Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Conceptualisation du "temps" quantique

  • La physique quantique est l'appellation générale d'un ensemble de théories physiques qui s'opposent à celle de physique classique, cette dernière ayant échoué dans la description de l'infiniment petit (atomes, particules) et dans celle de certaines propriétés du rayonnement électromagnétique.
    La physique quantique comprend : l'ancienne théorie des quanta, les postulats de la mécanique quantique, la mécanique quantique non relativiste, la physique des particules, la physique de la matière condensée, la physique statistique quantique, la chimie quantique, les théories candidates à une description de la gravité quantique.
La physique quantique est l'appellation générale d'un ensemble de théories physiques qui s'opposent à celle de physique classique, cette dernière ayant échoué dans la description de l'infiniment petit (atomes, particules) et dans celle de certaines propriétés du rayonnement électromagnétique.
La physique quantique comprend : l'ancienne théorie des quanta, les postulats de la mécanique quantique, la mécanique quantique non relativiste, la physique des particules, la physique de la matière condensée, la physique statistique quantique, la chimie quantique, les théories candidates à une description de la gravité quantique.
 #4558    par GAIA
 lundi 3 décembre 2007 à 21:51
Nan, nan, nan. Facile à trouver sur le net. Oui, t'es pas né de la dernière pluie, t'imagines bien que j'ai regardé sur le net et j'ai un bouquin sur l'application de l'expérience dans le domaine quantique (le matou). J'ai lu les généralités sur wiki mais c'est terriblement ardu, relisant plusieurs fois le même passage.

La dualité onde /corpuscule c'est du domaine de la particule sub-atomique, c'est ça ?

Ben c'est très difficile à comprendre, et, pour l'instant je ne me lancerais pas là dedans, d'ailleurs je ne suis pas sûre d'avoir les neurones assez solides.

Je veux juste la généralité sans entrer dans le détail. Déjà, là, j'ai la testa del lampiona qui chauffe. :Y-30:
 #4563    par manuelarm
 mardi 4 décembre 2007 à 14:32
Le premier à associer une onde au particule et Louis De Broglie dans sa thèse d'etat en 1924 (je crois), et il a fallut attendre une experience de de 1927 sur l'electron pour en avoir la preuve.D'ou le principe de dualité, mais ce qui est amusant avec les experience, c'est que le comportement onde/corpuscule épent souvent de son niveau d'energie, donc on pourrait conclure que la particule reagit comme un corspucule pour une plage de niveau d'energie ou comme une onde sur d'autre plage de niveau energie.
 #4645    par GAIA
 vendredi 28 décembre 2007 à 16:58
Est ce qu'il convient de faire une distinction dans l' écoulement du temps entre le temps qualifié de "discret" dans la quantique et le temps qualifié de "stroboscopique" dans la théorie du dédoublement de Jean-Pierre Malet ?

Le temps stroboscopique serait le passage de la décohérence, d'un état quantique à un état classique, c'est à dire un temps observable non observable,

et le temps discret serait celui de réalités multiples - des espaces de temps (invisibles pour nous) mais cohabitant dans une dimension spatiale 3 D, dans un temps continu-discontinu ?

Le temps "discret" se serait par différentiation celui du Temps de Planck ? Un temps "neuf" qui jouerait sa partition de présent et de futur et qui serait le passé composé ?

Ce qui me paraît étonnant c'est que l'on parle de 3 temps -passé, présent, futur.
Or, pour que le présent existe , il lui faut un passé qui a été a moment donné un futur.

Ca ne vous surprend pas, en pensant qu'avant le Big Bang il n'y avait rien que le Big Bang n'ait pas de passé ? Moi, si ! Comment l' Univers a t'il pu créer le Big Bang, donc il démarre "de plein pied" un présent s'il n'avait pas de passé ???

Dans sa Théorie du Dédoublement, Jean-Pierre Malet, aurait pu prédire sur la période de référence 2000-2007, l'existence de nouvelles planètes ou planétoïdes au-delà de Pluton ???
 #4778    par GAIA
 lundi 14 janvier 2008 à 23:23
Pensez-vous que les espaces-temps dits "discrets" de la théorie quantique pourraient se trouver dans notre dimension spatiale physique.

Ils seraient des intras-temps et pourraient représenter la fâmeuse matière noire que les physiciens tentent d'expliquer, soit 90 %, cette matière noire qui changerait d'état et deviendrait de l' énergie ?

Un maillage les relierait dans l'Univers.

Quel est votre avis sur cette approche ?
 #4788    par quantique
 mardi 15 janvier 2008 à 20:59
En théorie quantique, le temps est continu ; le concept d'espace temps version RG ne peut se transposer en physique quantique. Par contre, rien n'interdit qu'en effet, dans les trous de la discrétion spatiale, on puisse trouver de l'énergie et peut être la noire qui nous manque tant.

Quant au maillage, why not, une ressemblance même de principe avec la théorie de la gravitation quantique à boucles...
 #47661    par Rayon de soleil
 vendredi 17 janvier 2020 à 22:02
Vous pouvez assister à l'enterrement du "temps" ici :
http://www.guillemant.net (recherches récentes d'un physicien français)

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

2 Réponses 
 75731 Vues
 Dernier message de Madarion
 dimanche 24 novembre 2019 à 14:00
4 Réponses 
 12745 Vues
 Dernier message de bongo
 jeudi 31 mai 2018 à 13:55