Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • 50 secondes sur Pluton

  • Tout ce qui a un rapport avec des vidéos, quelque soit leur source. Si vous souhaitez nous faire partager une vidéo ou vos impressions sur des séries de science fiction (Stargate, Battelstar Galactica, X-Files, etc.), ette rubrique vous attend.
Tout ce qui a un rapport avec des vidéos, quelque soit leur source. Si vous souhaitez nous faire partager une vidéo ou vos impressions sur des séries de science fiction (Stargate, Battelstar Galactica, X-Files, etc.), ette rubrique vous attend.
 #37504    par Tutiou
 mardi 8 décembre 2015 à 22:05
D'accord, et donc cette vidéo a donc mis combien de temps pour nous parvenir ?
 #37505    par Edji
 mardi 8 décembre 2015 à 22:16
3.81 heures à partir du moment où elle à quitté l'antenne de la sonde.
 #37508    par yoyo
 mercredi 9 décembre 2015 à 02:30
Pluton se trouve en moyenne à près de 6.000.000.000 de kilomètre de la terre . . .
Je dirai plutôt : +/- 19.000 secondes à la vitesse de la lumière, ou bien +/- cinq heures et vingt minutes pour la "bonne" réception des informations des images envoyées.
Quelques jours de travail pour les monstres d'ordinateurs de la NASA afin d'avoir un résultat brut.
Et puis quelques semaines, voir plus pour les analyser et les "filtrer" avant de vous les montrer.

Y-20

yoyo
 #37529    par bongo
 jeudi 10 décembre 2015 à 12:41
Je n'avais pas vu que Edji avait posté un message, c'est pourquoi j'en écris un autre avec des compléments.

Sur le site de New Horizon, on peut lire :
http://pluto.jhuapl.edu/Mission/Where-i ... /index.php

que la sonde est à 35.03 unités astronomiques de la terre (en fait depuis Juillet, la sonde est à 177 millions de km de Pluton), soit 4 heures 50 minute lumière environ.
Il faut bien voir que cette distance est liée d'une part au mouvement de la sonde par rapport à l'ensemble du système solaire, mais également de la terre, qui s'éloigne tantôt à 300 millions de km de plus de Pluton quand il est de l'autre côté du soleil.

Après il faut compter le débit, qui à cette distance est extrêmement faible. (quelque chose comme 1 ko/s), le codage de l'information (soit on privilégie un débit important, mais peu de redondance, et donc beaucoup de bruit de transmission, et donc des pertes de paquets, un peu comme le protocole internet, ou bien on privilégie une robustesse de l'information avec des codes auto correcteur d'erreur, des check sum, de la redondance etc... et là on perd en débit.
Dans le cadre de la communication avec une sonde aux confins du système solaire, avec qui on ne peut pas se permettre de lui dire qu'on a pas reçu le paquet numéro XXXX, il vaut mieux que les infos reçues soient très robustes malgré les bruits environnant (surtout électromagnétiques).

Ceci explique pourquoi le débit est bien plus lent que ce que l'on a l'habitude, sachant que la sonde a été envoyé en 2004, donc avec des techno de l'époque.