Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Fractales, la fin de l'entier dans les dimensions

  • Explication de notions mathématiques utilisées en astronomie et dans ce forum
Explication de notions mathématiques utilisées en astronomie et dans ce forum

 #3344    par GAIA
 lundi 29 janvier 2007 à 12:46
Elles sont sublimes, surtout la 2ème. Imaginez ce type de galaxie habitée (comme au cinéma).
Je vois ce que tu faisais à 2 H 42 Mimata. Moi, j' étais dans mon lit après un premier coma, réveillée par la théorie des cordes en train de chercher des idées et de réfléchir au concept des cordes ouvertes et fermées lol et je réfléchissais sur l' éventualité des creuses lol :D

Une question : la fin de l' entier signifie t'elle que nous passons du monde physique au monde quantique, du visible à l'invisible (les particules) ? Et qu'il y a un ordre croissant et décroissant correspondant aux particules les les neutrons, les neutrinons, les tachyons (1 - 1.1. - 1.1.1.) ?

Est ce que c'est une frontière en quelque sorte qui se vérifie par les mathématiques, le monde infiniment grand et le monde infiniment petit ? Un zoom sur l' Univers possible dans toutes les directions, les profondeurs ?
 #4256    par manuelarm
 mardi 9 octobre 2007 à 17:05
le fractale est très difficile à comprendre et même difficile à définir en un langage simple.
Mais l'idée est très simple et géniale, Mandelbrot l'utilise pour expliquer les marchés financiers. On peut utiliser la géométrie fractale poutr calculer la masse d'un nuage, certains cosmologiques disent même que la répartition des galaxies dans l'univers est fractale. Il y a encore surment une quantité d'application non découverte.
 #4327    par quantique
 jeudi 11 octobre 2007 à 23:39
Une application concrète : les murs anti-bruit dont la structure est inspirée par une "architecture" fractale, la structure étant conçu pour réduire progressivement la progression des ondes sonores.

La définition pure est effectivement ardue et le terme fractales englobe un nombre important d'entités finalement très différentes.

J'ai lu un jour le terme "autosimilaire", simple et bien résumé même si restrictif.

Quant au côté artistique qui semble inné à ces structures mathématiques : nous les aimons parce que nous aimons la nature... qui pourrait bien être fractal, disons généré par quelques règles de base simple (oui, on rejoint l'aspect mathématique des choses), règles qui par itération ont créé les formes de vie qui nous entoure.

L'homme aime la nature car nous sommes une forme de vie qui fait partie et qui s'est développée dans la nature, on ne peut qu'aimer cet environnement. Ici, le terme aimer doit être pris comme une complexification (du à l'évolution humaine) du terme "tirer profit, vivre grace à ...".

Donc, on ne peut qu'aimer les formes fractales qui nous rappellent l'environnement qui nous maintient en vie.

Gaïa, on ne peut pas utiliser les fractales pour faire une projection entre le macro et le quantique, les fractales sont la plupart du temps basées sur des récurrences infinies or, le quantique, est précisément une limite, un stop, au zoom dans le très petit. Laurent NOTTALE a d'ailleurs du fixer une limite à son zoom fractal pour maintenir le quantique dans sa théorie (c'est même son but 1er si il veut réconcilier le quantique et la RG)