Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Modulation de l'univers dans lequel nous vivons et autre.

  • Dans cette rubrique, vous pouvez parler de n'importe quoi et de ce qui ne se rapporte pas à l'astro ou aux sciences
Dans cette rubrique, vous pouvez parler de n'importe quoi et de ce qui ne se rapporte pas à l'astro ou aux sciences
 #44201    par Grisouille_421
 vendredi 29 décembre 2017 à 21:08
Bonjour à tous !

Brièvement, j’essaye de réfléchir sur entre autre, des thématiques tel que les voyages intra temporaux, la matérialisation moléculaire que je considère qu’il soit possible de mettre en place par l’intermédiaire d’effets de contrastes lumineux, en intensifiant par le biais d’un rayonnement intensifié, en quelques sorte, ce que j’essaye de formuler, c’est qu’il serait utile de considérer qu’il soit possible de matérialiser une séquence animée ou non par l’intermédiaire d’un flux lumineux placé en chambre noir et en intensifiant je me répète le contraste de cette séquence.
J’ai aussi brièvement modélisé un schéma qui laisse transparaître le voyage dans des temps hypothétiques en utilisant un vecteur partant du point abscisse et ordonnée 0 matérialisé par un vecteur d’axe effectuant une coupe bissectrice et médiane entre les axes positifs de ces mêmes abscisses et ordonnés. Le vecteur défini dans cette schématique représente le continuum de présent existant au travers de ce qu’est la réalité existante et au travers de l’avancé des évènements dans un contexte qui corrobore avec un présent dans lequel nous ne sommes que continuité de ce qui a été. Soit sur un axe ainsi défini, tout évènement serait présent et réalité d’un moment existant, à venir, ou ayant existé. Sur de différents hypothétiques on peut trouver sur divers points des réalités toutes autres avec des interférences positives ou négatives sur les différentes réalités passées, présentes ou à venir. Ce qui équivaut avec cette schématique a laisser transparaître les différentes hypothétiques des moments et instants T équivalents à des présents, passés, ou futurs conditionnés à une interférence de l’homme sur ce contexte prédéfini. On peut ainsi, grâce à cette schématique matérialiser d’un point de vue mathématique les différentes réalités existantes ou à exister sur un contexte présent, passé et futur.
Simple modélisation.
Aussi, je considère que l’univers n’est pas une extension infinie et qu’il est confiné en lui-même et se trouve être non extensible sur le principe actuel des choses. Je ne corrobore pas avec le principe d’expansion de l’univers. Ce que je tends à expliquer, c’est que sur un principe je voudrai prendre l’exemple d’un tube à essai, d’une simple éprouvette.
Je tiens à comparer les délimitations de ce fameux tube à essai (simple éprouvette) comme étant les limites de cet univers qui ne serait alors pas infini.
J’explique pourquoi j’utilise cette approche :
Je considère que l’univers qui est actuellement en continuel modularisation au sein d’un espace évolutif restreint exécute un mouvement qui est oscillatoire, à savoir le mouvement des planètes des différents gaz et de tous ce qui compose cet univers auquel nous appartenons.
Je suppose qu’il serait possible, et ce, grâce à l’intervenante de l’Homme sur les mélanges gazeux qui constituent « l’équilibre » de notre univers d’opérer une modularisation qui se traduirait par un affaissement du système planétaire dans lequel nous évoluons.
Je reviens à ce fameux tube éprouvette. Imaginez maintenant que de par l’interférence de l’Homme sur les différentes sur sources de magnétisme qui composent et qui font qu’il ait une gravité sur la planète sur laquelle nous évoluons, à savoir extraction minière qui peuvent être comparées à ce que sont les flux de métal en fusion qui circule au travers de la lave qui s’épand au travers des différentes couches qui constituent notre écorce terrestre, on peut arriver à moduler l’axe de rotation de la terre et laisser transparaître une modification du contexte temps dans lequel nous évoluons (influx sur les calendriers lunaires et solaires). Imaginez mêlés à cela des changements de constitution au niveau de la composition gazeuse de ce qu’est l’environnement qui fait que nous évoluions sur une planète où la vie ait pu apparaître et une acclimatation de l’espèce que nous sommes, sur le simple principe de l’évolution. Imaginez aussi que de simple modifications gazeuses tels que des trous dans la couche d’ozone, ou plus accentués pourraient à terme porter l’univers à ralentir son activité au niveau des flux et arrêter sa pseudo expansion, toujours en un vase clos. Il se pourrait alors que ce qui compose ce même univers en vienne à s’affaisser sur lui-même. Non pas s’effondrer, mais ralentir sur les cadences qui constituent l’équilibre de ce qu’est le principe des orbites, de ce qui est aussi le fait des différents axes rotatoires des différentes planètes de l’équilibre de ce qu’est notre système solaire et autres. Imaginez que comme maintenant, la main de l’Homme agisse comme un simple poussoir sur une seringue dont l’extrémité aurait été obturée, vous obtiendriez une concentration de ce qui est contenu au sein de cette même seringue. La force exercée serait significative et permettrait à tout ce qui est enclos à l’intérieur de cette même surface confinée de se diriger sur son extrémité basse. Mais ne pouvant pas quitter son contenant, les efforts de pression se concentreraient sur les extrémités des parois constituant l’emprisonnement de cette substance, en l’occurrence, l’univers. Ce que je veux dire, c’est qu’il est fort possible que tout ce qui constitue l’équilibre à l’heure d’aujourd’hui rationnel de ce qui compose le monde qui nous entoure soit chamboulé par une simple action constituée par une interférence de source organique : l’Homme
Aussi, sur cette approche, je considère qu’il soit envisageable que la lumière issue du rayonnement solaire et de ses rayonnements puisse alors être innée en elle-même, à savoir, lors de cette éventuelle modification moléculaire de ce qui compose notre entier univers, il pourrait y avoir une source éternelle de luminosité sur un axe partant de la base de cet hypothétique monde dans lequel les planètes se trouveraient être confinés sur le bas par l’effort exercé grâce aux différents mélanges gazeux effectuant une pression suffisamment substantiel sur celles-ci.
Ce qui permettrait à cet univers futur d’être, serait la force de pression exercée par la densité gazeuse sur les extrémités de notre univers.
Quand je dis que l’univers et confiné en lui-même, je veux signifier qu’il existe sur ses extrémités des densifications gazeuses suffisamment conséquentes pour pouvoir éviter l’expansion de celui-ci.

Si un de ces sujets intéresse quelqu'un, merci :grin:

Ps : je n'ai pas de niveau d'instruction
 #44202    par MIMATA
 vendredi 29 décembre 2017 à 21:32
Bonjour,

Dis donc ! Ca en fait plein de mots qui vont savant mais qui mis bout à bout ne veulent rien dire ! Je crois que je n'ai pas compris la moindre phrase de ce charabia. >:)
Larousse a écrit :Charabia : Langage ou style bizarre, incorrect, ou qu'on ne comprend pas.

Source : http://www.larousse.fr/dictionnaires/fr ... 06Larousse


En plus c'est un gros pavé et c'est posté n'importe où dans le forum, donc je déplace.

Bon courage et essaie d'être un peu plus clair quand même si tu veux échanger.
 #44203    par Edji
 samedi 30 décembre 2017 à 04:25
Salut à toi et sois le bienvenu sur le forum.
Grisouille_421 a écrit :la matérialisation moléculaire
C'est quoi ?
Grisouille_421 a écrit : les voyages intra temporaux
C'est quoi ?
Grisouille_421 a écrit :par l’intermédiaire d’effets de contrastes lumineux
C'est à dire ?
Grisouille_421 a écrit :le continuum de présent existant au travers de ce qu’est la réalité existante
La réalité existante ?? Si c'est réel... Je comprends pô.
Grisouille_421 a écrit : Ce qui équivaut avec cette schématique a laisser transparaître les différentes hypothétiques des moments et instants T équivalents à des présents, passés, ou futurs conditionnés à une interférence de l’homme sur ce contexte prédéfini.
Ça, je crois comprendre. C'est dans le cadre du multivers quoi. Le fameux : chaque décision que nous prenons nous sépare d'un instant T dans un univers U pour nous amener dans un instant T' dans un univers U'. J'ai bon ?
Grisouille_421 a écrit :grâce à l’intervenante de l’Homme sur les mélanges gazeux qui constituent « l’équilibre » de notre univers
C'est quoi ?
Grisouille_421 a écrit : être innée en elle-même
Ceci s'appelle un pléonasme.
Grisouille_421 a écrit : la force de pression exercée par la densité gazeuse sur les extrémités de notre univers.
C'est où l'extrémité de l'univers ?
Grisouille_421 a écrit :je n'ai pas de niveau d'instruction
Pas de soucis. Voici des liens pour toi :
http://bescherelle.com/
http://bescherelle.com/le-conjugueur-bescherelle
http://bescherelle.com/bescherelle-lort ... 2218951992
https://www.pourlesnuls.fr/livres/loisi ... 2754074629
http://www.regardsurlemonde.fr/blog/le- ... r-les-nuls

Bonnes fêtes. :beers:

Et, peut-être, un conseil pour l'an nouveau :

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

6 Réponses 
 1322 Vues
 Dernier message de Ganixis
 dimanche 9 octobre 2016 à 18:32
Nouveau message Naissance quantique de l'univers?
par gammarayburst » mardi 16 août 2016 à 16:50 » In Le Big Bang
8 Réponses 
 1654 Vues
 Dernier message de Edji
 vendredi 19 août 2016 à 17:51
7 Réponses 
 3010 Vues
 Dernier message de Edji
 lundi 17 septembre 2018 à 19:23
Nouveau message Question par rapport à l'expansion de l'univers
par Phoenixia » dimanche 16 septembre 2018 à 09:29 » In Autres théories
13 Réponses 
 8794 Vues
 Dernier message de bongo
 dimanche 23 septembre 2018 à 11:37
Nouveau message Above Earth, l'univers accessible à tous !
par Backpackers » mercredi 31 août 2016 à 14:18 » In Autres sujets
11 Réponses 
 1602 Vues
 Dernier message de Backpackers
 dimanche 4 septembre 2016 à 21:44