Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • "Etoile" Très brillante qui "disparais" puis "réapparais"

  • Ici on raconte ses expériences et observations. On y parle aussi des éclipses ou autre phénomène astronomique que vous auriez observé.
    Que peut-on observer et comment procéder ?
Ici on raconte ses expériences et observations. On y parle aussi des éclipses ou autre phénomène astronomique que vous auriez observé.
Que peut-on observer et comment procéder ?
 #44691    par Bryan
 mardi 17 avril 2018 à 03:34
Bonsoir, bon je m'explique pour ce titre plutôt étrange,
J'étais avec un ami aujourd'hui vers 2h00 du matin ( 17/04) et on regardait les étoiles comme on fait souvent.
Nous avons observer la grande ours puis on a remarqué une "étoile" très brillante a environ 40° au dessus de l'horizon au Sud, pendant 10 minutes on regardais le point lumineux qui après déduction et en fonction de la position était Jupiter mais cela nous semblait vraiment brillant.
Puis ce point perdit un peu d'intensité et pendant un court instant a quasiment disparu pendant une vingtaines de secondes pour " Réapparaître" et reprendre son intensité initial.

Cela fait maintenant plus d'une heure et demi que nous recherchons des informations concernant cette perte intense de luminosité, sa forte luminosité ainsi que sa disparition quasi total pendant un court instant.

On pensait à une éclipse sur Jupiter ou quelque chose qui bloque la lumière.

Désolé pour ce message un peu flou, on ne connait pas grand chose mais on est plutôt curieux.

Merci à vous.
 #44692    par Damien7400
 mardi 17 avril 2018 à 08:25
Salut,

cette nuit il y avait des formations nacrées (cirrus, cirro-stratus) un peu partout, elles approchent par le Sud-Sud-Ouest (une pertu/front chaud approche par l'Atlantique du Maroc à l'Angleterre), vous avez certainement eu un petit nuage devant votre astre.
ciel-sud.JPG
Pour l'altitude il faut rajouter 5 à 10° car je suis en Allemagne par 50° Nord.
Jupiter à 22°, ou environ 30° dans le Sud de la France
Acturus plus haut près des 60°

Sur le fond celeste il est difficile d'apercevoir des nébulosités lenticulaires ou des formations nacrées (Cirrus > 6000m) car trop haut pour réfléchir la polution lumineuse et signaler leur présence.
17_04_2018.JPG
Sinon, Io a partiellement eclipsé Jupiter vers 1h00, mais on parle de transit ici:
io.JPG
la taille de l'ombre n'est pas formidable, pas de quoi modifier la magnitude visuelle :yum:
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
 #44693    par Bryan
 mardi 17 avril 2018 à 12:36
Merci de ta réponse super construite :grinning: !
On pensais aussi au nuage, mais ce qui nous fait douté c'est que le ciel était complètement dégagé et qu'il y avais d'autres étoiles à côté, qui elles n'ont absolument pas changé d'intensité.
Le fait que cette étoile brillait vraiment fort pour un court instant était étrange, pour mon ami et moi c'était la première fois que nous voyons une étoile si brillante et qu'augmentait sa luminosité a vu d’œil.
Une expérience vraiment étrange, pour illustrer ça imaginons que Jupiter avait un bouton d'intensité, et que vous le tournez jusqu'à la puissance maximal pour ensuite le baissé au minimum et le remettre en l'espace de 2 minutes à 80 % de sa puissance initiale.

Enfin en tous cas merci ! Si jamais vous avez d'autres hypothèses je suis preneur !
( Je suis du coté de lyon en France )
magalou.png
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
 #44694    par Damien7400
 mardi 17 avril 2018 à 13:52
Bryan a écrit :
mardi 17 avril 2018 à 12:36
Le fait que cette étoile brillait vraiment fort pour un court instant était étrange, pour mon ami et moi c'était la première fois que nous voyons une étoile si brillante et qu'augmentait sa luminosité a vu d’œil.
Désolé, il m'avait semblé qu'elle avait au contraire réduit sa luminosité pour un instant, et non augmenté.
 #45062    par Damien7400
 vendredi 22 juin 2018 à 19:43
Depuis quelques temps dans les environs de la Grande Ourse, ou entre la Polaire et Vega j'aperçois (surtout le soir après le couché de Soleil) des flashs de magnitude et couleurs équivalentes à Arcturus ...
Les flashs sont très courts et puissants mais pas moyens de voir une trajectoire (toutefois j'ai eu l'occasion de suivre un Iridium sur plusieurs nuit, très puissant et très court, mais 2 à 3 flashs étaient visibles sur la trajectoire).

En regardant sur plusieurs planétariums j'y vois bien des Iridiums en pagaille (vu la zone d'observation), certains correspondent aux timings mais pas de flashs prévus dans les éphémerides...

je cherche encore....

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

11 Réponses 
 1366 Vues
 Dernier message de Damien7400
 samedi 24 septembre 2016 à 23:35