Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Copernic, Galilée... au secours !

  • Comment se déplacent les planètes, satellites étoiles, galaxies et vaisseaux ou sondes dans l'espace ? La mécanique céleste vous intrigue, posez vos questions ici.
Comment se déplacent les planètes, satellites étoiles, galaxies et vaisseaux ou sondes dans l'espace ? La mécanique céleste vous intrigue, posez vos questions ici.
 #33925    par Astrale
 vendredi 6 mars 2015 à 14:53
Merci, Bongo. Tu n'es jamais trop long dans tes explications et j'adore le forum quand il est si vivant....
 #33926    par Damien7400
 vendredi 6 mars 2015 à 15:44
Jules a écrit :il y a un truc qui me titille dans cette histoire, un avion m'est-il le même temps pour faire le trajet Paris New York que New York Paris ?
Dsl si ma question vous semble bête mais là je suis un peu interloqué.



La réponse est évidement NON! Tous les appareils doivent modifier leur plans de vol en fonction de la météo, ils doivent contourner des couloirs tels que les jets stream, ils les utilisent vent arrière pour réduire leur consommation (jet stream = 500kmh), mais ne peuvent voler contre!!! Nos appareils actuels consomment plus et volent moins vite pour aller vers le Sud, par contre ils remontent le couloir du Rhone tout pépère, le Mistral si modeste soit il oblige à ravitailler 1 fois de plus qu'au retour et rallonge un vol sub-sonique de 15 minutes toutes les heures, 45minutes retour pour 1h20 aller (Reims - Corse en Mirage F1)...

Pour tout remettre en place, suite au "Mais Nahn"... blabla
Les américains ont découvert le Jet stream Nord durant les bombardements aux Japon, quand les largeurs ont raconté "hé tu recules!" avec un anémo qui pointe 500kmh en cabine.... ont les a pas trop écouté, les Japonais eux ont tout de suite exploité la chose, car ça va dans le bon sens vers l'amérique du Nord :)

Un avion vole à 900kmh, par rapport à la masse d'air !!!!! Il peut être poussé ou freiné, comme moi avec mon parapente, si j'ai 28kmh de vent sur une bute, je décolle et reste en vol stationnaire au dessus de ma bute, c'est le principe de la dune du Pyla etc etc... Vitesse AIR, rien d'autre. J'ai été Spécialiste commandes de vol pilote automatique Dassault-Breguet aviation.... Z'allé écouter voui??

Une fusée se moque de l'atmosphère puisque qu'elle dépasse la vitesse de libération en quelques secondes, un avion utilise l'air qu'il compresse pour se propulser, il est limité au lois de l'atmosphère (la "loi unique" c'est son nom), pour passer en trans-sonique puis supersonique, c'est simple: des gros anneaux cracheur de carburant dans le tuyau qui sort du réacteur, 300 à 600 litres de gasoil à la minutes + gros lance flamme = Post Combustion, c'est barbare, inefficace comparé à la quantité de carburant consommé (pas de comburant, seul l'air ambiant) mais ça pousse de 5t à 8t en 23 secondes.

Ne pas confondre vecteur et aérodyne.
 #33929    par Edji
 vendredi 6 mars 2015 à 17:26
Damien, tout ce que tu dis est vrai.
Mais, dans un exercice purement théorique, si le vent est nul (ce qui n'arrive jamais bien entendu), alors l'avion mettra le même temps à l'aller qu'au retour.
Tu nous parle aéronautique, avec talent, là ou nous faisions de la physique théorique.
Désolé si je t'ai vexé avec mon "mah nan". C'était pour rigoler quoi....
 #33939    par ddamio
 vendredi 6 mars 2015 à 19:49
Mine de rien, dans son explication stupide il y a peut être quelque chose à gagner. Imaginons un avion qui au lieu de parcourir admettons 5000 km décollerait verticalement jusqu’à quitter l'attraction terrestre. Il lui suffirait de redescendre pour avoir parcouru la distance sans carburant. Maintenant à savoir si pour quitter l'attraction terrestre cela ne demande pas plus d'énergie que pour parcourir les 5000 km? J'adore la science.
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/non-la-terre-ne-tourne-pas-autour-du-soleil-explique-un-cheikh-saoudien_1652951.html
Dernière modification par MIMATA le vendredi 6 mars 2015 à 20:43, modifié 1 fois. Raison : Fusion de ce sujet avec un sujet déjà existant sur le même thème
 #33940    par Damien7400
 vendredi 6 mars 2015 à 20:04
et bien l'avion ne quittera pas l'attraction terrestre sans dépasser la vitesse de libération, ceci quelque soit son axe de vol, vertical ou horizontal.

Il faudrait que l'engin soit sur une orbite autre que stationnaire (après avoir dépassé la vitesse de libération), et comme l'ISS aurait la Terre qui défilerait en dessous.

Il aura besoin de carburant et de comburant plus un bon système de guidage, peut être valable pour un voyage aux antipodes, mais quelle énergie !! Au lieu de 20h de vol, on pourrait passer à 4 ou 5h...

Un avion glisse dans la masse d'air, les flux laminaires sur sa pariétale génèrent une dépression à l'extrados qui le maintiennent en sustentation ( 1 G à l'accéléromètre rectiligne au lieu de 0.91 posé au sol), tout comme le surfeur se déplace en glissant sur la vague sachant que l'eau sous sa planche se déplace également mais pas dans le même sens (comme pour l'avion, encore heureux qu'il ne doivent pas suivre les vents), le snowboarder dans la poudreuse, le parapente dans la brise, le nageur qui traverse un rivière etc etc etc

Son explication est réellement absurde en tous sens, il suffit de faire le test du pendule avec du sable pour voir le déplacement de la Terre.
 #33941    par Edji
 vendredi 6 mars 2015 à 20:11
ddamio a écrit : Maintenant à savoir si pour quitter l'attraction terrestre cela ne demande pas plus d'énergie que pour parcourir les 5000 km?


Cela parait plutôt évident. Déjà qu'il faut 1000 litres (soit 1 tonne environ) de carburant par seconde à une fusée de moyen tonnage pour s'élever sur les 5000 premiers mètres de son ascension juste pour passer le mur du son. Alors, pour acquérir la vitesse de libération... tu imagines.
Peut-être qu'avec un bon trampoline...