Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Mais pourquoi JP Tout Le Monde n'y crois pas?

  • Ici on parle des lancements de satellites et des missions spatiales ainsi que des lanceurs eux-même. L'histoire de la conquête de l'espace et les missions d'exploration dans le système solaire.
Ici on parle des lancements de satellites et des missions spatiales ainsi que des lanceurs eux-même. L'histoire de la conquête de l'espace et les missions d'exploration dans le système solaire.
 #41008    par Edji
 dimanche 23 octobre 2016 à 04:50
T'as lu ça où Tutiou ?
Ça m'épate au pistou... (JDM) 0-icon_cheesygrin
 #41019    par pere uranus
 lundi 24 octobre 2016 à 15:03
Bonjour à tous ainsi qu’à tous les pékins du coin.
Voici un sujet magnifique, un de mes préférés : Comment quitter notre planète afin d’en visiter une autre sans pour autant heurter «quiconque » (Tiens ! celui-là tu l’avais oublié, Edji !) 0-icon_idea
Qu’est-ce qui nous empêche de le faire ? « La vitesse » bien sûr ! Une très grande vitesse qui sous-entend une énergie, une force capable d’emmener nos vaisseaux au-delà de la vitesse de la lumière.
Nous avons cependant tout ce qu’il faut techniquement pour voyager dans l’espace : capsules, atterrisseurs (avec peut-être quelques modifications), etc…. sauf une force fondamentale apte à propulser ou à tracter nos véhicules spatiaux au-delà de 300 000 km/s
Doit-on baisser les bras, capituler et ne plus jamais envisager de quitter notre globe au-delà du système solaire ?
Se tournant vers le passé et prenant en compte les avancées technologiques notamment en physique, nous nous apercevons qu’elles sont fulgurantes.
Un exemple : en 1850 les pékins les plus nantis se déplaçaient à cheval, en 1950 en jet privé, en 2050 ils auront abandonné leur résidence martienne pour aller au-delà.
Quelle pourrait donc être cette énergie capable de nous projeter si loin et si vite ?
Pourquoi pas la gravitation ? N’en déplaise à Mimata.
Des engins spatiaux mus grâce à la gravitation, à l’attraction et non à la propulsion, ce n’est pas si absurde. Nos vaisseaux se servent déjà de la gravitation d’un astre pour accroître leur vitesse ou modifier leur trajectoire. Pourquoi ne pas s’en servir dès le départ et tout au long du trajet ? Cela nécessite bien entendu d’approfondir nos connaissances sur cette force fondamentale si mystérieuse.
Pourtant Mimata nous dissuade d’espérer de tels voyages paradoxalement à cause de nos connaissances scientifiques.
Oui c’est vrai, il y a aujourd’hui un mur infranchissable, c’est le mur de la lumière ou plus précisément la théorie de la relativité comme autrefois la religion au temps de Galilée.
Gare à ceux qui essaient de le franchir, ce mur, les scientifiques attachés à mesurer la vitesse des neutrinos en savent quelque chose. 2-t0139
SaM42 tu m’as l’air optimiste envers l’avenir des voyages spatiaux. Tu as certainement raison, c’est le propre de l’homme condamné, sans raison d’ailleurs, à aller voir ailleurs. 2-p0312
Prends garde quand tu échangeras des idées avec Edji, sois attentif à ne pas trop critiquer ces propos, j’en sais quelque chose. Le nombre de noms d’oiseaux dont il m’a affublé ne rentrerait pas dans une volière. zh0115
Sinon ce sauvageon a de bonnes connaissances en astronomie ainsi qu’en vocabulaire.
Je préférais t’avertir car tu m’as l’air bien susceptible.
Sache que pour le terrible Edji « pauvre pékin », sur l’échelle des valeurs, équivaut à un titre de noblesse.
Bien le bonjour. Père Uranus.
 #41022    par Edji
 lundi 24 octobre 2016 à 17:02
Salut PapU.

Te revoilà vieux hibou déplumé et cacochyme !!? Ça fait plaisir ! Tu m'avais manqué. Y-17
Ce ne sont pas des noms d'oiseaux. Ce sont d'affectueux sobriquets. Y-43 Tu es dur.

Doit-on te rappeler que l'histoire de la vitesse des neutrinos était un artefact instrumental ? Et te rappeler que rien ne peut dépasser la vitesse de la lumière ? Sauf à s'affranchir de l'espace temps lui-même. En ce cas, ce n'est même pas qu'on aille plus vite que la lumière. C'est qu'on est plus rapide à couvrir une distance. Par exemple, si on peut "distordre" l'espace temps, alors on peut rester immobiles dans notre référentiel, et couvrir une distance supérieure à celle parcourue par la lumière dans le même temps. Tout cela est purement théorique bien sûr ; mon cher vieux tonneau vermoulu et délatté.

Avec nos technologies actuelles, si on voulait accélérer un vaisseau de 1000 tonnes à 10% de la vitesse de la lumière, il faudrait l'équivalent d'une année de la consommation mondiale d'énergie. Théoriquement, c'est faisable puisqu'on peut produire une telle quantité d'énergie chaque année. Mais il faudra trouver autre chose pour alimenter notre chauffage ou nos climatiseurs... 0-icon_mrgreen
 #41024    par MIMATA
 lundi 24 octobre 2016 à 19:00
Je ne voulais pas jouer les rabats joie. Je tentais juste une explication du "Pourquoi les spécialistes n'y croient pas". Je n'ai d'ailleurs pas fermé la porte à l'espoir : j'ai bien dit qu'il nous fallait 2 révolutions qui nous limitent à l'heure actuelle. Les messages suivants évoquent d'ailleurs exactement les 2 problèmes que j'ai cité.

J'espère moi aussi qu'on finira par découvrir un moyen de dépasser ces limites, d'ailleurs, dans Star Trek, Star Gate ou dans Star Wars, ils ont bien un système sinon les films seraient vraiment trop long et ennuyeux... Dans le pire des cas, il nous restera la stase ou la cryogénisation pour passer le temps...comme dans Alien...
 #41032    par SaM42
 mercredi 26 octobre 2016 à 15:17
+1 Père Uranus, j'ai adoré tes récits!
R.I.P Isaac A. Y-20