Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Marcher rallonge la durée de la vie ?

  • La relativité générale est une théorie relativiste de la gravitation. Elle décrit l'influence sur le mouvement des astres de la présence de matière et, plus généralement d'énergie, en tenant compte des principes de la relativité restreinte. La relativité générale englobe et supplante la théorie de la gravitation universelle d'Isaac Newton.
    Une question à ce sujet ? Demandez toujours...
La relativité générale est une théorie relativiste de la gravitation. Elle décrit l'influence sur le mouvement des astres de la présence de matière et, plus généralement d'énergie, en tenant compte des principes de la relativité restreinte. La relativité générale englobe et supplante la théorie de la gravitation universelle d'Isaac Newton.
Une question à ce sujet ? Demandez toujours...
 #45761    par bongo
 vendredi 14 septembre 2018 à 09:27
C'est très sympa de revenir, j'étais déçu que tu parte.
Bon... normalement quand tu viens faire ce genre de remarque, il est courant de donner le lien de la page, copier un extrait de l'article, et mettre en surbrillance que le mot réciprocité est bien là où tu l'as dit... ce qui m'éviterait de le faire.

L'article en question :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_des_jumeaux
En physique, le paradoxe des jumeaux ou paradoxe des horloges (Clock paradox), présenté par Paul Langevin au congrès de Bologne en 1911, mais pas encore clairement sous forme de paradoxe, est un paradoxe issu d'une expérience de pensée qui semble montrer que la relativité restreinte est contradictoire.
Bon... ça ne prouve rien, mais il existe un outil qui s'appelle rechercher sur la page, et en tapant réciprocité, je ne trouve rien du tout...

A la rigueur il y a le mot "réciproquement" dans le paragraphe sur la classe OG :
Pour eux, toujours selon Tonnelat, « il faut appliquer des principes plus généraux qui permettent de calculer le mouvement « libre » de B dans le système propre de A, et réciproquement ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_ ... _classe_OG

Et la classe OG correspond à :
À la suite de Marie-Antoinette Tonnelat, on peut classer les prises de position en trois catégories : (1) Les acceptants (AR), pour qui la Relativité restreinte permet de conclure que pour finir B est plus jeune que A ; (2) Les opposants (OR), pour qui la Relativité restreinte permet de conclure que A et B se retrouvent au même âge ; enfin les généralisateurs pour qui le paradoxe ne peut se résoudre qu'à la lumière de la Relativité générale. On peut affiner la classification de Tonnelat en distinguant la classe OG de ceux pour qui la Relativité générale conduit à des conclusions différentes de celles couramment acceptées, et la classe AG de ceux pour qui la Relativité générale confirme, mais avec des arguments différents, que B retrouve A en étant plus jeune que lui.
 #45762    par lodeli
 vendredi 14 septembre 2018 à 10:58
dans l'intro de l'article
toutefois, celui qui voyage est en droit de considérer, les lois de la physique restant identiques par changement de référentiel, qu'il est immobile et que c'est son frère et la Terre qui s'éloignent à grande vitesse de lui. Il pourrait donc conclure que c'est son frère, resté sur Terre, qui est plus jeune à la fin du voyage. Ainsi chaque jumeau pense, selon les lois de la relativité restreinte, retrouver l'autre plus jeune que lui. Est-on tombé sur un véritable paradoxe qui, comme Painlevé l'a indiqué à Einstein en 1922 (soit 6 ans après la publication de la relativité générale), peut mettre en cause la cohérence interne de la théorie de la Relativité ?
et il y a un schema associé
 #45775    par bongo
 lundi 17 septembre 2018 à 16:49
Oui c'est l'origine du paradoxe, chacun peut considérer que c'est l'autre qui est en mouvement, et à la fin chacun devrait trouver l'autre plus jeune que le premier.
Cependant... et c'est là le problème, le jumeau voyageur subit une accélération pour revenir, et donc son référentiel n'est pas équivalent au jumeau sédentaire, donc les deux situations ne sont pas symétriques.
 #45776    par lodeli
 lundi 17 septembre 2018 à 17:34
la base du principe dit que les mouvements sont relatifs et non absolus quelques soit la nature de ces mouvement. Sinon, il faut tenir compte de l'ensemble des mouvements auquels sont soumis les observateurs et donc revenir à un systeme absolutiste avec une reference universelle
 #45779    par bongo
 lundi 17 septembre 2018 à 19:56
lodeli a écrit :la base du principe dit que les mouvements sont relatifs et non absolus quelques soit la nature de ces mouvement.
Alors... oui et non...
Je reviens sur l'histoire des sciences. Ce que tu appelles principe de réciprocité, ça s'appelle principe de relativité, et c'est connu depuis Galilée. Selon ce principe, les lois de la physique sont les mêmes dans tout référentiel galiléen.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_ ... ivit%C3%A9
Le principe de relativité1 affirme que les lois physiques s'expriment de manière identique dans tous les référentiels inertiels : les lois sont « invariantes par changement de référentiel inertiel ».
Ca veut dire qu'à partir du moment où tu es en mouvement rectiligne uniforme par exemple sur terre, tu ne sais pas distinguer si tu es au repos, ou en mouvement.

Par contre... ce principe ne concerne pas les mouvements accélérés... dans le cadre de la physique de Newton, les mouvements accélérés sont... accélérés de manière absolu.

Dans le cadre du paradoxe des jumeaux de Langevin, l'un des jumeaux n'est pas dans un référentiel galiléen.

Le principe de relativité a été généralisé par Einstein, (voir par exemple le principe de Mach) grâce au principe d'équivalence. Et en effet, la RG montre que tout mouvement accéléré peut être remplacé par un champ de gravitation.
 #45784    par lodeli
 mardi 18 septembre 2018 à 11:11
bongo a écrit : Ce que tu appelles principe de réciprocité, ça s'appelle principe de relativité, et c'est connu depuis Galilée. Selon ce principe, les lois de la physique sont les mêmes dans tout référentiel galiléen.

celui d'Einstein n'existe pas depuis Galilé, et c'est lui qui permet de dire que si le temps du voyageur s'écoule plus lentement pour le sédentaire, celui du sédentaire s'écoule plus lentement pour le voyageur.
on peut dire en quelque sorte c'est un effet de perspective relativiste, et personnellement ça me permet d'en déduire que quelque soient les mouvement des jumeaux ils auront le meme age quand il seront au meme endroit.
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

 Sujets similaires

 Stats

 Dernier message

Nouveau message Calcul de la durée du jour
par unbewusst » mercredi 12 juillet 2017 à 10:48 » In Mathématiques
0 Réponses 
 627 Vues
 Dernier message de unbewusst
 mercredi 12 juillet 2017 à 10:48