Astronomie, Univers, Planètes et Satellites du Système Solaire, Pratique de l'Astro, Astrophotographie, Théories Scientifiques 

  • Si on regarde....ou non.

  • La physique quantique est l'appellation générale d'un ensemble de théories physiques qui s'opposent à celle de physique classique, cette dernière ayant échoué dans la description de l'infiniment petit (atomes, particules) et dans celle de certaines propriétés du rayonnement électromagnétique.
    La physique quantique comprend : l'ancienne théorie des quanta, les postulats de la mécanique quantique, la mécanique quantique non relativiste, la physique des particules, la physique de la matière condensée, la physique statistique quantique, la chimie quantique, les théories candidates à une description de la gravité quantique.
La physique quantique est l'appellation générale d'un ensemble de théories physiques qui s'opposent à celle de physique classique, cette dernière ayant échoué dans la description de l'infiniment petit (atomes, particules) et dans celle de certaines propriétés du rayonnement électromagnétique.
La physique quantique comprend : l'ancienne théorie des quanta, les postulats de la mécanique quantique, la mécanique quantique non relativiste, la physique des particules, la physique de la matière condensée, la physique statistique quantique, la chimie quantique, les théories candidates à une description de la gravité quantique.
 #47148    par Atam
 mardi 14 mai 2019 à 22:23
J’ai vue des vidéos sur les expériences des fentes de Young. Je ne connaissais rien à la physique quantique, mais ca a piqué une vive curiosité !!!!

Bref, voici mon interrogation.
Quand on regarde un atome, c'est une particule, quand on ne regarde pas, c’est une onde…

Daccord…….mais exemple : Si je regarde dans un armoire dont je suis le seul à voir et que je ferme la porte, est-ce que tout ce que j’ai vue demeure fixé à l’état de particule OU est-ce que tout redevient des ondes de probabilités jusqu’à ce qu’on réouvre la porte ? Pareil pour n'importe quel situation peu importe ou on se trouve....si on ne regarde plus, tout devient un paquet d'onde ?

Car, si une fois que l’on a regardé, l’état des ondes se fixes en particules et qu’elles restent ainsi, on peut donc conclure qu’une fois que l’onde est observé, elle reste fixé dans ce même état pour tous les autres observateur futur !?....Et.....elles restent fixé ainsi à jamais ?

Je suis débutant dans la compréhension de la physique quantique, veuillez excuser ma grande ignorance sur le sujet.

Merci de vos réponses
 #47156    par Damien7400
 jeudi 16 mai 2019 à 09:14
"Quand on regarde un atome, c'est une particule, quand on ne regarde pas, c’est une onde…"

En parlant de particules, Photons et dernièrement électrons
- pour les atomes je ne connais pas d'expérience réalisée -
il s'agit bien de particules envoyées une par une, sans l'ombre d'un doute de la part de l'expérimentateur, mais elles choisissent de traverser les fentes à la manière des ondes (schéma d'interférences). Pour les électrons au début tout semble se comporter à la manière de particules devant franchir des obstacles, mais si on continue alors ils enregistrent un schéma d'interférence, comme si tous les électrons s'étaient mis d'accord pour réagir à la manière d'ondes... alors qui furent envoyés séparément....

Ce n'est pas aussi simple que ça, n'étant pas un grand spécialiste du sujet non plus, mais sauf erreur de ma part le sujet n'est pas encore clos, je crois qu'aucun physicien n'a encore tranché définitivement le problème onde/particule. Les expériences montrent le phénomène ondulatoire (tout comme le comportement électromagnétique de la lumière/des photons qui arrachent des électrons...) durant le trajet de l'expérience a partir de particules envoyées séparément, et observées ponctuellement par les capteurs en sortie d'expérience.
Si on place un capteur (pour matérialiser l'observateur), on va stopper l'onde qui va se réduire en un point (comme l'impact d'une particule).

De ce que j'en ai compris... Mais au niveau des particules, aujourd'hui c'est un peu la fête ... et les expériences prennent du temps à être conçues pour vérifier les théories. Pour les électrons ils ont d'abord mesuré un comportement de particules puis (avec plus d'électrons) d'ondes comme pour les photons....
 #47158    par bongo
 vendredi 17 mai 2019 à 09:49
En vrai la vision dualité onde-corpuscule est un peu désuet.

Il faut comprendre que tant que tu n'observes pas une particule, elle n'a ni position ni vitesse, elle est décrite par une fonction d'onde qui est une probabilité de présence de la particule (et en fait tu peux en déduire plusieurs informations, quantité de mouvement etc...).

Le fait d'observer une particule, tu la forces à se manifester à un endroit. Sa position se manifeste aléatoirement, mais si tu prépares la particule dans le même état et que tu renouvelles l'expérience plusieurs fois, tu vas observer la particule plus souvent au voisinage d'une position (là où la fonction d'onde a la valeur la plus élevée), moins souvent d'une certaine position (là où la fonction d'onde a une petite valeur).

Dans le cas des objets macroscopiques, même si tu fermes ton armoire les objets restent là. En fait... le comportement quantique devient classique dès que le nombre de particules est suffisants. Il faut par exemple lire cette page, qui essaie d'expliquer ce que l'on appelle l'effondrement de la fonction d'onde :
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9co ... _quantique