Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • éclaire

  • Dans cette rubrique, vous pouvez parler de n'importe quoi et de ce qui ne se rapporte pas à l'astro ou aux sciences
Dans cette rubrique, vous pouvez parler de n'importe quoi et de ce qui ne se rapporte pas à l'astro ou aux sciences
 #37742    par alain404
 mercredi 23 décembre 2015 à 12:26
Je voudrez soulever un suger terestre sur les éclaires . Pour que il y est une décharge électrique il faut qu'il est une consantration d'énergie entre deux pole différent . Un plus et un moin ! cela se créer entre le sol et les nuages l' air et ionisé entre sol et nuage et quand les électrons négatif , vont du sol aux nuage rejoindre les positrons positifs .Aprés ce petit rapel de physique ,voici ma question comment peut ce créer les éclaires qui partent des nuages en direction de espace ou se trouve la charge oposé qui gréer l'éclaire?
 #37744    par Tutiou
 vendredi 25 décembre 2015 à 17:56
Il existe des éclairs qui partent des nuages et se dirigent vers le haut.

C'est un phénomène naturel rare et beaucoup plus puissant, dangereux, que les éclairs que nous avons l'habitude de voir.
 #37746    par Edji
 samedi 26 décembre 2015 à 14:35
Salut.

Sans doute entre deux couches atmosphériques qui ont des charges opposées.
Il y a aussi les "farfadets", qui sont des phénomènes électriques de haute altitude, d'une grande rareté et d'une extrême brièveté. Ils ont cependant pu être photographiés à plusieurs reprises par des spécialistes. Très beaux.
 #37791    par Damien7400
 jeudi 31 décembre 2015 à 14:36
alain404 a écrit :Je voudrez soulever un suger terestre sur les éclaires . Pour que il y est une décharge électrique il faut qu'il est une consantration d'énergie entre deux pole différent . Un plus et un moin ! cela se créer entre le sol et les nuages l' air et ionisé entre sol et nuage et quand les électrons négatif , vont du sol aux nuage rejoindre les positrons positifs .Aprés ce petit rapel de physique ,voici ma question comment peut ce créer les éclaires qui partent des nuages en direction de espace ou se trouve la charge oposé qui gréer l'éclaire?



La foudre part souvent du sol, en montagne on sait quand on a chaud au cul: les oreilles bourdonnent, donc ne pas courir car on peut déclencher l'"ARC de SOL". C'est la raison pour laquelle notre matos au sol peut favoriser le foudroiement, si la foudre venait du ciel elle se moquerait bien de la présence de simples mousquetons sur le sol.
A contrario: la foudre tombe aussi du ciel et frappe là où elle frappe. On peut observer en forêt des impacts au sol malgré les arbres environnants. J'ai pu observer les dégâts de la foudre sur une maison à structure métallique (murs en bétons montés sur une charpente/IPNs métalliques) restée intacte, elle a rebondit, mais autour: la foudre est retombée sous la forme d'un parapluie et a frappé dans un rayon de 50m.

Les nuages se chargent lors des cycles de l'eau: le congestus (pluie/neige) part en cumulo-nimbus (direction stratosphère donc grêle), la grêle tombe, fond puis remonte sous forme de vapeur (nuage/ascendance thermique), puis regèle puis retombe puis refond puis remonte etc etc . Après 5 à 7 cycles on obtient un nuage surchargé, à ce point les polarités ne jouent plus grand rôles: les différences de chargent entre en oeuvre.
Différences de charges entre nuages: donc les éclairs peuvent naviguer horizontalement ou verticalement entre différentes couches ou nuages ayant des potentiels différents. Si nuage 1 = 10 000V et nuage 2 = 2 000V, l'éclair passe de 1 à 2. Une fois homogène, la charge complète de l'atmosphère favorise les impacts au sols. Mais l’électricité préférera s'équilibrer localement entre nuages et couches, plutôt que de foncer directe au sol à travers l'atmosphère. Si les couches supérieures ont une certaine charge (et/ou polarité), elles favoriseront également des échanges (+ de charge dans les nuages donc foudre par exemple)....

Charge et/ou polarité

Si différences de charge mais même polarité: ça marche aussi. L'atmosphère est un diélectrique semblable et modélisable à un condensateur. Accumulation -> décharge.