Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Protection gamma

  • Ici on parle des lancements de satellites et des missions spatiales ainsi que des lanceurs eux-même. L'histoire de la conquête de l'espace et les missions d'exploration dans le système solaire.
Ici on parle des lancements de satellites et des missions spatiales ainsi que des lanceurs eux-même. L'histoire de la conquête de l'espace et les missions d'exploration dans le système solaire.
 #37492    par bongo
 mardi 8 décembre 2015 à 11:49
Edji a écrit :L'avitaillement est la procédure consistant à préparer et fournir des vivres, eau, glace, carburant, comburant ou matériel divers. (C'est la définition du dico).

Généralement, et par usage, on ravitaille un point fixe (une base par exemple) et on avitaille un point mobile (un vaisseau par exemple). Cependant, étymologiquement, ravitailler, c'est avitailler à nouveau. En terme de marine quoi.
Et bien j'ai appris un nouveau mot :)
Edji a écrit :Mais bon, ce sont deux synonymes. J'aime bien "avitailler", ça a un coté plus "nautique". Y-20
Si on avitaille... alors ça implique que l'on ait déjà installé des bases ailleurs, et que l'on ait des sortes d'avion ravitailleur pour se ravitailler en vol, ceci implique que l'on accélère le ravitailleur etc...

Au delà de Jupiter, il faut emporter sa propre énergie, donc quelque chose de nucléaire (c'est ce que fait New Horizon, c'est ce que ne sait pas faire Rosetta).
 #37495    par pere uranus
 mardi 8 décembre 2015 à 16:32
Bonjour à tous,
Ddamio, comme te l’a déjà écrit Edji, tu devrais lire plus.
Dans « l’univers du père Uranus » tu découvriras une solution beaucoup plus efficace, légère et plus facile à mettre en œuvre que de capturer un astéroïde pour se protéger des rayons gamma lors d’un voyage spatial.
J’ai écrit « l’univers du père Uranus » à la fin du siècle dernier.
La navette spatiale empruntée par le personnage du père Uranus était protégée contre les rayons cosmiques de deux façons :

1) L’une statique : la navette en forme d’œuf est protégée par une épaisse carapace métallique enrobée dans 3 couches plastiques de kevlar enduites chacune d’une matière réflectorisante.
2) L’autre dynamique : concrétisée par un générateur électrique diffusant autour de la navette, de l’avant vers l’arrière, un champ magnétique.
Ces deux protections sont à l’image de notre sauvegarde terrienne matérialisée par notre enveloppe gazeuse carbonisant tout intrus et notre bouclier magnétique nous protégeant des rayons cosmiques.
Comme quoi, je n’ai pas inventé grand-chose.
Or là où ça se corse et devient plus intéressant, c’est quand un membre du forum, suite à cette description m’a envoyé un message privé me donnant la référence d’un article mentionnant le projet de la NASA pour un prochain voyage habité vers Mars, projet se référant à la protection des astronautes contre les rayons Gamma, dont l’auteur est John SLOUGH.
1) Vaisseau enveloppé dans une matière plastique à base de polyéthylène de la conception de la Nasa : le RXFI
2) A l’aide d’un haut voltage, l’hydrogène stockée à bord sera ionisée et éjectée tout autour de la navette, formant une bulle maintenue autour du vaisseau par un filet supraconducteur parcouru par un courant, le tout constituant un parfait bouclier magnétique.
Comme quoi, il ne faut pas chercher bien loin les idées les plus simples.
htt://www.futura-sciences.com/magazine...ions-9343/
 #37506    par ddamio
 mardi 8 décembre 2015 à 23:41
Pere Uranus, inintéressant aussi, c'est une autre solution. Tu devrais ouvrir un autre poste pour celle là. Le voyage dans un astéroïde est d'une autre dimension, pas un vaisseau comme les stations que l'on sais faire aujourd'hui (avec ce grand plus de la protection gamma). Mais un véritable environnement fait pour des millions d'années si l'on voulait, une ville avec une forêt et des cultures, un mini monde viable aux humains pour des générations. Mais voilà deux solutions alors pour les gamma, peu à peu nous découvrons.
 #37520    par Edji
 mercredi 9 décembre 2015 à 22:53
bongo a écrit : Déjà qu'on a du mal à propulser 1500 tonnes de fusées Saturn


Saturn V faisait plus de 3000 tonnes.
 #37531    par ddamio
 jeudi 10 décembre 2015 à 14:15
"L'énergie potentielle gravitationnelle est, comme toutes les formes d'énergies potentielles, définie à une constante additive arbitraire près. Néanmoins, il est d'usage de fixer la valeur de la constante en prenant la valeur de l'énergie potentielle nulle lorsque la masse est infiniment éloignée du centre de gravité du champ auquel elle est soumise."
Cela veut il dire que lorsque l'astéroïde est à son aphélie (comme indiqué dans les premiers messages), la résistance est pratiquement nulle, dans ce cas déplacer 300 000 tonnes est possible et même beaucoup plus puisque il n'y a plus de poids en fait.
 #37534    par bongo
 jeudi 10 décembre 2015 à 14:44
Edji> effectivement c’est plutôt 3 000 tonnes que 1500 (ma mémoire me fait défaut).
ddamio a écrit :"L'énergie potentielle gravitationnelle est, comme toutes les formes d'énergies potentielles, définie à une constante additive arbitraire près. Néanmoins, il est d'usage de fixer la valeur de la constante en prenant la valeur de l'énergie potentielle nulle lorsque la masse est infiniment éloignée du centre de gravité du champ auquel elle est soumise."
Oui tout à fait. En fait ce zéro à l’infini semble naturel parce que si on le fixe arbitrairement, à partir du moment où on a deux corps… on peut avoir des surprises et dans ce cas on est obligé de choisir le zéro du corps 1, et pas du corps 2 et recaler le potentiel du corps 2 sur le corps 1 etc… ça devient compliqué.
ddamio a écrit :Cela veut il dire que lorsque l'astéroïde est à son aphélie (comme indiqué dans les premiers messages), la résistance est pratiquement nulle, dans ce cas déplacer 300 000 tonnes est possible et même beaucoup plus puisque il n'y a plus de poids en fait.
Quand l’astéroïde est à son aphélie, il est à sa distance maximale du soleil. De quelle résistance parles-tu ?
Si c’est de son inertie… et bien, elle ne varie pas. Tu auras autant de mal à accélérer ce corps à son aphélie qu’à son périhélie.

Par contre la différence est que si tu as la capacité de donner un écart de vitesse (delta v pour les intimes), il y aura beaucoup plus d’effet, si ce delta v est appliqué à l’aphélie qu’au périhélie.
  • 1
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9