a quoi dans le programme de Terminale S ? T’es en spécialité mathématiques ?
Tutiou a écrit :Sinon, pour en rester tout de même au sujet, certes la vitesse de la lumière dans le vide ne peut être dépasser, mais comment appelez-vous le fait qu'on puisse aller plus vite que celle-ci avec une modification de l'espace-temps ? L'étirer, en quelque sorte. Ou, pour autre exemple, l'expansion de l'Univers. Dans ces cas-là, on ne dépasse pas la vitesse de la lumière, mais on va plus vite... Y a-t-il un nom à ça ?
L’enseignement de la relativité générale dit simplement que l’on ne peut dépasser la vitesse de la lumière localement, c’est-à-dire quand la dynamique de l’espace-temps est négligeable. En fait, ce que l’on en tire est que la notion fondamentale est la causalité, c’est-à-dire qu’il ne faut plus parler de mobile dépassant la vitesse de la lumière, mais parler d’information reliant deux points. Même si l’expansion cause une récession, qui à partir d’une certaine distance dépasse celle de la lumière, cela n’empêche pas le fait que ces deux régions ne peuvent pas s’envoyer des messages, et ne sont donc plus causalement reliées.
La modification de l’espace-temps, c’est l’hyper espace, enfin en langage savant c’est la métrique d’Alcubierre.
Tutiou a écrit :Ah oui, tant que j'y suis, j'ai souvent entendu parlé des tachyons, particules hypothétiques qui dépasseraient la vitesse de la lumière. Je n'en sais pas plus, j'ai lu quelques trucs sur Internet sans réussir à m'en faire une idée globale. Hypothèse d'une particule dépassant c, présence dans une théorie des cordes... Je suis un peu perdu dans tout ça.
En fait c’est juste une curiosité mathématique, qui a été étudié dans le cadre de la relativité, et qui montre que ces particules auraient une masse imaginaire (dans le sens des nombres complexes) et remonteraient le temps, cela réfuterait le principe de causalité. Etant donné que c’était une possibilité dans certaines théories des cordes, il fallait trouver un principe les interdisant. Je ne sais plus ce que c’est… soit c’est la supersymétrie, soit c’est les espaces de Calabi-Yau, je ne me rappelle plus. Tu peux par exemple lire « L’univers Elégant » si ce n’est déjà fait.
 #39011    par lyamaex
 mercredi 20 avril 2016 à 17:21
Le sujet est intéressant, j'ai bien compris que la vitesse c est indépassable et que la composition de la vitesse ne marche pas pour des vitesses "relativistes" mais j'ai tout de même une question.

Imaginons 1 vaisseau spatial capable d'aller à 200 000 km/s. 2 vaisseaux partent et accélèrent de la même manière mais dans un sens opposé, si bien qu'à un moment ils se croisent (au moment où ils ont une vitesse constante de 200 000 km/s)
Si on se trouve dans l'un des 2 vaisseau, à quelle vitesse voit-on passer l'autre vaisseau si ce n'est pas 400 000 km/s ?
 #39019    par Gbs
 mercredi 20 avril 2016 à 21:33
bongo a écrit :En plus, tu dois avoir les meilleurs dans tes cours (j’ose espérer que la filière où tu enseignes est toujours une filière sélective formant la crème de la crème ?).


Et non bien malheureusement.
C'est un peu dur quand on est hors du système mais bon pour faire court (et pas cours) mais pas trop.

1° Actuellement, et ce n'est pas moi qui le dit mais la madame qui préside à la rédaction des programmes en France, la filière S n'a pas vocation à être une filière scientifique...sisisisisi c'est incroyable mais un jour elle a dit ça. Même qu'elle a ajouté que c'était les filières STI les filières scientifiques. Y-7
LA raison est simple ...tout le monde veut que son petit bébé aille en S, le reste est trop déconsidéré en France (et là il y a un vrai gros problème). Résultat on se retrouve avec entre 1/3 et 1/2 des élèves de seconde générale dans un lycée correct qui demande(nt?) à aller en S. Il n'y a certainement pas cette proportion d'élèves scientifiques (ne rêvons pas) MAIS il doit y avoir au moins 90% de réussite au Bac S comme les autres : bref baissons les exigences en sciences et ça ira bien.

2° Cette cause a pour conséquence un diminution et des contenus et des horaires de science...et par voie de conséquence de leur poids dans l'obtention du Bac. Pour s'en convaincre une petite recherche google avec les mots clefs horaire filière S et coefficients bac S.
Perso ça me fait pleure/peur/crier....En math on a perdu l'équivalent d'un trimestre de cours entre la réforme du bac 1995 et la dernière (bac 2013) et ça rien que sur les classes de première et terminale soit sur 6 trimestres. C'est pas trop compliqué de déduire que oui les élèves sont moins bien formés.

3° Après il ne faut dire que le niveau des élèves baisse. Là je ne suis pas d'accord. Il baisse dans certaines catégories dont le calcul mental, la capacité d'abstraction et de raisonnement etc malheureusement pour les maths et la physique, c'est d'ailleurs en physique que la catastrophe est la plus importante.
Pourtant si l'on tient compte que l'on demande davantage à ces élèves dans d'autres catégories, je ne pense pas que l'on puisse dire qu'ils sont globalement moins bons. Par exemple mon gamin en 5ième a déjà commencé à manipuler des logiciels de CAO (délire). Ils sont beaucoup plus à l'aise pour faire une recherche documentaire, utiliser un ordi...(en langue également je pense).

4° (et pour finir) Le problème est qu'on est en train de tuer les sciences fondamentales et la recherche en particulier. Par contre comme il faut un très grand nombre d'ingénieurs dans notre société, il faut bien les former : et donc il faut remplir les écoles d'ingénieurs. Résultat : même si je ne pense pas que le niveau en science de la génération actuellement en terminale soit meilleur qu'il y a 10, 15, 20 ... ans en arrière, il y aura néanmoins plus de diplômés dans cette génération que dans les autres.



Et donc pour revenir à mon point de départ : non je n'ai pas la crème mais ce n'est pas grave, on ne me demande pas de former des futurs nobels juste d'alimenter les cycles Bac+5 et ça mes élèves bien que moyens en calcul sont très capables de le faire. En sortant des 2 ou 3 années, ils intègrent à 90% une école d'ingénieur (il y en a même quelques uns qui vont à la fac pour être prof les pauvres Y-33 )


Ps: sinon il y a encore de très bons étudiants et c'est pas si rare, ayant la "chance" de participer à des jurys j'ai eu l'occasion d'en croiser pas mal.

PPS : Horaire de 1ière S : 10h à partager pour les sciences et 16h30 pour les autres matières Y-10 , un peu mieux en terminale S avec 16h30 de sciences (dont la spécialité) contre 13h30 pour le reste. Et oui je refuse de compter l'accompagnement personnalisé dans les sciences puisque rien n'oblige à ce que ce soit fait par un prof de sciences ni d'ailleurs que l'on y parle de sciences. J'ai des exemples d'élèves qui ont eu leur prof d'EPS comme prof en accompagnement et même s'il y a mis de la bonne volonté je persiste à croire que le contenu scientifique n'a pas du être important.
 #39021    par Tutiou
 mercredi 20 avril 2016 à 21:53
bongo a écrit :Par curiosité, il y a quoi dans le programme de Terminale S ? T’es en spécialité mathématiques ?

Le voici :
- Raisonnement par réccurence
- Limites de suites et fonctions
- Continuité sur un intervalle
- Compléments sur le calcul de dérivées
- Fonctions cosinus et sinus
- Fonction exponentielle
- Logarithme népérien
- Intégration
- Nombres complexes
- Droites et plans de l'espace
- Géométrie vectorielles
- Produit Scalaire
- Probabilité
- Conditionnement, indépendance
- Notion de loi à densité et statistiques

Voilà pour le tronc commun. Je suis en spécialité physique, mais en spé. maths, on fait les matrices et des choses avec le PGCD que je ne connais pas.

Sinon, merci pour les explications, bongo !

la filière S n'a pas vocation à être une filière scientifique.


Tout à fait d'accord.

LA raison est simple ...tout le monde veut que son petit bébé aille en S, le reste est trop déconsidéré en France


Dans mon lycée, sur les filières générales, la moitié est en S. Il y en a qui savent pourquoi ils y sont, mais beaucoup, sur 150 élèves, bien 60 ne savent pas ce qu'ils font ici, et le disent eux-même !
Je pense qu'en première, on ne fait pas assez de maths (autant qu'en seconde). En comptant trente semaines de cours, une heure en plus ça fait quoi, un bon quatre chapitres ?

Et oui je refuse de compter l'accompagnement personnalisé dans les sciences


Si j'en trouve l'utilité un jour...
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

Nouveau message lumière
par alain404 » jeudi 25 avril 2019 à 09:31 » In Les trous noirs
8 Réponses 
 613389 Vues
 Dernier message de MIMATA
 mercredi 8 mai 2019 à 19:20
Nouveau message black hole & lumière !
par Faerun » mercredi 31 mai 2017 à 19:41 » In Physique - Astrophysique - Chimie
12 Réponses 
 15040 Vues
 Dernier message de Tutiou
 mercredi 7 juin 2017 à 20:53
2 Réponses 
 12912 Vues
 Dernier message de JuPhilae
 jeudi 19 juillet 2018 à 09:52
36 Réponses 
 29981 Vues
 Dernier message de Edji
 lundi 12 juin 2017 à 21:42
4 Réponses 
 10058 Vues
 Dernier message de bongo
 mercredi 3 mai 2017 à 11:27